Carnet Photographique : le Canada
Histoire du Népal : les Shah au Népal
Carnet Photographique Népal

Après l’indépendance de l’Inde, en 1947, l’autoritarisme des Rana fait l’objet d’une contestation politique et populaire croissante. Le roi Tribhuvan Bir Bikram, favorable à une démocratisation du régime, approuve la création du parti du Congrès népalais (Népali Congress) opposé au régime Rana. En 1950, incapable d’agir de l’intérieur, Tribhuvan se réfugie à Delhi et fomente depuis l’Inde une révolte contre les Rana, avec l’appui du Premier ministre Jawaharlal Nehru. En 1951, les Rana sont évincés. Le roi rentre à Katmandou et tente de mener une politique démocratique, mais meurt à l’âge de 48 ans en 1955, l’année même où le Népal adhère à l’Organisation des Nations unies et commence à établir des relations diplomatiques avec près de cent pays.

Son fils Mahendra lui succède et instaure une monarchie constitutionnelle en 1959 avec, pour la première fois, l’élection au suffrage universel d’un Parlement. Le parti du Congrès vainqueur forme le gouvernement, et son chef Bishewar Prasad Koirala devient Premier ministre.

En décembre 1960, le roi, inquiet de la personnalité charismatique de B. P. Koirala et des réformes qu’il préconise, déclare le régime corrompu et inefficace, dissout le gouvernement et le Parlement et procède à l’arrestation des ministres et chefs de partis. Deux ans plus tard, une nouvelle Constitution est mise en place et la parenthèse démocratique est fermée. Les partis politiques sont interdits et le système consensuel (sans partis) des Panchayat, élus au suffrage indirect, est mis en place. Le roi Mahendra, qui détient à nouveau tous les pouvoirs, prône la modernisation (bikas) du pays. Il procède à une réforme agraire et à la suppression des castes.

Birendra Bir Bikram succède à son père en 1972 et est couronné en 1975.

Dans un premier temps, il gouverne de manière autoritaire. La situation économique se détériore. Après de violentes émeutes antimonarchistes en 1979, le monarque accepte de soumettre au vote populaire une réforme politique, introduisant le suffrage universel pour l’élection des conseils locaux. Les Népalais se prononcent par référendum, en 1980, pour le maintien du système apolitique des Panchayat que souhaitait voir disparaître l’opposition. En 1988, l’agitation reprend et les arrestations succèdent aux manifestations. La crise avec l’Inde renforce les revendications. Le pays se trouve plongé dans une pénurie et confronté à une flambée des prix, à la suite du blocus décrété par le gouvernement de Rajiv Gandhi, en représailles à la politique prochinoise des Népalais.

"Népal" Encyclopédie Microsoft® Encarta® en ligne 2009
http://fr.encarta.msn.com © 1997-2009 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

Birendra Bir Bikram

Birendra Bir Bikram
Recherche personnalisée