Carnet Photographique la Malaisie
Institutions politiques de Birmanie
Carnet Photographique Birmanie

La Constitution adoptée à l’accession à l’indépendance de la Birmanie en 1948 a été abolie lors du coup d’État de mars 1962. À partir de 1974, une nouvelle Constitution régit le pays en tant que république socialiste, jusqu’au coup d’État militaire de septembre 1988.

Depuis cette date, le chef de l’État et du gouvernement exerce l’autorité législative et exécutive avec l’aide d’une Assemblée constituante de 485 membres élus. Le tribunal le plus important est le Conseil des juges du peuple. Tous les tribunaux civils ont été suspendus à l’arrivée des militaires au pouvoir. La Birmanie est administrée de façon centralisée depuis la capitale.

Après le coup d’État de 1962, la Birmanie a été soumise au BSPP (Parti du programme socialiste birman), reconnu comme le seul parti politique légal. Jusqu’en 1988, le groupe d’opposition dominant était le Parti pour l’unité nationale, remplacé aujourd’hui par la Ligue nationale pour la démocratie de Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la paix en 1991.

En 2004, les forces armées de Birmanie comptaient 350 000 hommes dans l’armée de terre, 13 000 hommes dans la marine et 12 000 hommes dans l’armée de l’air. Le pays compte également deux unités paramilitaires : la force de police du peuple et la milice du peuple.

"Birmanie" Encyclopédie Microsoft® Encarta® en ligne 2008 http://fr.encarta.msn.com © 1997-2008 Microsoft Corporation. Tous droits réservés

Aung San Suu jyi
Aung San Suu jyi
Recherche personnalisée