Carnet Photographique : le Canada
Histoire de la roumanie : l’unification et l’indépendance : la naissance d’un État
Carnet Photographique Roumanie

En 1848, un mouvement national et libéral éclate dans les deux principautés. Il est maté par les Russes et les Turcs dans le même temps. La Valachie et la Moldavie passent sous la domination des Russes jusqu’en 1851. Les Autrichiens, profitant de la guerre de Crimée (1854-1855), les occupent de 1854 à 1857. Le traité de Paris (1856) met fin au protectorat russe sur la Valachie et la Moldavie, qui sont replacées sous la suzeraineté turque. Une partie de la Bessarabie est restituée à la Moldavie.

 

Le problème de l’union des deux principautés se pose rapidement. Il se heurte à l’hostilité de l’Autriche, qui redoutait la fondation à terme d’une « Grande Roumanie » rassemblant les Roumains de Transylvanie, du Banat et de Bucovine, alors sous domination autrichienne. Napoléon III propose alors aux deux principautés de voter pour le même gouverneur. En 1859, l’élection d’Alexandre Cuza, comme hospodar de Valachie et de Moldavie, réalise l’unité de fait de la Roumanie, qui est officiellement reconnue en 1861 par les puissances européennes et par les Turcs. La capitale est établie à Bucarest.

Le nouvel État est rapidement déstabilisé par les luttes de partis, et une conspiration oblige le prince Cuza à abdiquer en 1866. Il est remplacé par le prince Karl de Hohenzollern-Sigmaringen.

Investi du titre de prince héréditaire par le sultan, celui-ci prend ses fonctions sous le nom de Carol Ier et promulgue immédiatement une Constitution libérale. De 1876 à 1888, son ministre libéral Ion Bratianu dirige le pays.

Durant la guerre russo-turque de 1877-1878, la Roumanie apporte son soutien à la Russie. Le congrès de Berlin de 1878 lui accorde l’indépendance totale. La Roumanie est toutefois contrainte de restituer la Bessarabie méridionale à la Russie.

"Roumanie" Encyclopédie Microsoft® Encarta® en ligne 2009
http://fr.encarta.msn.com © 1997-2009 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

Le congrès de Berlin
Le congrès de Berlin. Encarta
Recherche personnalisée