Carnet Photographique
Parc d’État de Cloudland Canyon, Rising Fawn
Parc d’État de Cloudland Canyon
Parc d’État de Cloudland Canyon

Parc d’État de Cloudland Canyon, Rising Fawn

Cloudland Canyon est une belle destination géorgienne à tout moment de l’année, mais ses couleurs prennent vie à l’automne. Il y a ici d’excellents itinéraires de randonnée et des sentiers de vélo de montagne qui vous permettent de voir le feuillage d’automne tout en faisant de l’exercice. La zone de loisirs Five Points propose des sentiers à voie unique amusants et stimulants pour les vététistes. Pour la randonnée, la West Rim Loop offre une vue fantastique sur le canyon, est modérément difficile et mesure environ cinq miles de longueur totale. Il y a des yourtes ici que vous pouvez louer pour un week-end de glamping parmi le feuillage d’automne.

Parc du Piémont, Atlanta
Facebook.com
Feuilles d’automne dans le parc du Piémont

Parc du Piémont, Atlanta

Alors que la plupart des meilleures vues sur le feuillage d’automne nécessitent une excursion dans l’un des parcs d’État de Géorgie, vous pouvez voir des couleurs magnifiques à Atlanta. Dirigez-vous vers Piedmont Park pour voir la superbe architecture de la ville à côté des belles feuilles passant du vert au rouge, à l’orange et au jaune. Il existe d’excellents sentiers pavés pour promener votre chien et faire des courses, ainsi qu’un grand parc pour chiens sans laisse pour que votre chiot puisse courir et jouer. Atlanta est la «ville des arbres», ce qui devrait vous dire qu’il y a de beaux endroits dans toute la ville pour prendre des photos et se détendre parmi la beauté naturelle.

Parc d’État de Tallulah Gorge, Chutes de Tallulah
bigstock.com
Gorges et chutes de Tallulah

Parc d’État de Tallulah Gorge, Chutes de Tallulah

Les gorges de Tallulah sont toujours un parc magnifique et impressionnant, mais vous manquez si vous ne l’avez pas vu à l’automne. C’est un canyon célèbre dans le sud-est, avec des possibilités de randonnée le long du bord pour voir des chênes et des érables colorés. Si vous êtes prêt pour une randonnée plus longue, arrêtez-vous au centre d’accueil tôt le matin pour obtenir un permis de randonnée jusqu’au fond de la gorge. C’est un endroit idéal pour la randonnée et aussi le kayak d’eau vive. En novembre, l’eau est libérée du barrage, créant des rapides intenses de classe IV et de classe V. Par conséquent, il est préférable de laisser ces eaux stimulant l’adrénaline aux vrais experts.

Brasstown chauve, près de Blairsville
bigstock.com
Montagnes Blue Ridge

Brasstown chauve, près de Blairsville

Brasstown Bald est une célèbre montagne du nord de la Géorgie qui offre des vues spectaculaires sur le feuillage d’automne. C’est aussi le plus haut sommet de l’état. Si vous êtes prêt à relever un défi, parcourez le sentier Arkaquah jusqu’au sommet, ce qui implique une pente initiale raide et des lignes de crête traversantes. Vous serez récompensé par de belles vues sur les feuilles colorées à l’automne et les fermes voisines en contrebas.

Parc d’État de Red Top Mountain, Cartersville
Facebook.com
Parc d’État de Red Top Mountain

Parc d’État de Red Top Mountain, Cartersville

Si vous venez d’Atlanta, c’est un trajet facile de moins d’une heure pour atteindre le parc d’État de Red Top Mountain. Ici, vous pouvez voir le lac Allatoona entouré de toute la beauté des couleurs d’automne. Le Hill Loop est un excellent sentier pour voir le lac et la forêt avec toutes ses couleurs à pied ou à vélo. Vous pouvez également admirer d’excellentes vues sur le lac depuis le sentier Homestead, qui représente une randonnée d’environ 5,5 miles.

Parc d’État de Black Rock Mountain, Clayton
Thomson20192

Parc d’État de Black Rock Mountain, Clayton

Le sommet de Black Rock Mountain s’élève à environ 3 640 pieds, et vous pouvez avoir une vue incroyable sur le feuillage d’automne d’ici. Une randonnée de feuillage d’automne recommandée est le James Edmond Backcountry Trail, qui a quelques campings primitifs disponibles pour passer la nuit dans une tente. Ce sentier en boucle s’étend sur un peu plus de sept miles et vous emmène au sommet de Lookoff Mountain. Pour une randonnée plus courte, essayez le Tennessee Rock Trail, qui mesure environ 2,2 miles de long et offre d’excellentes vues.

Mont Yonah, près d’Helen
bigstock.com
Yonah Mountain en Géorgie du Nord

Mont Yonah, près d’Helen

Yonah Mountain est située près de la ville d’Helen, en Géorgie, et offre d’excellentes possibilités de randonnée pour voir le feuillage d’automne. Le Yonah Mountain Trail s’étend sur environ 4,4 miles aller-retour et est moyennement difficile. Les chiens sont autorisés sur le sentier, alors amenez votre chiot avec vous pour profiter du temps frais et frais de l’automne. Vous pouvez commencer votre voyage de feuillage d’automne à partir de Chambers Mountain Road au sud d’Helen et atteindre le sommet à environ 2,2 milles. Les vues depuis le sentier sont magnifiques, mais ne vous approchez pas trop des dénivellations au sommet, car elles peuvent être dangereuses. Vous pouvez également installer une tente au sommet de la montagne Yonah ou au camp de base, et les campings primitifs sont les premiers arrivés, premiers servis. Pendant que vous êtes dans la région d’Helen, vous pouvez visiter le parc et lodge d’État d’Unicoi, qui offre de belles vues sur les feuilles colorées et même des tyroliennes pour vous emmener au sommet. Il y a aussi une célébration amusante de l’Oktoberfest à Helen chaque automne, alors prévoyez de faire le plein avec de délicieux gosses allemands et de la bière après votre temps parmi les arbres.

Parc d’État de Vogel, Blairsville
Jean Tuggle

Parc d’État de Vogel, Blairsville

Les couleurs d’automne sont également en plein effet dans le parc d’État de Vogel près de Blairsville. La randonnée et la course à pied sont des activités populaires ici. Si vous êtes un randonneur expérimenté, envisagez de vous lancer sur le sentier Bear Hair Gap, qui représente une randonnée d’environ quatre milles. Vous aurez les meilleures vues sur le lac Trahlyta et toutes les feuilles colorées qui l’entourent. La boucle du lac est une autre belle randonnée qui vous emmène à une petite cascade.

Parc d’État de Fort Mountain, Chatsworth
Facebook.com
Parc d’État de Fort Mountain

Parc d’État de Fort Mountain, Chatsworth

Une destination de feuillage d’automne moins connue en Géorgie est le parc d’État de Fort Mountain, un autre parc préféré des vététistes. Il existe des sentiers adaptés aux cyclistes débutants et expérimentés. Une bonne piste cyclable pour débutant est la Gold Mine Trail, tandis que la 301 East-West Loop est passionnante si vous aimez les descentes abruptes. Il y a plus de 14 miles à explorer ici en VTT. Ce parc peut voir des arbres colorés, notamment des cornouillers, des caryers et des chênes.

Le Musée Dali, Saint-Pétersbourg
Le musée Dalí
Le musée Dalí

Le Musée Dali, Saint-Pétersbourg

Les amateurs d’art de tous âges peuvent apprécier la belle singularité de Salvador Dali. Avec une collection d’œuvres impressionnante et complète, laissez libre cours à votre imagination en apprenant tout sur le surréalisme dans cette attraction majeure de Saint-Pétersbourg.

Musée d’art John et Mable Ringling, Sarasota
Le Ringling
Le Ringling

Musée d’art John et Mable Ringling, Sarasota

La variété est le piment de la vie, et le John and Mable Ringling Museum of Art le sait très bien. Avec un musée du cirque, un musée d’art, un wagon de chemin de fer et un jardin luxuriant, dans cette attraction remplie d’art, vous trouverez une journée complète d’activités.

Wonderworks, Orlando
Wonderworks Orlando
Wonderworks Orlando

Wonderworks, Orlando

Loufoque et kitsch, WonderWorks à Orlando propose plus de 100 expositions éducatives et interactives axées sur les mathématiques, la physique et l’espace. Si cela ne vous impressionne pas, ils organisent également des spectacles d’humour et des aventures au laser tag. Les enfants vont adorer cette attraction.

Musée d’art américain Charles Hosmer Morse, Winter Park
Musée d’art américain Charles Hosmer Morse
Musée d’art américain Charles Hosmer Morse

Musée d’art américain Charles Hosmer Morse, Winter Park

Bénéficiant de la collection d’œuvres la plus complète au monde de Louis Comfort Tiffany (qui devint plus tard une partie de Tiffany & Co.), le musée d’art américain Charles Hosmer Morse est un incontournable. Les amateurs de design seront impressionnés par les bijoux, la poterie, les peintures et le verre d’art de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle présentés dans ce musée.

Musée des pirates et des trésors de Saint-Augustin, Saint-Augustin
Musée des pirates et des trésors de Saint-Augustin
Musée des pirates et des trésors de Saint-Augustin

Musée des pirates et des trésors de Saint-Augustin, Saint-Augustin

Bénéficiant de la plus grande collection au monde d’artefacts de pirates authentiques, le musée des pirates et des trésors de St. Augustine est un musée créatif qui adopte une approche pratique de l’éducation. Dans les vignettes thématiques, vous apprendrez comment les pirates ont navigué, vécu et sont morts sur les côtes de la Floride à travers des histoires fascinantes et une interaction rapprochée avec des trésors vieux de 400 ans.

Musée d’art Bass, Miami Beach
thebass.org
Musée d’art Bass, Miami Beach

Musée d’art Bass, Miami Beach

Le Bass Museum of Art est un musée d’art contemporain situé au cœur de la scène artistique de Miami. Leur mission est «d’élargir l’interprétation de l’art contemporain», et ils le font en intégrant des influences culturelles telles que la mode et l’architecture dans leurs programmes. La basse détient également des programmes éducatifs en haute estime.

Musée Ripley’s Believe It or Not, plusieurs emplacements
Croyez-le ou non de Ripley ! (Orlando, Floride)
Croyez-le ou non de Ripley !

Musée Ripley’s Believe It or Not, plusieurs emplacements

Le musée Ripley’s Believe It or Not est une autre attraction idéale pour un voyage avec les enfants, car il divertit les visiteurs avec des expositions interactives et des curiosités étranges et originales. Avec une combinaison intéressante de science et d’étrangeté, vous serez émerveillé par tous les objets uniques que vous rencontrerez.

Centre des sciences d’Orlando, Orlando
Centre des sciences d’Orlando
Centre des sciences d’Orlando

Centre des sciences d’Orlando, Orlando

Amusant pour les amateurs de sciences de tous âges, passez une journée à vous familiariser avec le centre des sciences d’Orlando, où l’accent est mis sur les opportunités basées sur l’expérience. Découvrez la science et la technologie lors d’une journée amusante et pratique d’apprentissage et de découverte.

Musée Ernest Hemingway, Key West
bigstockphoto.com
Maison d’Ernest Hemingway, Key West

Musée Ernest Hemingway, Key West

Situé à Key West, ce musée offre aux passionnés de littérature la possibilité d’explorer la résidence où Hemingway vécut en 1931 et mourut plus tard 8 ans plus tard. En prime, observez les descendants de ses anciens chats qui parcourent encore la région.

Musée et jardins de Biscaye, Miami
Musée et jardins de Biscaye
Musée et jardins de Biscaye, Miami

Musée et jardins de Biscaye, Miami

Les amoureux d’histoire et de nature apprécieront le Vizcaya Museum and Gardens à Miami. Explorez le magnifique manoir architectural du front de mer et promenez-vous dans les jardins luxuriants et bien entretenus pour une excursion d’une journée unique dans l’un des sites historiques de la Floride.

Le musée d’art d’Orlando, Orlando
Musée d’art d’Orlando
Le musée d’art d’Orlando

Le musée d’art d’Orlando, Orlando

Au Orlando Museum of Art, les expositions permanentes sur l’art africain sont tout simplement époustouflantes tandis que la pierre angulaire du musée est un design moderne et de l’art contemporain. L’OMA est fière de ses efforts éducatifs, offrant des programmes sur l’éducation artistique pour tous les âges. Ce sont toujours des séries d’expositions temporaires en rotation, alors faites attention à ce qui arrive bientôt !

