Carnet Photographique : le Canada
La présidence d’Emil Constantinescu (1996-2000) en Roumanie
Carnet Photographique Roumanie

Les 3 et 17 novembre 1996 ont lieu les secondes élections législatives et présidentielles depuis la fin du régime communiste. Elles sont remportées toutes les deux par l’opposition, formée par la Convention démocratique de Roumanie (CDR) et l’Union sociale-démocrate (USD), qui devient majoritaire au Parlement. C’est la première fois, depuis soixante-dix ans, que la Roumanie connaît l’alternance politique.

 

Le nouveau président roumain, Emil Constantinescu, leader du CDR, remporte une large victoire, avec 54 p. 100 des suffrages au second tour des élections contre 46 p. 100 pour l’ancien communiste Ion Iliescu. Il nomme comme Premier ministre Victor Ciorbea, ancien président du premier syndicat libre de Roumanie et maire de Bucarest.

En dépit de ces changements, la situation économique demeure très difficile du fait, notamment, du retard pris dans les réformes structurelles pour organiser la transition vers l’économie de marché. Dans le cadre de leur élargissement vers l’Europe de l’Est, l’OTAN et l’Union européenne diffèrent ainsi l’intégration de la Roumanie.

Le pays connaît par ailleurs une grave crise politique durant l’hiver 1997-1998. Reprochant à Ciorbea sa lenteur dans les restructurations industrielles et dans le programme de privatisations, les sociaux-démocrates, membres de la coalition au pouvoir, se retirent en janvier 1998 du gouvernement tandis que le FMI décide de suspendre son aide à la Roumanie en février. Face à cette situation, Ciorbea doit démissionner et le chrétien-démocrate Radu Vasile lui succède en avril au poste de Premier ministre, obtenant le soutien et la participation des sociaux-démocrates après s’être engagé sur un calendrier des réformes à mener.

Mais le pays s’enlise dans la crise économique et monétaire. Les mouvements sociaux prennent de l’ampleur, les syndicats protestant contre les mesures d’austérité annoncées par le Premier ministre. En janvier 1999, le pays est ébranlé par une marche de mineurs, qui protestent contre la fermeture des dernières mines non productives de la vallée du Jiu. L’organisateur de la marche, Miron Cozma, lié à un parti ultranationaliste, est condamné à 18 ans de prison.

En décembre 1999, dans un contexte de récession économique, le président Emil Constantinescu limoge le Premier ministre, Radu Vasile, lui reprochant de ne pas mettre en place assez rapidement des programmes de réformes nécessaires à l’adhésion de la Roumanie à l’Union européenne. Il est remplacé par Mugur Isarescu, jusqu’alors gouverneur de la banque centrale.

Emil Constantinescu
Emil Constantinescu
"Roumanie" Encyclopédie Microsoft® Encarta® en ligne 2009
http://fr.encarta.msn.com © 1997-2009 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.
Recherche personnalisée