Carnet Photographique : le Canada
L'Italie médiévale : La prospérité en Italie su 14ème au 15ème siècle
Carnet Photographique Italie

Du XIVe au XVe siècle, l’Italie connaît une prospérité économique et culturelle sans précédent qui lui offre une place prédominante en Europe. Humanisme et Renaissance naissent en terre d’Italie. La Toscane devient l’un des centres majeurs de ce nouvel âge, porteuse d’artistes comme le poète Dante Alighieri ou le peintre Giotto. Venise, Gênes vivent alors leur apogée, leurs marchands sillonnent les routes terrestres et maritimes d’Europe et d’Asie. Mais malgré cette effervescence, le pays est en proie aux luttes des factions, des ligues, des princes, aux accrochages entre villes, et la papauté perd de son influence ambitieuse.

Le pays est fractionné : Venise est une république oligarchique indépendante, le Piémont appartient à la maison de Savoie, Milan est aux mains des Sforza depuis 1450 et cherche à étendre ses possessions, et Florence devient une véritable puissance bancaire grâce à la famille des Médicis. Le Sud reste aux mains des étrangers, le royaume aragonais des Deux-Siciles réunissant Naples et la Sicile depuis 1442. Après l’exil des papes à Avignon et le Grand Schisme, les États pontificaux sont affaiblis. Ils cherchent à se reconstruire avec Nicolas V.

Vers la fin du XVe siècle, l’Italie du Rinascimento est le théâtre d’une série d’interventions étrangères nées de l’antagonisme franco-espagnol.

En 1494, le roi Charles VIII de France revendique la succession de la maison d’Anjou et décide de prendre Naples, c’est le début des guerres d’Italie. Soutenu par Ludovico Sforza, le duc de Milan, et par les Médicis, il envahit l’Italie, occupe Naples, puis signe un traité avec Florence qui oblige les Médicis à quitter la ville. Inquiétés par les succès français, l’Espagne, le pape, l’empereur, Venise et Milan s’allient contre lui, et Charles VIII doit fuir Naples et se retirer en France.

"Italie" Encyclopédie Microsoft® Encarta® en ligne 2009
http://fr.encarta.msn.com © 1997-2009 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

Italie à la Renaissance
Italie à la Renaissance. Encarta
Recherche personnalisée