Floride du Nord

Parc des zones humides de Sweetwater
1stPix de Phil via Flickr
Cet alligator semble faire une piètre tentative pour se camoufler dans l’herbe.

Parc des zones humides de Sweetwater

Le parc Sweetwater Wetlands comprend plus de 125 acres de marécages, avec plus de 3,5 miles de sentiers pédestres et de promenades où vous pourrez observer la faune de la région, y compris les alligators. Chaque mois, le parc organise des visites guidées par des gardes forestiers gratuites pour le public et des randonnées nocturnes moyennant un petit supplément. Une pré-inscription est obligatoire pour chacun.

Parc d’État de Wakulla Springs
Poissons et faune de Floride via Flickr
Les alligators sortent souvent de l’eau pendant la journée pour profiter du soleil.

Parc d’État de Wakulla Springs

Le parc d’État de Wakulla Springs est la source d’eau douce la plus grande et la plus profonde du monde et il est entouré par l’un des nombreux marécages de cyprès d’une beauté envoûtante de Floride. Les visiteurs peuvent explorer le parc et ses habitants d’alligator à vélo, à cheval ou à pied, ou lors d’excursions panoramiques en bateau fluvial ou en bateau à fond de verre.

Parc zoologique de St. Augustine Alligator Farm
Laura Loup via Flickr
Cet alligator a l’air de sourire pour la caméra.

Parc zoologique de St. Augustine Alligator Farm

Le parc zoologique St. Augustine Alligator Farm abrite toutes sortes d’animaux sauvages, des oiseaux aux lémuriens et, bien sûr, aux alligators. Vous pouvez explorer les expositions par vous-même ou assister à des spectacles quotidiens sur la faune où vous pourrez en apprendre davantage sur les alligators, les regarder manger et assister à une démonstration de formation. Il y a même un parcours de tyrolienne où vous pouvez voler directement au-dessus des habitats des alligators et des crocodiles.

Floride centrale

Gatorland
Découvrez Kissimmee
Gatorland abrite de grands alligators et des bébés alligators.

Gatorland

Connue comme « la capitale mondiale des alligators », vous pouvez faire bien plus que simplement observer les alligators à Gatorland. Dans cette attraction populaire en bord de route, vous pouvez profiter d’expériences de tyrolienne traditionnelles et accessibles qui survolent les habitats d’alligators et de crocodiles, ainsi que Trainer-For-the-Day et Adventure Hour qui vous permettent de vous rapprocher et même de nourrir, alligators.

Aventures en hydroglisseur à Boggy Creek
jonction de voyage via Wikimedia Commons
Les guides touristiques en hydroglisseur sont des experts pour repérer les alligators.

Aventures en hydroglisseur à Boggy Creek

Alors que le parc national des Everglades se trouve dans le sud de la Floride, les sources sont situées dans le centre de la Floride. Boggy Creek Airboat Adventures emmène les visiteurs dans des visites d’une demi-heure ou d’une heure des zones humides de Kissimmee. Des visites privées, au coucher du soleil et de nuit sont également disponibles. Quelle que soit la visite que vous choisissez, il y a de fortes chances que vous aperceviez des alligators, des oiseaux et d’autres animaux sauvages de Floride. Si vous ne voyez pas d’alligators lors de votre excursion en hydroglisseur, vous pouvez également les trouver à l’étang des alligators du parc.

Floride sauvage
Tarah Chieffi
Certains alligators sont plus timides devant la caméra que d’autres.

Floride sauvage

La Floride sauvage a tout pour plaire : des promenades en hydroglisseur, un safari au volant et un parc Gator qui abrite plus de 200 animaux, pas seulement des alligators. L’entrée au parc Gator est incluse avec votre billet d’hydroglisseur. Les guides de l’hydroglisseur sont des experts en observation d’alligators et vous êtes presque assuré d’en voir au moins quelques-uns au cours de votre visite, mais vous pouvez réserver une rencontre dans les coulisses du Gator Park si vous ne voulez rien laisser au hasard. .

Centre de villégiature et de congrès Gaylord Palms
Tarah Chieffi
Les alligators du Gaylord Palms Resort ont un foyer heureux.

Centre de villégiature et de congrès Gaylord Palms

Un hôtel est probablement le dernier endroit où vous vous attendez à voir des alligators, mais Gaylord Palms Resort & Convention Center n’est pas comme les autres hôtels. L’hôtel est composé d’une collection de grands atriums avec une flore et une faune représentatives de différentes parties de la Floride. Dans l’atrium de Saint-Augustin, vous pouvez voir environ 20 alligators dans un habitat printanier luxuriant. L’exposition fait partie d’une collaboration avec Wild Florida, qui organise chaque semaine des repas et d’autres séances éducatives.

Centre de découverte des alligators et de la faune
kissagator.com
Le Alligator & Wildlife Discovery Center met l’accent sur l’éducation des animaux.

Centre de découverte des alligators et de la faune

L’Alligator & Wildlife Discovery Center est un endroit populaire pour les groupes scolaires en raison de son accent sur l’éducation à la faune, mais les visiteurs de tous âges peuvent bénéficier de passer du temps à se renseigner sur la faune diversifiée de la Floride. L’admission générale comprend une visite des installations et des nombreux animaux qui y vivent, ou vous pouvez réserver un accès VIP privé pour un maximum de 8 personnes et avoir l’installation pour vous tout seul avant son ouverture au public.

Réserve faunique nationale de l’île Merritt
Rusty Clark via Wikimedia Commons
Les alligators adorent se bronzer le dos pour réchauffer leur corps.

Réserve faunique nationale de l’île Merritt

L’un des meilleurs sites d’observation de la faune en Floride, le Merritt Island National Wildlife Refuge n’est qu’à une courte distance en voiture du centre spatial Kennedy de Cap Canaveral et doit en fait son existence au centre spatial. La NASA a acquis 140 000 acres dans la région, mais une grande partie n’a pas été développée et a été transformée en refuge faunique.

Floride du Sud

Audubon Corkscrew Swamp Sanctuaire
Église Denis via Flickr
Les alligators sont faciles à trouver au sanctuaire Audubon Corkscrew Swamp.

Audubon Corkscrew Swamp Sanctuaire

Le sanctuaire des marais d’Audubon Corkscrew possède une promenade unique de 2,25 miles à partir de laquelle vous pouvez explorer la forêt marécageuse ci-dessous. Parmi les arbres centenaires et les marécages, vous verrez des oiseaux, des alligators et des plantes comme l’orchidée fantôme, qui ne pousse que dans les zones marécageuses. En traversant la promenade, vous verrez des naturalistes postés le long du sentier qui peuvent répondre aux questions et vous aider à identifier les plantes et la faune locales.

Excursions en tramway dans la vallée des requins
Clembore Memotech via Flickr
Vous serez en sécurité lors de votre visite en tram, même si les alligators doivent traverser la route.

Excursions en tramway dans la vallée des requins

La plupart des visites des Everglades se déroulent en hydroglisseur ou en buggy des marais, mais à Shark Valley, qui fait partie du parc national des Everglades, vous pouvez faire une excursion en tramway. Les visites en tramway durent environ deux heures et comprennent un arrêt à la plate-forme d’observation de 45 pieds de haut du parc qui offre une vue à vol d’oiseau du vaste parc national des Everglades. Faire du vélo sur la boucle de 15 miles du parc est également une option si la puissance de la pédale est plus votre vitesse. Vous pouvez apporter le vôtre ou en louer un sur place.

Excursion en hydroglisseur dans les Everglades de Wooten
www.wootenseverglades.com
La plupart des excursions en hydroglisseur offrent une protection auditive.

Excursion en hydroglisseur dans les Everglades de Wooten

Wooten’s propose des excursions traditionnelles en hydroglisseur dans les Everglades (en groupe et en privé), ainsi que des excursions en buggy et en kayak dans les marais. Il y a aussi des démonstrations d’alligators en direct, un sanctuaire animalier et une promenade où vous pourrez explorer la région à votre rythme. Les billets pour de nombreuses attractions de Wooten peuvent être combinés, ce qui vous permet d’économiser un peu d’argent si vous souhaitez découvrir tout ce qu’ils ont à offrir.

Parc de vacances des Everglades
Terry Hassan sur Flickr
Le Gator Boys Alligator Rescue est un moment fort du parc de vacances Everglades.

Parc de vacances des Everglades

Everglades Holiday Park propose des excursions en hydroglisseur et des rencontres avec des animaux similaires à celles que vous trouverez ailleurs en Floride, mais c’est aussi un refuge pour de nombreux « gators nuisibles » qui ont été retirés des zones résidentielles lors du hit Animal Planet Show « Gator ». Garçons. » Toutes les excursions en hydroglisseur incluent l’admission à un spectacle d’alligators en direct organisé par l’une des équipes de sauvetage des alligators Gator Boys.

Réserve nationale de Big Cypress
Bill Golladay via Wikimedia Commons
Il existe de nombreuses façons de voir les alligators à Big Cypress National Preserve.

Réserve nationale de Big Cypress

La réserve nationale de Big Cypress offre diverses possibilités d’exploration par vous-même ou lors de l’une de leurs visites guidées. Des visites guidées en hydroglisseur, canoë, kayak, buggy des marais, randonnées et conduite sont disponibles, ou vous pouvez y aller seul sur votre propre recherche d’alligator.

Monument Valley, Arizona
© Noppakun | Dreamstime.com
Voie lactée au-dessus de Monument Valley, Utah

Monument Valley, Arizona

Situé le long de la frontière de l’Arizona et de l’Utah, Monument Valley est un pays des merveilles de flèches, de buttes et de roches rouges. C’est l’une des images les plus durables de l’Ouest américain, présentée dans de nombreux films occidentaux, mais vous ne voudrez pas seulement rester au coucher du soleil pour rester après la tombée de la nuit lorsque le ciel nocturne est tout aussi impressionnant. Souvent, non seulement vous verrez d’innombrables étoiles brillantes, mais aussi la Voie lactée. Comme la vallée est située sur des terres tribales Navajo, il n’est possible de la visiter que dans le cadre d’une visite accompagnée avec l’autorisation de la tribu. Cela signifie généralement une journée passée à découvrir les traditions culturelles Navajo et les chansons et histoires traditionnelles autour d’un feu de camp, suivie de certaines des meilleures observations des étoiles au monde.

Parc national de Haleakala – Maui, Hawaï
© Evan Austen – Dreamstime.com
Voie lactée du parc national de Haleakala

Parc national de Haleakala – Maui, Hawaï

De nombreuses personnes visitent le parc national de Haleakala pour regarder un lever de soleil depuis le cratère Haleakala qui se trouve à plus de 10 000 pieds au-dessus du niveau de la mer, mais ce n’est pas seulement l’un des meilleurs endroits au monde pour regarder le soleil se lever, c’est l’un des meilleurs endroits pour observer les étoiles. Revenez après la tombée de la nuit pour une promenade guidée par un garde forestier entre mai et octobre, ou vous pouvez vous procurer une carte des étoiles au siège du parc. N’oubliez pas qu’il fera beaucoup plus froid ici que sur la plage et qu’il peut même neiger, alors assurez-vous de vous préparer à un temps froid et imprévisible.

Milford Sound, Nouvelle-Zélande
© Shirophoto – Dreamstime.com
Voie lactée sur Milford Sound, Nouvelle-Zélande

Milford Sound, Nouvelle-Zélande

Rudyard Kipling a qualifié Milford Sound de « huitième merveille du monde », et une visite de jour offre la possibilité de s’immerger dans des paysages grandioses et d’observer la faune, y compris les pingouins et les dauphins. Mais le ciel nocturne est un autre de ses nombreux trésors naturels. Son emplacement au sud et l’absence de pollution lumineuse offrent des conditions idylliques pour l’observation des étoiles, y compris la voie lactée qui s’étend à travers le ciel du sud. Recherchez les nuages ​​de Magellan (extraordinaires galaxies naines) et la constellation la plus célèbre de Nouvelle-Zélande, la Croix du Sud.

Tonopah, Nevada
mypubliclands via Flickr
nuit étoilée sombre à Tonopah, Nevada

Tonopah, Nevada

Bien que Tonopah soit une petite ville du Nevada, elle est souvent classée comme le meilleur endroit pour observer les étoiles aux États-Unis. Situées loin des lumières vives de Vegas (215 miles au nord), les routes tracées appelées « sentiers d’étoiles » offrent des points de vue parfaits. pour avoir observé d’innombrables étoiles dans le ciel nocturne, y compris la Voie lactée par une nuit claire et sans lune. Ils disent qu’environ 7 000 peuvent être vus à l’œil nu, contre moins de 50 dans une grande ville. Si vous avez une très bonne vision, vous pouvez même repérer des étoiles aussi faibles que la magnitude visuelle +7,0, les étoiles les plus faibles visibles à l’œil nu.

