Carnet Photographique : le Canada
Histoire de la Suisse : la Suisse féodale
Carnet Photographique Suisse

Lors de la chute de l’Empire romain, en 476, les territoires des Burgondes et des Alamans deviennent, au fil de leurs conquêtes, de véritables royaumes. C’est à cette période que le roi burgonde Sigismond se convertit au christianisme et fonde l’abbaye d’Agaune (en 515, aujourd’hui Saint-Maurice, dans le Valais).

 

Toutefois, au terme de la guerre de Burgondie entre Sigismond et les héritiers du roi franc Clovis (523-534), le royaume burgonde est inféodé au royaume franc. Durant la période franque, des missionnaires venus d’Irlande (tels Colomban, Gall et Pirmin) évangélisent la population, comme en témoigne la fondation des abbayes bénédictines de Saint-Gall (en 720), de Reichenau (en 724) et de Pfäfers (en 731). En 746, à la suite du massacre de ses principaux dignitaires lors de l’audience de Cannstatt, l’Alémanie est à son tour inféodée au royaume franc. La Suisse actuelle est ainsi naturellement intégrée dans l’Empire carolingien que crée Charlemagne en 800.

Cependant, lors du partage de Verdun de 843, le territoire est scindé entre la Lotharingie de Lothaire (auquel reviennent les régions occidentales de la Suisse, bientôt intégrées à la Bourgogne transjurane) et

la Francia orientalis de Louis le Germanique (les régions orientales, sous domination du duché d’Alémanie). En 1032, la Bourgogne transjurane est acquise par Conrad II, souverain du Saint Empire romain germanique et, à ce titre, déjà suzerain du duché d’Alémanie. Des principautés laïques et ecclésiastiques apparaissent alors sur le sol suisse, dont la maison de Savoie et celle de Zähringen ; la seconde est à l’origine de la fondation de nombreuses villes de Suisse, comme Fribourg, Morat, Thoune et Berne.

"Suisse" Encyclopédie Microsoft® Encarta® en ligne 2009
http://fr.encarta.msn.com © 1997-2009 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

Charlemagne
Charlemagne. Encarta
Recherche personnalisée