Carnet Photographique : le Canada
Histoire de l'Italie : les révolutions de 1848 en Italie
Carnet Photographique Italie

Les révolutions de 1848 à Paris et à Vienne (entraînant la chute de Metternich) donnent le signal des soulèvements en Italie. Le 18 mars, à Milan, le peuple chasse les troupes autrichiennes. Le 22 mars, les Vénitiens proclament la république et leur guide, Daniele Manin, en devient le président. Les ducs de Parme, de Modène et le grand-duc de Toscane sont renversés. En Piémont, les nationalistes réclament une guerre de libération pour chasser les Autrichiens. Après avoir hésité, Charles-Albert mobilise son armée et entre en Lombardie où il est accueilli en libérateur. Mais les espoirs s’évanouissent à la fin du mois d’avril, lorsque le pape, effrayé par l’ampleur des soulèvements, refuse de se joindre au conflit. À la mi-mai, la révolution est moribonde à Naples et, le 24 juillet, les Piémontais sont écrasés par les Autrichiens à la bataille de Custozza. Selon les termes de l’armistice, le Piémont doit renoncer à la Lombardie.

La révolution à Rome

Pie IX, après avoir refusé de soutenir la guerre d’indépendance, fuit la capitale en novembre 1848 et se réfugie en territoire napolitain. Une République romaine, proclamée le 9 février 1849, prononce sa déchéance et est présidée par le triumvirat Armellini, Saffi et Mazzini. En mars 1849, Charles-Albert, qui décide de reprendre les armes contre l’Autriche, est de nouveau battu à Novare. Il abdique alors en faveur de son fils, le jeune Victor-Emmanuel II.

Cependant, la France, l’Autriche, l’Espagne et Naples, inquiètes de l’étendue de la contestation, interviennent pour renverser la République romaine. Malgré les efforts de Mazzini et le talent militaire de Giuseppe Garibaldi, les Autrichiens envahissent le nord de l’Italie, les Espagnols et les Napolitains le sud, tandis que les Français occupent Rome en juillet 1849, restaurant le régime pontifical. L’échec des tentatives populaires de 1848 est donc patent ; l’unité italienne est désormais entre les mains de la bourgeoisie libérale.

"Italie" Encyclopédie Microsoft® Encarta® en ligne 2009
http://fr.encarta.msn.com © 1997-2009 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

Daniele Manin
Daniele Manin. Encarta
Recherche personnalisée