Tucson, Arizona
mypubliclands via Flickr
Ciel nocturne de Tucson

Tucson, Arizona

Tuscon est célèbre pour son cactus saguaro, avec d’innombrables cactus dans le parc national de Saguaro, ainsi que de nombreuses possibilités d’aventures en plein air comme l’escalade, la spéléologie, la randonnée et le VTT, mais c’est aussi l’un des meilleurs endroits au monde pour observer les étoiles. . L’observatoire national de Kitt Peak est situé au-dessus du désert de Sonora et abrite l’une des plus vastes collections de télescopes de recherche de la planète. Ici, les visiteurs peuvent admirer certains des cieux nocturnes les plus incroyables via le programme d’observation nocturne situé au centre d’accueil.

Chichén Itzá, Yucatan, Mexique
© Jonathan Ross – Dreamstime.com
Chitchen Itza avec Milky Way en arrière-plan

Chichén Itzá, Yucatan, Mexique

Chichen Itza, une grande ville précolombienne construite par les Mayas, est l’un des sites archéologiques les plus visités du Mexique, attirant des visiteurs du monde entier. Il existe de nombreuses merveilles séculaires, dont la plus populaire est le temple de Kukulcán, une pyramide à degrés mésoaméricaine dominant le centre du site. Les Mayas étaient des observateurs experts du ciel et la preuve de leur fascination pour l’astronomie est littéralement gravée dans la pierre. El Caracol, surnommé « l’observatoire », possède d’étroites fenêtres en forme de puits qui encadrent d’importants événements astronomiques, tandis que « le serpent », une apparition d’ombres descendant les escaliers d’El Castillo, se produit pendant les équinoxes solaires chaque printemps et automne. Sans surprise, l’observation de la Voie lactée est souvent possible ici aussi. Pouvez-vous imaginer le voir au-dessus de l’une des sept nouvelles merveilles du monde ?

Parc national de Jasper – Jasper, Canada
© Thanayu Jongwattanasilkul – Dreamstime.com
Voie lactée derrière le parc national Jasper des chutes Sunwapta

Parc national de Jasper – Jasper, Canada

En 2011, 97 % des 4 200 milles carrés du parc national de Jasper ont été officiellement désignés sans pollution lumineuse. C’est la deuxième plus grande réserve de ciel au monde et par une nuit claire, vous êtes à peu près assuré de profiter d’un spectacle stellaire qui comprend non seulement la Voie lactée, mais aussi les aurores boréales. De septembre à avril, le ciel peut éclater en un flamboiement de couleurs, avec des rayons de lumière verts, violets, rouges et blancs éblouissants. Le parc est également connu pour ses paysages à couper le souffle et sa faune abondante, notamment l’orignal, le wapiti, le caribou, l’ours, le mouflon d’Amérique, la chèvre de montagne et le loup.

Uluru Rock, Outback australien
© Bennymarty – Dreamstime.com
Voie lactée au-dessus du rocher d’Uluru

Uluru Rock, Outback australien

L’Outback australien est bien connu pour offrir une expérience d’observation des étoiles inoubliable avec un ciel nocturne d’un noir d’encre et loin de toute pollution lumineuse. La Voie lactée se révèle clairement, en particulier depuis la zone autour d’Uluru, bien que le parc national de Warrumbungle et le sanctuaire d’Arkaloora Wilderness. Pour le rendre encore plus mémorable, envisagez de vous joindre au dîner Sounds of Silence, qui comprend l’observation des étoiles, de la danse autochtone et de la musique didgeridoo.

Spitzkop, Namibie
© Martin Mecnarowski – Dreamstime.com
Voie lactée vue à travers une arche rocheuse naturelle dans le parc national de Spitzkoppe, Namibie

Spitzkop, Namibie

La Namibie est devenue célèbre pour ses Sossusvleiune casserole de sel et d’argile entourée de spectaculaires dunes rouges géantes dans la partie sud du désert du Namib, avec une vue encore plus impressionnante au lever et au coucher du soleil. Mais la majeure partie du désert est plate, offrant une vue à 360 degrés du ciel nocturne où il n’y a aucune pollution lumineuse. C’est l’un des endroits les plus sombres de la Terre la nuit, offrant l’une des meilleures observations d’étoiles au monde. Il y a même un observatoire où un résident aide les visiteurs à naviguer dans le ciel à l’aide d’un télescope.

Désert d’Atacama, Chili
© Miguel Nunez – Dreamstime.com
Voie lactée dans le désert d’Atacama, Chili

Désert d’Atacama, Chili

Le désert aride d’Atacama au Chili est réputé pour son ciel clair, l’un des plus clairs de la planète. Avec peu de colonies majeures, les paysages spectaculaires de cette région aux allures lunaires sont préservés de l’urbanisation et de la pollution lumineuse qui l’accompagne, obscurcissant les étoiles dans les zones plus développées. Pendant la journée, on peut découvrir des sources thermales, des vallées cuivrées et des lagunes de montagne. Dans la soirée, détendez-vous avec un verre de vin chilien et préparez-vous à profiter de l’incroyable spectacle dans un ciel cristallin.

Antarctique
© Mutabor5 – Dreamstime.com
Aurores boréales et voie lactée au-dessus de l’Antarctique

Antarctique

Il n’est pas vraiment facile de se rendre en Antarctique – la plupart des gens se dirigent vers Ushuaia en Patagonie argentine où partent des croisières d’expédition, couvrant la péninsule antarctique et les îles du sud environnantes. Une fois que vous atteignez cette région reculée de la planète, vous profiterez d’un ciel parmi les plus clairs car la ville du « bout du monde » est à près de 2 900 milles. Non seulement il est possible de voir la Voie lactée, mais vous pouvez contempler les teintes éthérées des aurores australes, en particulier vers la fin de la saison des croisières en mars. Bien sûr, la faune est un point culminant évident, y compris les baleines, les pingouins, les otaries à fourrure et les éléphants de mer.

La Palma, Îles Canaries, Espagne
© Wirestock – Dreamstime.com
Voie lactée dans le parc naturel de Caldera, La Palma, Îles Canaries

La Palma, Îles Canaries, Espagne

L’une des îles Canaries espagnoles, La Palma est l’une des principales destinations touristiques Starlight en Europe, avec un climat sec et de haute altitude. Réserve de biosphère de l’UNESCO, c’était l’un des premiers endroits du pays à appliquer des lois spéciales qui garantissent que le ciel reste dégagé non seulement de la pollution lumineuse, mais aussi de la pollution atmosphérique et radioélectrique, y compris la surutilisation des routes aériennes. Il y a 16 points de vue astronomiquesou des points de vue, d’où admirer le ciel nocturne, avec l’observatoire Roque de Los Muchachos le point culminant à 8 000 pieds au-dessus du niveau de la mer, offrant des vues depuis plus d’une douzaine de télescopes différents.

Vik, Islande
© Standard – Dreamstime.com
Voie lactée sur la plage de sable noir et les formations rocheuses, Islande

Vik, Islande

Dans toute l’Islande, il existe de nombreux endroits pour admirer le ciel nocturne loin de la pollution lumineuse, ce qui rend difficile de choisir un seul endroit. Il est plus facile de choisir l’heure de la visite car au plus fort de l’été, il ne fait jamais vraiment noir du tout, vous voudrez donc y aller entre fin septembre et avril. C’est à ce moment-là que vous pouvez souvent voir la Voie lactée et d’innombrables étoiles brillantes, et vous pouvez également voir ces lumières colorées danser dans le ciel. La petite ville de Vik sur la côte sud est un endroit idéal pour se baser et peut-être observer les étoiles directement depuis la célèbre plage de sable noir à proximité.

Île de Skye, Écosse
© Shaith | Dreamstime.com
Voie lactée sur Quiraing, île de Skye

Île de Skye, Écosse

L’Écosse compte de nombreux sites de découverte du ciel noir, mais l’île de Skye en abrite neuf dans le cadre du projet Dark Skye, à l’avant-garde du mouvement d’observation des étoiles ici. Ces zones ont été bénies par une pollution lumineuse nulle et en été, des nuages ​​noctulescents (également connus sous le nom de nuages ​​brillants la nuit) peuvent être repérés en plus de la Voie lactée. En hiver, autour de l’extrémité nord de l’île, on peut aussi souvent voir les lumières des aurores boréales.

Festival des tulipes de la vallée de la Skagit – Vallée de la Skagit, Washington
bigstock.com
Festival des tulipes de la vallée de la Skagit

Festival des tulipes de la vallée de la Skagit – Vallée de la Skagit, Washington

Des milliers de visiteurs sont attirés chaque année en avril dans la vallée de la Skagit, dans le nord de l’État de Washington. C’est à ce moment que la célébration de ses tulipes a lieu, connue sous le nom de Skagit Valley Tulip Festival. Tenu tout au long du mois, les visiteurs peuvent s’émerveiller devant le kaléidoscope de couleurs qui recouvrent les paysages et profiter de promenades à travers les fleurs. Vous ne voudrez pas oublier votre appareil photo car il est encore plus magnifique avec en toile de fond le mont Baker et les montagnes Cascade. Il peut même être apprécié d’en haut en faisant un tour en montgolfière, et il y a aussi toutes sortes d’événements, des festivals de rue aux expositions d’art.

Antelope Valley – Lancaster, Californie
© Andreistanescu – Dreamstime.com
Sentier sur les collines d’Antelope Valley California Poppy Reserve

Antelope Valley – Lancaster, Californie

À seulement deux heures de Los Angeles, la vallée d’Antelope Valley de 1 780 acres à Lancaster est célèbre pour ses champs et ses collines vibrantes qui sont couvertes de coquelicots jaune vif, rouges et orange au printemps. Ils peuvent être appréciés à distance, mais pendant que vous êtes ici, vous devriez vraiment les regarder de plus près en marchant ou en faisant du vélo sur le sentier Antelope Loop. Si vous apportez un objectif grand angle et un téléobjectif, vous pourrez capturer non seulement les détails uniques de chaque fleur, mais aussi l’étendue de l’affichage remarquable.

Parc national du mont Rainier – Washington
© Yvonne Baur – Dreamstime.com
fleurs s’épanouissant au mont Rainier

Parc national du mont Rainier – Washington

L’été est le moment de venir au parc national du mont Rainier pour voir ses célèbres prairies remplies de fleurs sauvages. Chaque année, en juillet et en août, ils regorgeront de couleurs, avec des épilobes, des pinceaux, des étoiles filantes violettes, des lys d’avalanche et bien d’autres. La scène autour du lac Tipsoo au sommet du col Chinook est le rêve d’un photographe avec des sentiers naturels serpentant près du lac et offrant une vue sur les jaunes, les oranges, les roses et les violets du lupin, le pinceau indien et le magnifique Rainier lui-même. Le Skyline Trail pavé qui part du centre d’accueil est un autre excellent itinéraire pour admirer les fleurs et convient à toute la famille.

Pays des collines du Texas
Théodore Scott via Flickr
Boucle de Willow City, Willow City/Fredericksburg

Pays des collines du Texas

Le Texas Hill Country est célèbre pour ses bluebonnets, la fleur de l’État, qui fleurit généralement en mars et avril. Le tronçon d’autoroute entre Burnet et Mason offre des expositions si spectaculaires qu’il peut être difficile de garder les yeux sur la route avec toutes les couleurs difficiles à détourner du regard. Le Willow City Loop est un tronçon de 20 miles qui serpente à travers des collines verdoyantes et luxuriantes et est réputé pour son affichage des bluebonnets et présente également des pinceaux indiens et d’autres fleurs colorées. Vous pourriez même planifier votre voyage autour du festival Bluebonnet, qui se tient chaque avril à Chappell Hill.

