Carnet Photographique : le Canada
Histoire du Népal : la vallée de Katmandou
Carnet Photographique Népal

La présence humaine dans la vallée de Katmandou est attestée dès le néolithique. La préhistoire et la protohistoire demeurent cependant très mal connues. Le Népal, d’après les rares documents épigraphiques parvenus jusqu’à nous, est gouverné à partir duIIIe siècle av. J.-C. par la dynastie des rois Kirat, sous laquelle est introduit le bouddhisme.

À la très longue lignée des rois Kirat succède la dynastie des Licchavi, d’origine indienne. L’histoire de l’époque licchavi est parvenue jusqu’à nous grâce à cent quarante inscriptions sanscrites qui ont été répertoriées et dont la première remonte à 464 et la dernière à 756. La religion officielle, l’hindouisme, cohabite alors pacifiquement avec le bouddhisme (déjà bien implanté) et la population autochtone adopte le modèle social de l’Inde, à savoir le système de castes. Les échanges liés au commerce avec l’Inde et le Tibet font prospérer les petites cités de la vallée, Patan, Bhadgaon ou Hari Gaon et Deo Patan.

L’horizon culturel s’élargit, les artistes néwars développent avec brio un art maîtrisé et raffiné.

Du VIIIe au Xe siècle, l’histoire des Néwars demeure en partie obscure. On sait toutefois que des seigneurs Thakuri s’emparent successivement du pouvoir. L’avènement en 879 d’une nouvelle ère (Népal Sambat) — qui date dès lors le calendrier néwar — et la fondation de Katmandou à la fin du Xe siècle par le roi Gunakama Deva sont les signes d’une prospérité retrouvée.

Du Xe au XIIe siècle, l’introduction du tantrisme shivaïte et du tantrisme bouddhiste du Vajrayana génère une multiplication de monastères dont la beauté témoigne de la haute spiritualité qui traverse cette époque.

La dynastie des Malla (1200-1769)

En 1200 est fondée une nouvelle dynastie. Les rois se font appeler Malla et se disent les descendants de princes indiens Rajput. Leur richesse économique et artistique suscite la convoitise des royaumes voisins. Les Khas Malla, qui n’ont aucun lien de parenté avec la dynastie des Malla et dont l’empire se trouve à l’extrême ouest du Népal, pillent la vallée par sept fois entre 1287 et 1336. Les musulmans menacent au sud et à l’est. Le sultan du Bengale et ses troupes mènent une incursion dévastatrice en 1349. En 1382, le roi Jayastithi Malla (treizième de la dynastie Malla) installe sa capitale à Bhadgaon, qui supplante ses rivales Katmandou et Patan, et restaure l’autorité royale. Législateur, il réorganise la société néware en 64 castes et unifie le système des poids et mesures.

Pac national du Népal

Pac national du Népal. Encarta
Son fils Jyotir Malla lui succède et règne de 1412 à 1427, puis vient le règne de Yaksha Malla. À la mort de Yaksha Malla en 1482, le Népal est divisé en trois royaumes : Katmandou, Bhadgaon et Patan. En dépit de conflits sporadiques et d’intrigues incessantes, le commerce et la production artisanale sont en plein essor.
La culture et l’art, miroirs de la puissance des rois, connaissent une émulation extraordinaire. L’époque est marquée par la forte personnalité des souverains. À Patan, Siddhi Nar Singh (1620-1661) laisse l’image d’un roi pieux et mystique, Sri Niwas, celle d’un grand bâtisseur de palais. A Katmandou, Mahendra Malla (1560-1574) œuvre à la réorganisation de la société de castes, bâtit le temple de Taleju, déesse protectrice du royaume ; Pratap Malla (1641-1674), roi des Poètes (ainsi qu’il se faisait appeler), roi magicien, roi bâtisseur et fin politique, est le plus exubérant. À Bhadgaon, Bhupatindra Malla (1696-1722) et son successeur Ranjit Malla (1722-1769) sont les brillants et derniers monarques d’une dynastie qui tombe sous les coups des Gurkhas en 1769. "Népal" Encyclopédie Microsoft® Encarta® en ligne 2009
http://fr.encarta.msn.com © 1997-2009 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.
Recherche personnalisée