Carnet Photographique : le Vietnam
Canada


Histoire du Vietnam - gouvernement colonial et résistance vietnamienne

Carnet photographique - Vietnam
6/10/15

Le 19ème siècle au Vietnam

Le 9 juin 1885, par le traité de T’ien-tsin, la Chine doit, à son tour, reconnaître le protectorat français sur le Viêt Nam, après une guerre franco-chinoise qui marque les années 1884 et 1885. Les autorités françaises s’emploient à asseoir leur pouvoir et, en 1887, le Viêt Nam, le Cambodge (puis le Laos, en 1893) sont regroupés au sein d’une Indochine française confiée à un gouverneur général.


Paul Doumer qui occupe cette fonction de 1897 à 1902 en étendit les pouvoirs. La France prend en charge les finances, perçoit les impôts au nom de l’empereur du Viêt Nam ; le Conseil des ministres est présidé par le gouverneur général plaçant l’empereur sous une tutelle complète. En même temps commencent l’exploitation et la mise en valeur économique du pays.

Les nationalistes vietnamiens, qui ont d’abord espéré une modernisation du pays sur un pied d’égalité, perdent vite leurs espoirs. La mise en valeur du pays ne profite qu’aux colons et à une clientèle chinoise et vietnamienne restreinte. Exclus à tous les échelons hiérarchiques de l’administration coloniale, les Vietnamiens ne bénéficient pas des libertés les plus élémentaires d’association et d’expression, malgré des réformes tardives qui sont toujours entravées par la société coloniale et l’administration.

Aucun exutoire politique n’est offert au peuple vietnamien, à l’inverse de l’Inde, par exemple, où les mouvements nationalistes peuvent s’exprimer. Ce verrouillage politique entraîne l’émergence de mouvements radicaux, nationalistes et révolutionnaires. Un premier groupe, qui se cristallise autour du Parti nationaliste du Viêt Nam, créé en 1927, souhaite un rapprochement avec la Chine de Jiang Jieshi. En 1930, le Parti communiste indochinois est fondé à Hong Kong, par le fils d’un lettré, Nguyên Ai Quôc, plus connu sous le nom d’Hô Chí Minh.

"Vietnam" © Les sources utilisées sont Encarta, LeMonde et Wikipedia.

Hô Chí Minh
Hô Chí Minh