Rose Test Garden – Portland, Oregon
bigstock.com
Jardin d’essai de roses, Portland

Rose Test Garden – Portland, Oregon

En 1889, la Portland Rose Society a été fondée par Georgiana Burton Pittock, l’épouse de l’éditeur orégonien Henry Pittock. Après avoir invité ses amis à voir les roses qu’elle avait cultivées dans son jardin, les habitants sont devenus obsédés par elles et la ville s’est rapidement remplie de couleurs, plantant les roses pour qu’elles encadrent les rues. Cela a conduit au surnom de Portland, la ville des roses, et en 1917, le Rose Test Garden a été fondé. Il s’agit du plus ancien jardin d’essai public exploité en continu aux États-Unis, conçu par des citoyens tournés vers l’avenir pour préserver les espèces de roses européennes au cas où elles seraient décimées par les bombardements de la Première Guerre mondiale. Aujourd’hui, le jardin développe encore de nouvelles variétés de roses, y compris des miniatures, le terrain étant divisé en plusieurs sections, chacune présentant des plantes intéressantes à explorer. Les visiteurs peuvent se promener parmi des milliers de rosiers qui sont à leur apogée en juin.

Monterey, Californie
Bigstock.com
Baie de Monterey, Californie

Monterey, Californie

Des plaques de succulentes roses peuvent être vues dans tout Monterey comme la marque de fabrique de la région pour les floraisons printanières. De nombreuses expositions colorées surplombent le Pacifique offrant de fabuleuses séances de photos avec des tapis de fleurs roses et jaunes ainsi que des buissons violets parsemés le long du rivage. Vous pourriez apercevoir des baleines à bosse en migration qui arriveront également pour leur saison d’alimentation.

Blue Ridge Parkway – Virginie et Caroline du Nord
bigstock.com

Blue Ridge Parkway – Virginie et Caroline du Nord

La Blue Ridge Parkway s’étend sur 469 miles à travers la Virginie et la Caroline du Nord, reliant le parc national de Shenandoah au parc national des Great Smoky Mountains. Presque toute la chaussée explosera de fleurs sauvages au printemps avec une diversité qui ne ressemble à rien de ce que vous verrez ailleurs. À chaque point de vue où vous vous arrêtez, vous pouvez les voir – en fait, sur les quelque 1 600 espèces de plantes différentes le long du chemin, plus de 80 % sont des fleurs sauvages. Le meilleur moment pour venir se situe entre la fin avril et la mi-mai et vous trouverez également de nombreux sentiers facilement accessibles pour des randonnées panoramiques. Grandfather Mountain, près de Linville, en Caroline du Nord, est un point culminant à ne pas manquer.

Washington DC
bigstock.com
Washington DC

Washington DC

Washington, DC, accueille l’un des festivals de fleurs les plus populaires au monde célébrant ses fleurs de cerisier. Les fleurs roses et blanches attirent des milliers de personnes chaque année vers la fin mars et le début avril, bien qu’elles puissent arriver plus tôt lorsque les températures sont chaudes. Votre meilleur pari pour voir sans l’interruption des foules est de visiter le Tidal Basin tôt le matin. Attraper le soleil alors qu’il se lève sur les monuments emblématiques de la capitale le rend encore plus spectaculaire.

Butte à crête, Colorado
trailsource.com via Flickr
Sentier 401, Crested Butte

Butte à crête, Colorado

Nichée dans les Rocheuses du Colorado, Crested Butte n’est pas seulement connue pour ses sports d’hiver, mais aussi pour ses passe-temps d’été, notamment les randonnées alpines. Il est flanqué des montagnes West Elk, une région réputée pour ses étalages de fleurs sauvages colorées. Les vues sur la collection unique de fleurs sauvages alpines roses, oranges et dorées sont si impressionnantes qu’elles ont conduit à la création du festival annuel des fleurs sauvages. En plus d’admirer les fleurs sauvages, on peut faire de la randonnée ou du VTT sur les sentiers de haute altitude, en profitant de la vue sur l’herbe luxuriante et les rares tournesols alpins avec des pics spectaculaires au loin.

Gorge du fleuve Columbia – Hood River Valley, Oregon
Bigstock.com
Gorge du fleuve Columbia

Gorge du fleuve Columbia – Hood River Valley, Oregon

La gorge du fleuve Columbia s’étend sur plus de 80 miles le long du fleuve Columbia, offrant des vues magnifiques toute l’année, mais au printemps, il y aura des milliers de tournesols jaunes de l’Oregon. Les pentes ensoleillées et les forêts ouvertes de Ponderosa regorgeront de couleurs et avec les environs à couper le souffle, la scène est encore plus impressionnante. Hood River Valley, vers l’extrémité est de la gorge, est l’épicentre des floraisons printanières, qui comprennent non seulement des tournesols, mais aussi des fleurs d’arbres fruitiers roses et blancs. L’arrivée du printemps est célébrée lors de la célébration annuelle Blossom Time, un événement de trois semaines proposant une variété d’activités dans toute la région.

Kauai, Hawaï
© Noble – Dreamstime.com
Fleurs de plumeria à Kauai

Kauai, Hawaï

Kauai est surnommée « l’île jardin », ce qui en fait une évidence pour admirer des fleurs colorées. Grâce au climat tropical chaud avec beaucoup de précipitations et des altitudes variées, les expositions florales peuvent être appréciées toute l’année, bien que les expositions les plus impressionnantes arrivent au printemps et en été. De fin mars à août, vous serez séduit par les orchidées délicates, les arbres coralliens, les vergers luxuriants avec leurs fruits succulents aux couleurs vives et les buissons verdoyants recouverts de fleurs rose vif, jaunes et rouges. Pour voir le volume et la variété des fleurs, vous aurez envie de faire une randonnée dans les jardins McBryde & Allerton, un jardin botanique tropical national.

Jardins botaniques du désert – Phoenix, Arizona
dbg.org
Jardins botaniques du désert

Jardins botaniques du désert – Phoenix, Arizona

Beaucoup de gens envisagent le désert comme un paysage austère avec peu de vie autre que des cactus. La réalité est que c’est tout sauf cela. Découvrez tout ce qui pousse dans les jardins botaniques du désert de Phoenix, qui présentent quelque 17 000 espèces de plantes du désert et abritent un grand centre de recherche. Il y a plus de 50 000 plantes inscrites qui peuvent être vues le long de cinq sentiers thématiques illustrant des sujets tels que la vie dans le désert, la conservation, les habitants du désert de Sonora, les fleurs sauvages du désert et les plantes. Une exposition de fleurs sauvages de deux acres est recouverte de couleurs au printemps, avec le pic de floraison de fleurs comme le lupin du désert et les coquelicots mexicains se produisant en mars et avril. Des ateliers et des conférences sont disponibles sur tout, de l’art botanique à l’aménagement paysager du désert.

Jardin botanique de Chicago – Chicago, Illinois
bigstock.com
Jardin botanique de Chicago, Chicago, Illinois

Jardin botanique de Chicago – Chicago, Illinois

L’un des meilleurs musées vivants et centres de conservation scientifique de Chicago, le jardin botanique de Chicago s’étend sur 385 acres sur neuf îles avec six miles de rivage, plus de deux douzaines de jardins et quatre zones naturelles. Il comprend plus de 2,4 millions de plantes, y compris le rosier en fleurs qui illustre la robustesse des espèces qui doivent endurer les intempéries pour lesquelles la ville est connue. La collection de bonsaïs est parmi les meilleures du genre que vous verrez n’importe où avec près de 200 bonsaïs, y compris des cadeaux comme un pin blanc japonais du maître bonsaï Susumu Nakamura.

Domaine et jardins de Cheekwood – Nashville, Tennessee
Domaine et jardins de Cheekwood
Domaine et jardins de Cheekwood

Domaine et jardins de Cheekwood – Nashville, Tennessee

Le domaine de 22 hectares de Cheekwood comprend un jardin japonais, un bassin de réflexion et un sentier de sculptures en bois de 2,4 km. Il y a 13 jardins distincts, avec l’un des points forts du Burr Terrace Garden, qui rappelle un jardin à Padoue, en Italie, datant du milieu du XVIe siècle en tant que plus ancien jardin botanique au monde. Le jardin clos du cottage abrite de belles plantes vivaces en fleurs et des altos contrastés au printemps, la saison où la tonnelle décorative du Turner Seasons Garden est couverte de roses et bordée d’une collection de jonquilles.

Carlsbad Ranch – Carlsbad, Californie
Champs de fleurs de Carlsbad
Champs de fleurs de Carlsbad, Californie

Carlsbad Ranch – Carlsbad, Californie

Les 50 acres de champs de Carlsbad Ranch accueillent un arc-en-ciel de magnifiques fleurs de renoncules. Ils sont répartis sur une colline qui surplombe la côte, offrant de fantastiques séances de photos ainsi que des activités pour toute la famille, comme des promenades en chariot et des événements à thème.

Washington DC
© Sean Pavon | Dreamstime.com
Washington DC au printemps

Washington DC

Destination de vacances de printemps populaire, la capitale des États-Unis est l’endroit le plus célèbre pour profiter des cerisiers en fleurs au printemps dans le pays. Il y a des centaines de cerisiers avec le bassin de marée dans le parc West Potomac, l’un des endroits les plus populaires, bien que Hains Point dans le parc East Potomac et les terrains du Washington Monument soient également idéaux. C’est le moment idéal pour être ici avec un temps plus doux pour admirer les sites touristiques, tandis que des panneaux informatifs en bordure de route emmènent les visiteurs dans des visites guidées autonomes. Pendant que vous êtes ici, vous pourrez également visiter les nombreux musées et monuments.

Vancouver, Colombie-Britannique, Canada
© Vismax – Dreamstime.com
Fleurs de cerisier à Vancouver, C.-B.

Vancouver, Colombie-Britannique, Canada

Vancouver est souvent classée parmi les plus belles villes du monde, entourée d’eau et de montagnes. Mais il abrite également des dizaines de milliers de cerisiers qui sont célébrés lors du festival annuel des fleurs de cerisier. Tenu pendant une grande partie du mois d’avril, il comprend un pique-nique massif, de la musique live, un concours de haïku, des cours d’art, des balades à vélo et beaucoup de beauté rose et blanche. Si vous voulez juste voir les fleurs, les meilleurs endroits où aller incluent le parc Queen Elizabeth avec ses arbres qui fleurissent à différents intervalles du début mars à la fin avril. Il y a plus de 100 cerisiers représentant deux douzaines de variétés différentes au jardin botanique Van Dusen et le parc Stanley a des rangées d’arbres en fleurs près de la roseraie formelle.

Kyoto, Japon
kawaken/shutterstock.com
Chemin des philosophes, Kyoto

Kyoto, Japon

Il y a plus de temples et de sanctuaires à Kyoto que partout ailleurs au Japon, et avec les pétales roses et blancs qui les encadrent, la ville est encore plus agréable à explorer. Le chemin du philosophe est une promenade incontournable qui suit un chemin de pierre de 1,25 mile du temple Nanzenji au temple Ginkakuji le long d’un canal dans le district de Higashiyama. Il est bordé de cerisiers qui exploseront de couleurs pendant la saison des sakura en avril, tandis que les boutiques, les cafés et les restaurants proposent des arrêts amusants en cours de route. Découvrez les meilleurs hôtels pour la saison des cerisiers en fleurs à Kyoto.

Tokyo, Japon
bigstock.com
Fleurs de cerisier au canal Meguro à Tokyo

Tokyo, Japon

Tokyo est un point chaud pour les cerisiers en fleurs et comme il y a de fortes chances que vous passiez du temps dans cette ville lors de votre visite au Japon, vous ne voudrez pas manquer Shinjuku Gyoen, le vaste parc qui se trouve en son cœur. Il se trouve à quelques pas de l’un des centres de divertissement et d’affaires les plus fréquentés et les plus grands, ce qui le rend facile à atteindre et comprend plus d’un millier de cerisiers, avec des variétés à floraison précoce et tardive, ce qui augmente les chances que vous les voyiez à tout moment. la saison des sakura. Découvrez la beauté naturelle et les temples anciens pendant la journée, puis découvrez les néons lumineux et la vie nocturne dans le quartier animé de Shibuya après la tombée de la nuit.

Mâcon, Géorgie
© Sean Pavone – Dreamstime.com
Fleurs de cerisier à Macon, Géorgie

Mâcon, Géorgie

Mâcon est l’un des meilleurs endroits du Sud pour les cerisiers en fleurs. La ville est remplie d’esprit lors de son festival international annuel des fleurs de cerisier avec des fleurs à peu près à chaque coin de rue. Il se déroule sur 10 jours pendant la seconde quinzaine de mars et comprend un défilé et une variété d’événements, dont la plupart sont gratuits. Il y a une série de concerts nocturnes et une boutique de cadeaux dédiée aux fleurs ainsi qu’un sentier spécial le long d’une route panoramique allant de Carolyn Crayton Park à Bass Road qui comprend plus de 350 000 cerisiers Yoshino.

