Carnet Photographique : le Canada
Le royaume d’Italie : 1861
Carnet Photographique Italie

Le royaume d’Italie naît à Turin, le 17 mars 1861 ; Victor-Emmanuel II est couronné le 27 avril, après un vote du Parlement. Cependant, Rome et Venise n’en font pas partie. Garibaldi, mécontent que Nice revienne à la France, se brouille avec Cavour au sujet des États pontificaux. Il tente un coup de force sur Rome qui échoue et les troupes royales l’arrêtent à l’Aspromonte, en août 1862. Cavour meurt en 1861 et ses successeurs renforcent le pouvoir du Nord qui voit son opposition avec le Sud s’accroître.

En 1866, l’Italie s’allie à la Prusse contre l’Autriche dans l’espoir de récupérer ses derniers territoires (voir guerre austro-prussienne). Malgré les défaites de Custozza (juin) et de Lissa (juillet), la victoire prussienne de Sadowa (3 juillet) permet au royaume italien d’annexer la Vénétie. En 1867, une nouvelle tentative de Garibaldi pour prendre Rome est mise en échec à Mentana (3 novembre), cette fois-ci par les Français. En 1870, les revers de la guerre franco-allemande obligent Napoléon III à rapatrier ses troupes. La question romaine va être enfin réglée : le général Cardona entre dans la Ville éternelle le 20 septembre et Pie IX se réfugie au Vatican. Un plébiscite, le 2 octobre, confirme cette annexion et Rome devient la capitale du royaume italien. Trente et Trieste, les terres irrédentes (c’est-à-dire non rachetées), restent dans l’escarcelle autrichienne.

Les aventures coloniales des Italiens
La « droite historique », héritière des principes de Cavour, est défaite aux élections de 1876. La gauche, sous l’impulsion des mazziniens et des garibaldiens, arrive au pouvoir et mène une série de réformes, parmi lesquelles l’instauration de l’instruction primaire obligatoire (1879). À Victor-Emmanuel, décédé en janvier 1878, succède son fils, Humbert Ier qui commence à diriger le pays avec Agostino Depresis.

C’est sous son règne que l’Italie se lance dans l’aventure coloniale. En 1885, le pays occupe une partie de l’Afrique orientale (territoires intégrés plus tard, en 1890, dans la colonie d’Érythrée) et établit un protectorat en Somalie. Puis, le président du Conseil, Francesco Crispi, décide de soumettre l’Éthiopie. Cependant, la sévère défaite des Italiens, infligée à Adoua, en 1896, par les troupes du négus Ménélik II, les oblige à reconnaître l’indépendance de l’Éthiopie. En Afrique du Nord, la Libye est définitivement conquise en 1913, après une guerre qui oppose les forces turques aux troupes italiennes.

En Europe, l’Italie reste tournée vers les Empires centraux, en raison du différend colonial avec la France au sujet de la Tunisie, et signe, en 1882, la Triple-Alliance ou Triplice avec l’Allemagne et l’Autriche-Hongrie. Dans un climat de conflits sociaux et de contestations grandissantes, Humbert Ier est tué lors

Premier Parlement italien
Premier Parlement italien. Encarta
d’un attentat anarchiste le 29 juillet 1900 ; Victor-Emmanuel III lui succède. "Italie" Encyclopédie Microsoft® Encarta® en ligne 2009
http://fr.encarta.msn.com © 1997-2009 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.
Recherche personnalisée