Salem, Orégon
© Jpldesigns – Dreamstime.com
Fleurs de cerisier dans le State Capitol Park de Salem

Salem, Orégon

Connue sous le nom de «Cherry City», car il y avait autrefois des vergers de cerisiers dans toute la région, Salem accueille la Journée des fleurs de cerisier depuis plus d’un siècle. Le premier a eu lieu en 1903 et aujourd’hui, les meilleures fleurs peuvent être appréciées dans le State Capitol State Park. C’est une célébration à la fois des fleurs de cerisier américaines et de l’impact que la culture japonaise a eu sur la capitale de l’Oregon. Pendant la majeure partie du mois de mars, les entreprises locales organiseront leurs propres événements spéciaux tandis que le festival offre la possibilité de profiter d’une cérémonie japonaise traditionnelle, d’apprendre l’origami et la calligraphie, de voir des kimonos authentiques, et plus encore.

Portland, Oregon
© Jpldesigns – Dreamstime.com
Rangées de cerisiers en fleurs

Portland, Oregon

Portland, Oregon, regorge de cerisiers, offrant de nombreux endroits fabuleux pour découvrir les auvents de fleurs roses et blanches. L’un des plus beaux est le jardin japonais de Portland, largement considéré comme le plus authentique en dehors du Japon. L’endroit le plus populaire pour l’observation est le Japanese American Historical Plaza près de Steel Bridge dans le Tom McCall Waterfront Park. Le meilleur tronçon pour voir les arbres en fleurs se situe entre les ponts Burnside et Steel. Washington Park et Hoyt Arboretum seront également recouverts de fleurs.

Bonn, Allemagne
© Biathlonua – Dreamstime.com
Avenue des cerisiers en fleurs, Bonn, Allemagne

Bonn, Allemagne

Bonn est une ville décontractée située le long du Rhin. Il est célèbre comme lieu de naissance de Ludwig van Beethoven et abrite plusieurs musées de classe mondiale, tandis que la saison printanière amène de nombreuses personnes à voir des millions de cerisiers en fleurs avec des fleurs dans des tons de blanc, de rose clair et de rose vif. Le meilleur endroit pour observer est connu sous le nom de «Cherry Blossom Avenue». À seulement 5 minutes à pied de la maison de Beethoven dans le quartier branché de Nordstadt, c’est une avenue tunnel enchanteresse pendant deux à trois semaines chaque année avec des cerisiers japonais ornementaux en fleurs des deux côtés de la rue étroite. Ils ont été plantés dans les années 1980 et s’étendent dessus, créant une canopée complète à certains endroits. Vous aurez envie d’y aller pendant la première quinzaine d’avril, lorsque le festival de la cerise d’Altstadt a lieu.

Nara, Japon
fortherock via Flickr
Fleurs de cerisier dans le parc de Nara

Nara, Japon

La belle Nara sera une explosion de rose avec des fleurs de cerisier dans et autour des parcs, des sanctuaires, des palais, des châteaux, etc. Le parc de Nara est un favori, avec des cerfs sympathiques errant autour des arbres, tandis que le château de Koriyama est un endroit idéal pour prendre une photo avec en toile de fond les ruines. Juste au sud de la ville, au mont Yoshino, quelque 30 000 cerisiers recouvrent les pentes.

New York, New York
Photographie FreeVerse via Flickr
Fleurs de cerisier dans le jardin botanique de Brooklyn

New York, New York

Si vous voulez passer du temps à profiter de la longue liste d’attractions de New York, vous pouvez voir certains des cerisiers les plus célèbres du pays en même temps. Le jardin botanique de Brooklyn possède une variété d’espèces qui fleurissent à des moments différents, ce qui signifie que vous pouvez voir les fleurs à tout moment de la mi-mars à la fin avril. Il y a un festival de fleurs de cerisier, Sakura Matsuri, qui a lieu vers la fin de la floraison, généralement le dernier week-end d’avril. Il comprend quelque 60 événements différents, des performances japonaises classiques aux démonstrations de cosplay.

Seattle, Washington
© Donna Nonemountry – Dreamstime.com
Fleurs de cerisier à l’Université de Washington, Seattle

Seattle, Washington

Les fleurs de cerisier sont un plaisir à voir après un long hiver pluvieux à Seattle. C’est le moment où tout le monde a hâte de retourner dehors et de profiter d’un peu de soleil avec les centaines de cerisiers disséminés dans la ville. Les premiers bourgeons roses commencent à apparaître début mars et vers le milieu du mois, les premières variétés commenceront à fleurir. Le pic dure environ deux semaines, vers la fin mars et le début avril. Le quad de l’Université de Washington est l’un des meilleurs endroits pour les voir avec un énorme groupe de cerisiers Yoshino et l’école propose également des mises à jour en direct sur les fleurs de cerisier via Twitter.

San Francisco, Californie
David Yu sur Flickr
Fleurs de cerisier à Japantown San Francisco

San Francisco, Californie

Sans surprise, le meilleur endroit pour voir les cerisiers en fleurs dans la Golden Gate City est Japantown avec ses rues bordées de cerisiers colorés. Commencez au Japantown Peace Plaza et profitez-en à partir de là. C’est également là que se déroule le festival annuel des fleurs de cerisier pendant deux week-ends à la mi-avril, qui propose des défilés, des vendeurs de nourriture locale et une foire d’art et d’artisanat. Le Jean Wolfe White Garden dans les jardins botaniques de San Francisco possède également une fantastique collection d’arbres.

Stockholm, Suède
© Hans Christianson | Dreamstime.com
Cerisiers à Stockholm

Stockholm, Suède

Les cerisiers les plus célèbres de Suède se trouvent au cœur de Stockholm. Situé dans le majestueux parc appelé Kungstradgarden, vous verrez les rangées apparemment interminables d’arbres roses formant ce qui ressemble à une canopée de barbe à papa. À la mi-avril, un festival japonais annuel a également lieu ici, avec des stands de nourriture et des stands d’artisanat installés sous les arbres. Arrivez tôt pour prendre des photos sans la foule.

Madrid, Espagne
© Fernando Astasio – Dreamstime.com
Amandiers en fleurs dans le parc du Retiro à Madrid

Madrid, Espagne

Le printemps peut être le meilleur moment pour visiter Madrid avec un temps plus doux et moins de touristes, et en Parc de retraitequi se traduit par « Parc de la retraite agréable », il y a beaucoup de cerisiers et d’amandiers, avec d’innombrables fleurs blanches qui peuvent être appréciées en pique-niquant, en faisant du vélo ou en se détendant avec un verre de vin au café. Il y a même un lac où vous pouvez prendre un bateau et les voir depuis l’eau. L’un des meilleurs endroits pour vous installer est un hôtel-boutique le long de la légendaire Gran Vía, la célèbre rue commerçante et gastronomique de Madrid, car vous serez à proximité du parc et de nombreuses attractions majeures.

Boulders Beach – Simon’s Town, Afrique du Sud
© Andrea Willmore – Dreamstime.com
Pingouins sur Boulders Beach, Afrique du Sud

Boulders Beach – Simon’s Town, Afrique du Sud

Située juste à l’extérieur de Simon’s Town, une banlieue de Cape Town sur la péninsule du Cap en Afrique du Sud, Boulders Beach est célèbre pour ses pingouins. Il y a des milliers de pingouins africains ici avec l’été l’heure de pointe pour visiter. Vous pourriez même voir l’un des adorables oiseaux présentés dans le documentaire « Penguin Town », en plus de pouvoir nager dans les eaux bleues calmes et claires avec les anciens rochers de granit le protégeant du vent et des grosses vagues.

Amakhala Game Reserve – Eastern Cape, Afrique du Sud
© Dirkr – Dreamstime.com
Paire de lions à Amakhala Game Reserve, Eastern Cape, Afrique du Sud

Amakhala Game Reserve – Eastern Cape, Afrique du Sud

Amakhala est une réserve de gibier privée de 18 000 acres habitée par des guépards, des girafes, des éléphants, des zèbres, des gnous, des lions, des rhinocéros, des singes, des buffles, diverses espèces d’antilopes, etc. Il propose des safaris d’une journée et des options d’hébergement pour la nuit avec des guides experts qui vous aideront à suivre les animaux et vous en diront plus sur ce que vous voyez. Il y a aussi des promenades nocturnes pour observer les créatures nocturnes et des croisières sur la rivière Bushman.

Cratère du Ngorongoro – Tanzanie
Bigstock.com
Cratère du Ngorongoro, Tanzanie

Cratère du Ngorongoro – Tanzanie

Le cratère du Ngorongoro est l’endroit où vous êtes pratiquement assuré de voir des léopards, des lions, des éléphants, des rhinocéros et des buffles, autrement connus sous le nom de « Big Five ». Les hyènes, les guépards, les chacals, les chats serval et les chiens sauvages sont tous ici aussi. Dans la zone de conservation, plus de 550 espèces d’oiseaux ont été recensées. Si vous visitez en janvier, vous pourrez découvrir les images et les sons remarquables des sabots tonitruants traversant le paysage alors que plus d’un million de gnous et plusieurs milliers de zèbres effectuent leur migration annuelle. De plus, les hauts murs du cratère lui-même sont couverts de forêt, tandis que le sol comprend des marécages, des clairières, une forêt d’acacias et même un lac.

Parc National des Volcans – Rwanda
Bigstock.com
Parc National des Volcans, Rwanda

Parc National des Volcans – Rwanda

Le petit pays du Rwanda au cœur de l’Afrique abrite des montagnes et des collines qui sont enveloppées de brume chaque matin et habitées par des gorilles, d’où sont originaires « Gorillas in the Mist ». Le parc national des volcans est niché ici dans la forêt, qui abrite les deux tiers des gorilles de montagne survivants avec les dernières estimations de la population à seulement 880. Il existe des groupes de gorilles disponibles pour les scientifiques à étudier et 10 groupes qui sont accessibles aux touristes via des opérateurs qui exécutent tournées de suivi des dos argentés et de leurs troupes.

Parc national Kruger – Afrique du Sud
Bigstock.com
Parc national Kruger, Afrique du Sud

Parc national Kruger – Afrique du Sud

Kruger est une destination de choix pour la faune en Afrique, avec une bonne chance de voir les «Big Five» ainsi que des hippopotames, des crocos et des girafes, parmi de nombreux autres animaux. En fait, il possède la plus grande variété d’animaux sauvages que vous trouverez sur le continent, avec 145 espèces de mammifères différentes. Il existe également d’innombrables espèces d’oiseaux, notamment des rapaces et des aigles massifs, des calaos colorés et des perroquets. De plus, il est facilement accessible et bien entretenu, idéal pour un safari autonome plus abordable.

Baie de Plettenberg, Afrique du Sud
© Karelgallas – Dreamstime.com
Mère et veau nouveau-né à Plettenberg Bay

Baie de Plettenberg, Afrique du Sud

Plettenberg Bay est l’un des meilleurs endroits pour voir des baleines à bosse, des baleines franches australes et des grands dauphins. Vous pouvez souvent les apercevoir depuis Whale Tail Point, mais pour des rencontres plus rapprochées, partez pour une excursion d’observation des baleines. Il y a beaucoup d’otaries à fourrure du Cap et vous pouvez même sauter et nager avec elles pendant qu’elles exécutent leurs acrobaties sous-marines dans la colonie de phoques de la réserve naturelle de Robberg. On peut parcourir le sentier Robberg pour avoir la chance d’apercevoir plus de 100 espèces d’oiseaux, de mangoustes et de vie marine, notamment des baleines, des dauphins, des phoques, des grands requins blancs et des loutres sans griffes du Cap.

Parc national du lac Nakuru – Kenya
Bigstock.com
Parc national du lac Nakuru, Kenya

Parc national du lac Nakuru – Kenya

Situé dans l’un des parcs nationaux les plus populaires du Kenya, le lac Nakuru était autrefois célèbre pour ses flamants roses, des millions de personnes profitant des algues du lac pour se régaler. La population a diminué ces dernières années en raison de la montée des eaux, mais le parc vaut toujours la peine d’être visité pour sa faune et ses paysages qui comprennent des escarpements rocheux surplombant des cascades, une forêt d’acacias, des collines boisées et des euphorbes. Des cobes, des hippopotames, des babouins, de nombreuses espèces de singes, des impalas, des girafes et des rhinocéros blancs sont également fréquemment repérés. Lion Hill, Baboon Cliff et Out of Africa sont d’excellents points de vue pour pique-niquer tout en profitant de la vue.

Centre de réadaptation des grands-pères
© Jens1948 – Dreamstime.com
léopard au centre de réadaptation Moholoholo

Centre de réadaptation des grands-pères

Le centre de réadaptation Moholoholo offre une expérience différente. Plutôt que de suivre les animaux, vous pourrez profiter de rencontres rapprochées avec des lions, des léopards et d’autres créatures dont on s’occupe après avoir été orphelins ou blessés. Le centre a été présenté dans de nombreuses émissions de télévision, notamment « Wild Orphans », une série de la chaîne National Geographic sur ses jeunes animaux. La philosophie principale ici est que la sensibilisation est essentielle pour sauver la faune qui disparaît rapidement sur notre planète.

Réserve de gibier de Solio – Pain, Kenya
Loge Solio
Réserve de gibier de Solio

Réserve de gibier de Solio – Pain, Kenya

Nichée dans la vallée entre les pentes du mont Kenya et les sommets vallonnés des montagnes Aberdare dans le centre-nord du Kenya, la réserve de Solio est le plus ancien sanctuaire privé de rhinocéros, créé en 1970 pour protéger environ 250 rhinocéros noirs et blancs. Il est largement considéré comme la meilleure destination pour admirer ces espèces de plus en plus rares. Si vous séjournez au Solio Game Lodge, qui se trouve juste dans la réserve de 16 800 acres, vous pouvez également visiter l’Ol Pejeta Conservancy adjacent, un ranch mixte d’animaux sauvages et de bétail avec quatre des sept rhinocéros blancs du Nord connus dans le monde et 88 rhinocéros noirs de l’Est. .

Parc national de Hwange – Zimbabwe
Bigstock.com
Parc national de Hwange, Zimbabwe

Parc national de Hwange – Zimbabwe

Le plus grand parc national du Zimbabwe, Hwange couvre 3,4 millions de zones et est habité par l’une des concentrations les plus denses d’animaux sauvages de toute l’Afrique. Il abrite environ 100 espèces de mammifères différentes, avec une abondance d’éléphants, de chiens sauvages et de buffles, tandis que des girafes, des guépards, des léopards et des lions sont également fréquemment observés. Les éléphants sont la vedette du spectacle avec la plus grande population que vous trouverez n’importe où. L’observation la plus importante a lieu entre juillet et octobre, lorsque la faune se rassemble autour des points d’eau. Des promenades guidées dans la brousse, des couchers de soleil et des trajets nocturnes sont disponibles pour tout emporter.

Réserve nationale du Masai Mara – Kenya
Bigstock.com
Massaï Mara

Réserve nationale du Masai Mara – Kenya

La réserve nationale de Maasai Mara est comme une vraie «hors de l’Afrique», avec des plaines de savane presque infinies où erre une faune diversifiée. De grandes familles d’éléphants, de buffles, de lions et d’hippopotames sont généralement repérées entre juillet et octobre, au même moment où l’on peut voir des gnous, des zèbres et des gazelles qui traversent les plaines à la recherche d’une herbe plus verte. Des safaris à cheval sont possibles ici – vous monterez des poneys de polo aux côtés de zèbres et de gnous, en passant devant des éléphants, des girafes, des lions, etc.

Parc national du Serengeti – Tanzanie
bigstock.com
Serengeti

Parc national du Serengeti – Tanzanie

Le parc national du Serengeti est l’un des plus célèbres de toute l’Afrique, connu comme l’un des meilleurs endroits pour découvrir les deux millions d’animaux qui font le voyage de plus de 1 800 milles dans le cadre de la plus grande migration du monde. Il comprend un grand nombre de zèbres, d’élans, d’impalas, de gazelles de Thomson et de gazelles de Grant, août et septembre étant les meilleurs moments pour l’attraper. Il existe également des opportunités d’observation d’éléphants, de lions et de léopards, tandis que les levers de soleil sont absolument magnifiques.

Madikwe Game Reserve – Afrique du Sud
© Greg Smith – Dreamstime.com
Lion et ses petits dans la réserve animalière de Madikwe

Madikwe Game Reserve – Afrique du Sud

Située près de la frontière du Botswana en Afrique du Sud, Madikwe Game Reserve offre une expérience de safari plus traditionnelle dans une zone de 270 milles carrés de plaines ouvertes et d’affleurements rocheux, avec peu de grands arbres, en partie à cause des nombreux éléphants ici. Lors des safaris, vous verrez peu d’autres véhicules, mais vous pouvez vous attendre à apercevoir les Big Five, surtout si vous êtes ici pour un voyage de plusieurs jours. Parmi les autres animaux régulièrement observés, citons les hyènes tachetées, les girafes, les hippopotames, les zèbres, les babouins, les kudus et les impalas. Il y a aussi plus de 400 espèces d’oiseaux, y compris de grands troupeaux de ganga à gorge jaune dans les plaines.

Parc national de Ruaha – Tanzanie
Bigstock.com
Parc national de Ruaha, Tanzanie

Parc national de Ruaha – Tanzanie

Ruaha ressemble à l’Afrique d’autrefois, abritant tous les principaux animaux de safari autres que les rhinocéros. Il a une sensation sauvage et indomptée avec les chiens sauvages en surbrillance car c’est l’un des rares endroits au monde où ils peuvent être vus. Il existe de nombreux types d’antilopes, y compris des espèces plus rares comme la zibeline et le rouan, ainsi que le buffle, le lion et la gazelle de Grant.

Parc d’État de Palo Duro Canyon, Canyon
kimberlykv via Flickr
Parc d’État de Palo Duro Canyon, Canyon

Parc d’État de Palo Duro Canyon, Canyon

Affectueusement appelé le « Grand Canyon du Texas », ce parc abrite le deuxième plus grand canyon des États-Unis. Il y a plus de 30 miles de sentiers de randonnée et de pistes cyclables, et la terre est l’une des plus belles que vous verrez jamais. Les photos ne rendent pas justice à ce paysage d’un autre monde.

Parc d’État des montagnes Davis, Fort Davis
glg61 sur Flickr
Parc d’État des montagnes Davis, Fort Davis

Parc d’État des montagnes Davis, Fort Davis

L’ouest du Texas ressemble à un État à part entière. C’est tranquille et éloigné, séparé du reste du grand État. Ce parc met en valeur le meilleur de l’ouest du Texas, avec une vue imprenable sur les montagnes. C’est l’un des meilleurs parcs pour camper, observer les étoiles dans un ciel dégagé, sans interférence avec la lumière de la ville et rafraîchir votre histoire à Fort Davis, à proximité.

Parc d’État de Big Bend Ranch, Presidio
par daveyn via Flickr
Rive sud du parc national de Big Bend

Parc d’État de Big Bend Ranch, Presidio

Avec 238 miles de sentiers polyvalents, une vue magnifique sur le terrain accidenté, la natation, le rafting, le canoë-kayak depuis le Rio Grande et des vues pittoresques sur le ciel nocturne, le parc d’État de Big Bend Ranch tient sa place à côté des autres parcs d’État sur ce liste.

Parc d’État et site historique de Seminole Canyon, Comstock
bigstock.com
Canyon des Séminoles

Parc d’État et site historique de Seminole Canyon, Comstock

Juste à l’est du parc d’État de Big Bend se trouve une autre destination incontournable de l’État du Texas, Seminole Canyon. Dans ce parc, vous pouvez également trouver Fate Bell Shelter, l’une des plus anciennes habitations troglodytiques du continent. Vous pouvez voir le Rio Grande, admirer la vue sur le Presa Canyon Overlook et bien plus encore.

Parc d’État de Garner, Concan
Roschetzky Photography/shutterstock.com
Parc d’État Garner

Parc d’État de Garner, Concan

Garner State Park est l’arrêt idéal pour les activités de plein air et l’une des principales attractions du Texas Hill Country. Avec plus de 11 miles de sentiers de randonnée et de vélo pittoresques, des piscines, des tubes sur la rivière Frio et même un mini-golf, il est facile de passer une journée entière dans ce parc. Venez pendant les mois d’été, vous ne pouvez pas battre cette période de l’année pour observer les étoiles.

Parc d’État de Colorado Bend, Bend
JB Manning/shutterstock.com
Parc d’État de Colorado Bend

Parc d’État de Colorado Bend, Bend

Le parc d’État de Colorado Bend compte plus de 32 miles de magnifiques sentiers, mais toute randonnée dans ce parc n’est pas terminée tant que vous n’avez pas visité Gorman Falls. Wild Cave Tours révèle ce qui se cache sous le parc et éduque les visiteurs sur sa géologie et son histoire.

Parc d’État de Dinosaur Valley, Glen Rose
bigstock.com
Parc d’État de la vallée des dinosaures

Parc d’État de Dinosaur Valley, Glen Rose

Une excursion d’une journée populaire au départ de Dallas, le parc d’État de Dinosaur Valley a plus que mérité son nom. Lorsque l’eau de la rivière Paluxy est suffisamment basse, vous pouvez voir des empreintes de traces de dinosaures laissées il y a des millions d’années. Il existe des cartes indiquant les cinq principales zones de sites de pistes dans le parc, avec des explications sur les espèces qui les ont quittées. Il y a plus de 20 miles de sentiers de randonnée et de vélo, et un trou de baignade immaculé.

Zone naturelle d’État des érables perdus, Vanderpool
et AlphaTangoBravo/Adam Baker via Flickr
Zone naturelle d’État des érables perdus

Zone naturelle d’État des érables perdus, Vanderpool

À Lost Maples State Natural Area, vous pouvez observer les érables Bigtooth uniques et homonymes du parc. Planifiez votre visite à l’automne, car les couleurs vives et uniques des arbres sont un vrai spectacle à voir. C’est facilement l’un des meilleurs endroits du Texas pour le feuillage d’automne.

Parc d’État du lac Mineral Wells, Mineral Wells
Brandon-Smith/shutterstock.com
Parc d’État du lac Mineral Wells

Parc d’État du lac Mineral Wells, Mineral Wells

Situé à moins d’une heure de Fort Worth, il existe de nombreuses possibilités de loisirs au parc d’État de Lake Mineral Wells, ce qui en fait une escapade estivale populaire. Vous pouvez faire du vélo, de la randonnée ou faire une balade à cheval sur les 12,8 miles de sentiers du parc. Vous pouvez faire de l’escalade, nager au lac, faire du bateau et pêcher, et vous pouvez camper dans les campings.

Parc d’État de la rivière Guadalupe, branche de printemps
Trek Texas via Flickr
Parc d’État de la rivière Guadalupe

Parc d’État de la rivière Guadalupe, branche de printemps

La rivière Guadalupe est grande, belle et emblématique au Texas. Ici, vous trouverez quatre miles de rivière traversant le parc pour que vous puissiez nager, faire du kayak, pêcher ou faire du tubing. Il y a aussi des vues panoramiques et bien plus encore.

Parc d’État de Longhorn Cavern, Burnet
IrinaK/shutterstock.com
Parc d’État des cavernes de Longhorn

Parc d’État de Longhorn Cavern, Burnet

Les cavernes du parc d’État de Longhorn Cavern sont parmi les cavernes les plus uniques au monde. Ils ont une histoire étonnante et des formations géologiques intéressantes. Vivez l’expérience complète et apprenez-en plus sur ces formations lors de la visite d’une heure et demie.

Parc d’État de Pedernales Falls, Johnson City
Andrew Fisher Photography/shutterstock.com
Parc d’État des chutes de Pedernales

Parc d’État de Pedernales Falls, Johnson City

Il existe une variété de sentiers parmi lesquels choisir au parc d’État de Pedernales Falls. L’un de ces sentiers vous emmène à six milles sur Wolf Mountain et un autre qui traverse les roches calcaires de la rivière Pedernales. Bien que vous ne puissiez certainement pas tout voir en une seule visite, vous serez heureux d’avoir l’excuse de revenir.

Zone naturelle d’État de Enchanted Rock, Fredericksburg
tpwd.texas.gov
Zone naturelle d’État de Enchanted Rock

Zone naturelle d’État de Enchanted Rock, Fredericksburg

L’une des principales attractions de Fredericksburg est l’Enchanted Rock State Natural Area. Populaire parmi les randonneurs, les campeurs et les grimpeurs, Enchanted Rock tire son nom du «dôme» de granit rose qui s’élève à 425 pieds (1 825 au-dessus du niveau de la mer). Monter le dôme rocheux est un incontournable ici, mais les visiteurs du parc observent également les oiseaux et les étoiles.

Parc d’État de Monahans Sandhills, Monahans
Lindsay Attaway sur Flickr
Dunes de sable du parc d’État de Monahans Sandhills

Parc d’État de Monahans Sandhills, Monahans

Monahans Sandhills State Park est un parc de l’ouest du Texas qui abrite de magnifiques dunes de sable qui s’élèvent jusqu’à 70 pieds. Les visiteurs du parc d’État de Monahans Sandhills peuvent explorer les dunes à pied ou même louer un sandboard pour surfer sur le sable et faire de la luge sur le sable. Il n’y a pas de sentiers balisés dans le parc ou à travers les dunes, vous êtes donc libre d’explorer le paysage à votre guise. Les campings sont disponibles moyennant des frais de nuit abordables. Évitez de visiter les dunes pendant l’été, lorsque les dunes de sable se réchauffent en raison des températures diurnes élevées.

Parc d’État de Caprock Canyons, Quitaque
tpwd.texas.gov
Parc d’État de Caprock Canyons

Parc d’État de Caprock Canyons, Quitaque

À seulement une heure et demie du parc d’État de Palo Duro se trouve un autre parc d’État du Texas qui offre des paysages magnifiques, Caprock Canyons State Park. Ce parc d’État est parfait pour les routards et les randonneurs, car il y a plus de 90 miles de sentiers dans le réseau de sentiers ici. Les falaises orange et les canyons luxuriants rappellent aux visiteurs Palo Duro mais sans autant de foules. Si vous êtes en visite pendant les mois d’été, plongez dans le lac Theo de Caprock Canyons.

Parc d’État du lac Caddo, Karnack
Parc d’État du lac Caddo
Arbres étonnants au Caddo Lake State Park – Texas Parks and Wildlife

Parc d’État du lac Caddo, Karnack

Caddo Lake State Park est un parc d’État de l’est du Texas qui vous offre la possibilité de camper au bord de l’eau. Au lieu de faire de la randonnée dans ce parc, les visiteurs du parc d’État de Caddo Lake explorent la région en canoë ou en kayak. Naviguez à travers le paysage marécageux, plein de cyprès et de mousse espagnole. Les sentiers des voies navigables sont un excellent moyen de découvrir le lac Caddo ; vous pourrez même apercevoir un alligator ! Abritant le seul lac naturel du Texas, la visite de ce parc d’État est vraiment une expérience incontournable.

Site historique d’État de Hueco Tanks, El Paso
commons.wikimedia.org
Site historique d’État des réservoirs de Hueco

Site historique d’État de Hueco Tanks, El Paso

Les sentiers de randonnée et les pictogrammes préhistoriques font la beauté de ce parc d’État d’El Paso. Le site historique d’État de Hueco Tanks n’est qu’un autre parc de l’ouest du Texas qui mérite une visite. Le camping, l’escalade et la randonnée sont des activités populaires ici. Les grimpeurs de tout le pays affluent ici pour grimper. Cependant, vous ne voulez pas visiter Hueco Tanks sans voir l’art rupestre, en particulier les célèbres images de masques et de visages. Hueco Tanks abrite en fait les plus grandes peintures de masques du pays avec plus de 200 trouvées dans le parc. En raison de l’importance historique du parc, les visiteurs doivent faire une réservation pour visiter certaines parties du site historique d’État de Hueco Tanks.

Parc d’État de Mustang Island, Corpus Christi
tpwd.texas.gov
Parc d’État de l’île de Mustang

Parc d’État de Mustang Island, Corpus Christi

Il n’y a pas de meilleure façon de passer une journée d’été au Texas qu’au Mustang Island State Park. Une île-barrière s’étendant entre Port Aransas et Corpus Christi, ce parc côtier offre cinq miles de front de mer où les visiteurs peuvent nager, pêcher, surfer, camper et observer les oiseaux. Ce parc d’État du Texas abrite près de 100 campings. En plus de profiter de la plage, les visiteurs peuvent également faire du kayak sur le Mustang Island Paddling Trail.

Zone naturelle d’État de Devils River, Del Rio
tpwd.texas.gov
Rivière des Diables

Zone naturelle d’État de Devils River, Del Rio

L’eau claire et magnifique de Devils River attire les visiteurs dans la zone naturelle d’État de Devils River. Trouvé à Del Rio, ce parc d’État est l’un des parcs les plus éloignés de cette liste. Profitez du paysage fluvial en canot, en kayak, en nageant et en pêchant. Cependant, la randonnée et le VTT sont également des activités populaires ici aussi. Devils River est une rivière alimentée par une source et est connue comme l’une des rivières les plus saines du Lone Star State.

Parc d’État du lac Inks, Burnet
tpwd.texas.gov
Parc d’État du lac Inks

Parc d’État du lac Inks, Burnet

Si vous êtes à la recherche d’un grand parc d’État pour faire du bateau ou nager, Inks Lake State Park à Burnet est fait pour vous. Étant donné que le parc n’est qu’à une heure d’Austin, c’est une excellente excursion d’une journée pour ceux qui se trouvent dans la capitale du Texas. La région du lac Inks, connue sous le nom de Devil’s Waterhole, offre une vue imprenable sur les falaises et de nombreux affleurements rocheux pour le saut de falaise. Le parc d’État d’Inks Lake n’est qu’à quelques kilomètres d’un autre magnifique parc d’État du Texas sur cette liste, le parc d’État de Longhorn Cavern.

pôle Nord
janeb13 via Pixabay
Aurore boréale au-dessus du pôle Nord, Alaska

pôle Nord

De nombreux visiteurs en Alaska se dirigent vers le pôle Nord où l’on peut profiter de Noël toute l’année, et juste à l’extérieur de la ville se trouve l’un des meilleurs endroits pour observer les aurores boréales. Pendant la journée, vous pouvez louer une maison de pêche sur glace et tenter votre chance pour attraper l’omble chevalier, le saumon argenté ou la truite arc-en-ciel à travers des trous de glace pré-percés ou glisser sur les sentiers en ski de fond. Après la tombée de la nuit, faites le tour du lac jusqu’à la jetée, garez votre voiture et émerveillez-vous devant le ciel nocturne. Si vous êtes ici pendant les vacances, vous pouvez profiter du concours annuel Noël dans la glace du pôle Nord qui attire des sculpteurs sur glace du monde entier et envoyer vos cartes postales à partir du code postal officiel du Père Noël.

Coldfoot
© – Dreamstime.com
Aurores boréales au-dessus de Coldfoot, Alaska

Coldfoot

Coldfoot offre un emplacement privilégié au Mile 175 le long de la Dalton Highway pour une observation des aurores boréales de classe mondiale car il est situé autour du cercle polaire arctique, avec 24 heures d’obscurité au plus fort de l’hiver. Halte de repos pour les « Ice Road Truckers » se dirigeant vers les champs pétrolifères de Prudhoe Bay, elle se trouve directement sous l’Aurora Oval, la bande qui enveloppe le pôle nord où les éruptions solaires entrent en collision avec des particules atmosphériques émettant des photons ou de l’énergie lumineuse. cela signifie que n’importe quelle nuit où le ciel est dégagé, l’aurore fera son apparition. Pendant la journée, faites une excursion panoramique en raquettes dans l’arrière-pays dirigée par un guide local, puis profitez d’une grande finale avec les lumières encadrées par la chaîne de montagnes enneigée de Brooks.

Parc national de Denali
© Cpsphotos – Dreamstime.com
Aurores boréales dans le parc national de Denali

Parc national de Denali

Le parc national et réserve de Denali n’est pas seulement l’un des meilleurs endroits pour rencontrer la faune de l’Alaska, mais aussi pour s’émerveiller devant les aurores car il n’y a pas de pollution lumineuse ici et il est ouvert toute l’année. Vous voudrez peut-être venir plus tôt dans la saison, septembre étant souvent idéal. Le temps sera frais et frais et les couleurs de l’automne couvriront des paysages déjà époustouflants, tandis que l’orignal mâle peut être vu avec ses énormes bois. De plus, la neige ne commence généralement pas à s’accumuler avant la fin septembre ou le début octobre, ce qui facilite les déplacements. Lorsque la route n’est pas fermée à cause de la neige, elle peut être conduite de jour comme de nuit avec un voyage tardif, l’occasion idéale pour attraper les aurores boréales.

Visite photo des aurores boréales Aurora Quest – Anchorage
Viator.com
Aurores boréales vues lors de la visite d’Anchorage Aurora Quest

Visite photo des aurores boréales Aurora Quest – Anchorage

Si vous êtes à Anchorage, vous pouvez faire une visite pour voir les aurores boréales qui comprend une leçon de photographie qui vous permettra de capturer vos propres photos du spectacle de lumière magique. Une aventure nocturne en petit groupe, vous vous dirigerez vers le parc d’État de Chugach où votre guide vous conduira à un endroit offrant les meilleures opportunités pour attraper l’activité, comme le début du sentier Glen Alps, où vous ferez une courte promenade vers un point de vue sur la ville et une large vue vers le nord. Ou explorez peut-être le point de départ du sentier de haute altitude du mont Baldy, un autre excellent point de vue.

Utqiagvik
Bigstock.com
Aurores boréales

Utqiagvik

Si vous recherchez l’aventure ultime, rendez-vous dans la ville la plus septentrionale du pays, Utqiagvik (anciennement Barrow). Il se trouve au-dessus du cercle polaire arctique, offrant des opportunités de connaître les indigènes Iñupiaq et leur culture. Ils constituent la majorité de la ville et exploitent le centre du patrimoine Iñupiaq qui présente des artefacts et des expositions, ainsi qu’une bibliothèque et une boutique de souvenirs.. Des visites d’observation des aurores boréales sont disponibles ou vous pouvez simplement demander au personnel de votre hébergement de vous réveiller lorsque les lumières apparaissent.

Fairbanks
© Jeanninebryan – Dreamstime.com
Aurores boréales près de Fairbanks, Alaska

Fairbanks

Situées à environ 180 milles au sud du cercle polaire arctique à 64° N, les aurores boréales apparaissent fréquemment dans le ciel nocturne au-dessus de Fairbanks. Bien que ce ne soit peut-être pas la première place de l’État, c’est sans doute la meilleure destination facilement accessible, surtout si vous ne voulez pas conduire avec des vols directs depuis de nombreuses villes et de nombreuses options d’hébergement disponibles. Aventurez-vous loin des lumières de la ville vers des endroits comme Cleary Summit, Murphy Domes ou Haystack Mountain. Des visites guidées opérées par des entreprises locales sont disponibles et il y a des 4X4 à louer pour partir de manière indépendante pour les localiser.

Portes du parc national de l’Arctique
Creative Commons Zéro – CC0.
Aurores boréales dans le ciel nocturne

Portes du parc national de l’Arctique

Le bien nommé Gates of the Arctic National Park and Preserve se trouve au-dessus du cercle polaire arctique, protégeant la chaîne Brooks. C’est l’un des endroits les plus sauvages du continent, sans routes pavées ni même sentiers. Les nuits froides d’hiver ne sont éclairées que par les aurores boréales, mais il n’est pas facile de s’y rendre, la plupart arrivant par un service aérien nolisé de Fairbanks à Coldfoot ou au col d’Anaktuvuk. L’une des meilleures façons d’en faire l’expérience est de faire une excursion de plusieurs jours au départ de Fairbanks via Alaska Tours ou un autre pourvoyeur.

Nom
© Andrew Kazmierski | Dreamstime.com
Nome, Alaska

Nom

La ville côtière isolée de Nome, en Alaska, se trouve le long de la mer de Béring et offre une histoire riche à explorer en tant qu’ancienne ville de la ruée vers l’or avec des paysages à couper le souffle. C’est un endroit fantastique à visiter pour observer les aurores boréales et la chance de découvrir à quoi ressemble la vie dans une partie rurale de l’État. Vous n’aurez qu’à vous aventurer à un mile ou deux de la ville pour une vue complète. De plus, il est facilement accessible via un vol Alaska Airlines depuis Anchorage. Si vous êtes ici en mars, vous pourrez même assister à l’arrivée de la célèbre course de chiens de traîneau Iditarod.

Unalaska
© Yasushitanikado | Dreamstime.com
Aurores boréales

Unalaska

Si vous êtes à la recherche d’une grande aventure, une visite à la ville d’Unalaska sur l’île d’Unalaska est le centre de population des îles Aléoutiennes, offrant la possibilité de découvrir l’un des endroits les plus reculés du monde et de profiter des aurores boréales. Vous devrez planifier longtemps à l’avance et savoir que de nombreux vols aller-retour sont annulés en raison de la météo. La plage de température hivernale moyenne est étonnamment chaude, oscillant entre 31 et 40 degrés Fahrenheit, mais le facteur de refroidissement éolien peut la rendre beaucoup plus froide. Bien qu’il puisse y avoir jusqu’à 90 pouces de neige par an, les températures hivernales relativement chaudes signifient qu’il ne reste pas longtemps. Ne manquez pas le Musée des Aléoutiennes qui présente 9 000 ans de vie dans les îles Aléoutiennes avec des reliques découvertes lors de fouilles archéologiques.

Killington, Vermont
Bigstock.com
village typique du Vermont en automne

Killington, Vermont

Killington est célèbre pour sa station de ski, mais c’est aussi l’un des meilleurs endroits du nord-est pour s’émerveiller devant les couleurs automnales saisissantes. En montant sur la télécabine, vous pouvez admirer une vue panoramique du paysage recouvert de rouges ardents, d’oranges brillantes et de jaunes dorés d’en haut. Par temps clair, la vue s’étend sur cinq États et même sur le Canada. Pour un grand frisson, faites du stop sur le Beast Mountain Coaster à Snowshed Lodge qui se tord et tourne à travers les bois. Si vous cherchez un moyen de devenir plus actif, envisagez plutôt de faire une randonnée jusqu’à Killington Peak, une randonnée de 3,6 miles via le sentier Bucklin.

Région des lacs, New Hampshire
© Thicoz | Dreamstime.com
Région des lacs du New Hampshire

Région des lacs, New Hampshire

La région des lacs du New Hampshire, qui comprend le lac Winnipesaukee, le lac Squam, le lac Ossipee, le lac Mirror, le lac Newfound et le lac Winnisquam, est l’une des meilleures destinations au monde pour observer les or et les rouges éclatants de l’automne grâce à sa haute altitude. Il est également protégé des vents côtiers violents, ce qui offre les meilleures chances d’avoir une longue saison d’observation des feuilles, qui s’étend généralement de fin septembre à fin octobre. Vos journées peuvent être passées à pagayer dans un canot ou un kayak tout en étant entouré de certaines des vues les plus magnifiques avec des érables rouges le long du bord de l’eau qui se reflètent dans l’eau.

Lac Placid, État de New York
© Alpégor | Dreamstime.com
Lac Miroir à Lake Placid

Lac Placid, État de New York

L’une des meilleures destinations familiales du nord-est, les vues sur le feuillage d’automne peuvent être appréciées directement depuis le centre-ville de Lake Placid. Niché dans les Adirondacks, c’est la plus grande région sauvage naturelle de l’est des États-Unis. Les hêtres, bouleaux, érables et chênes autour du lac éclateront en rouge ardent, jaune vif et orange parsemés de vert dans la forêt dense. Mirror Lake Drive encercle Mirror Lake et apporte une beauté encore plus étonnante. De là, vous profiterez d’une vue panoramique sur le village et les montagnes qui l’entourent. Vous voudrez peut-être planifier votre voyage autour de l’un des festivals d’automne, avec le Flaming Leaves Festival début octobre avec une variété de vendeurs, un barbecue alléchant, des jeux de pelouse et des promenades en télésiège jusqu’au sommet du saut à ski.

Stockbridge (Massachusetts)
Par Bob Pool/shutterstock.com
Stockbridge (Massachusetts)

Stockbridge (Massachusetts)

Niché au cœur des Berkshires, Stockbridge est l’une des meilleures destinations où s’installer pour observer les feuilles en Nouvelle-Angleterre. Imprégnez-vous de la vue en faisant de la randonnée, du vélo et de l’observation des oiseaux, puis revenez pour profiter des nombreux plaisirs de la ville. Les charmantes rues sont bordées de boutiques d’antiquités et de musées, dont le Norman Rockwell Museum. C’est le lieu de naissance de l’auteur, peintre et illustrateur américain du XXe siècle et le musée possède une vaste collection de ses œuvres originales et de souvenirs personnels ainsi que son étude. Vous pouvez également découvrir quel point de repère de la région a inspiré l’auteur Herman Melville pour écrire son classique, Moby Dick.

Bar Harbor, Maine
© Laszlo Halasi | Dreamstime.com
Bar Harbour

Bar Harbor, Maine

La petite ville de Bar Harbor sur le côté nord-est de Mount Desert Island fait partie du parc national d’Acadia, offrant la possibilité de profiter des montagnes et de la mer avec une gamme spectaculaire de couleurs d’automne. Il est souvent classé parmi les meilleures destinations aux États-Unis pour le feuillage d’automne, avec certaines des couleurs les plus étonnantes vues le long du tronçon de 40 milles de l’Acadia Byway, ce qui le rend idéal pour une route panoramique. Il y a beaucoup à voir et à faire ici, car vous pouvez toujours parcourir les sentiers à pied ou à deux roues pour profiter du paysage tout en étant actif. L’un des meilleurs treks à faire pour un panorama de couleur est depuis le sommet de Cadillac Mountain.

Woodstock, Vermont
© Michael Warwick – Dreamstime.com
Pont couvert en automne, Woodstock

Woodstock, Vermont

À peu près n’importe quelle ville du Vermont vous mettra à proximité d’un feuillage brillant, mais si vous visitez Woodstock à la fin septembre, vous profiterez non seulement de toutes les couleurs, mais vous pourrez également participer au Woodstock Pumpkin & Apple Festival à la Billings Farm & Musée. Participez à toutes ces activités saisonnières amusantes à l’ancienne, y compris tester le goût des pommes, vous essayer au pressoir à cidre, faire des promenades en chariot, faire de la crème glacée aux pommes et à la citrouille, et plus encore. Si vous le manquez, la couleur peut généralement être appréciée tout au long de la troisième semaine d’octobre.

Essex, Connecticut
Train à vapeur et bateau fluvial d’Essex
Train à vapeur et bateau fluvial d’Essex

Essex, Connecticut

La réserve près d’Essex offre près de 1 000 acres de bois pour votre plus grand plaisir à l’automne, mais la principale raison de venir ici est de prendre le train à vapeur d’Essex qui propose une balade à travers des paysages d’automne spectaculaires qui entourent la vallée de la rivière Connecticut, tiré par une authentique machine à vapeur . Plusieurs options sont disponibles en semaine et le week-end pour admirer le paysage. L’Essex Clipper Lunch Train est proposé le week-end et comprend des plats de saison dégustés dans des wagons-restaurants de première classe. Ou combinez une balade avec une excursion sur un bateau à vapeur pour admirer également la vue depuis l’eau.

Catskills, État de New York
diana_robinson via Flickr
Chute dans les Catskills New York

Catskills, État de New York

Les Catskills sont un autre des endroits les plus époustouflants pour vous immerger dans un kaléidoscope de couleurs, avec de nombreuses petites villes charmantes où vous installer, comme Windham, l’une des plus anciennes villes de la région. Souvent appelé le « joyau des Catskills », le charmant centre-ville est incroyablement pittoresque avec la rue principale historique bordée de restaurants et de boutiques appartenant à la région, ainsi que d’auberges, de chambres d’hôtes et de centres de villégiature pittoresques. De là, vous pourrez profiter d’une promenade tranquille le long de la route panoramique des montagnes Catskill qui s’étend sur 52 miles, mettant en valeur des couleurs magnifiques le long du chemin.

Brighton, Vermont
Anthony Quintana sur Flickr
Norton Pond, Vermont à l’automne

Brighton, Vermont

Dans le royaume éloigné du nord-est, qui couvre le coin nord-est du Vermont, vous apercevrez des rouges, des oranges et des jaunes vibrants d’automne recouvrant le paysage. De plus, il existe des milliers de lacs et d’étangs, avec la plus forte densité de lacs et d’étangs d’eau douce de tout l’État. Combiné avec la couleur reflétée dans l’eau calme, il est garanti à vous couper le souffle. La région abrite également de nombreuses possibilités d’aventures en plein air, notamment d’excellentes activités de pêche, de randonnée et de VTT, tandis que de nombreuses bières de classe mondiale peuvent être trouvées pour étancher votre soif par la suite.

Conway, New Hampshire
© Tropicsailor – Dreamstime.com
Couleurs d’automne sur une route sinueuse à North Conway, New Hamphire

Conway, New Hampshire

Conway est au cœur de la forêt nationale de White Mountain, offrant une gamme éblouissante de couleurs à l’automne. De là, vous serez à une courte distance en voiture des chutes de Sabbaday, qui se trouvent à seulement 800 mètres du début du sentier, ou vous pourrez admirer la vue imprenable sur le mont Washington juste au nord. Montez à bord du Conway Scenic Railway qui part directement de la ville pour admirer certains des paysages les plus pittoresques, y compris le célèbre Crawford Notch avec ses teintes rouges, jaunes et orange culminant de fin septembre à mi-octobre.

Kent, Connecticut
© Alpégor | Dreamstime.com
Parc d’État de Kent Falls dans le Kent, Connecticut

Kent, Connecticut

Niché dans les collines de Litchfield dans l’ouest du Connecticut, le Kent est l’un des meilleurs endroits de l’État pour profiter du feuillage d’automne et d’innombrables séances de photos. En fait, le village était autrefois nommé la ville de feuillage d’automne n ° 1 en Nouvelle-Angleterre par Magazine yankee. Vous trouverez des ponts couverts, des lacs étincelants et des possibilités pour tout, des antiquités à la pêche, au kayak et à la randonnée. Le parc d’État de Kent Falls abrite la plus haute chute d’eau de l’État, avec un sentier panoramique menant à son sommet. De plus, il y a des musées et des boutiques uniques en ville.

Providence, Rhode Island
© Jerry Coli – Dreamstime.com
Feuillage d’automne dans Roger Williams Park, Providence, Rhode Island

Providence, Rhode Island

Une promenade dans les rues bordées d’arbres de Providence offre l’occasion de jeter un coup d’œil sur les feuilles dans les quartiers et les parcs historiques. Les 435 acres du parc Roger Williams abritent plus de 5 000 arbres et des visites gratuites sont souvent organisées pour explorer certains des endroits les plus remarquables. Il y a huit miles de routes sinueuses pour une route panoramique et de multiples attractions à apprécier également, y compris un jardin japonais, un jardin botanique, 10 lacs et le zoo du parc Roger Williams. Prospect Terrace Park qui se trouve au sommet une colline surplombant la ville, est un endroit idéal pour prendre des photos d’en haut.

Salem, Massachusetts
© Indigocrow via Dreamstime
Fin de journée à Salem, Massachusetts à la fin de l’automne alors que les feuilles changent de couleur

Salem, Massachusetts

Il n’y a peut-être pas de meilleur endroit dans le nord-est pour ceux qui s’intéressent à l’histoire, aux fantômes et au feuillage d’automne que Salem. Les deux à trois premières semaines d’octobre sont celles où les feuilles des arbres seront à leur apogée en matière de couleur, coïncidant avec la fête d’Halloween de la ville qui se déroule tout au long du mois. Pendant que vous profitez de tous les événements hantés, du célèbre musée des sorcières de Salem, des visites fantômes, des boutiques et des restaurants, les rues avec leurs magnifiques maisons et bâtiments historiques seront mises en valeur par un magnifique feuillage. Pour certaines des meilleures photos, dirigez-vous vers l’un des cimetières locaux où les feuilles recouvrent le sol entre les vieilles pierres tombales.

Lac Mooselookmeguntic, Maine
© Haveseen – Dreamstime.com
Lac Mooselookmeguntic, Maine

Lac Mooselookmeguntic, Maine

La région de Rangeley Lakes, dans le Maine, comprend des sommets vertigineux et de multiples lacs encore plus éblouissants en automne, éclaboussés des jaunes, des oranges et des rouges de la saison, contrastés par des conifères de haute altitude. Juste à l’ouest du lac Rangeley, le lac Mooselookmeguntic de 16 000 acres a un rivage de 60 milles de long où vous pouvez tenter votre chance pour attraper du saumon, de la perche, de la truite brune et de la truite mouchetée tout en profitant de la vue à couper le souffle. C’est aussi un endroit serein pour pagayer en kayak ou en canoë. Gardez un œil sur les nombreux orignaux qui habitent la région, la route 16 est entre Rangeley et Stratton étant l’un des meilleurs endroits pour les voir.