Carnet Photographique : le Canada
Le Népal contemporain : le massacre de la famille royale
Carnet Photographique Népal

Le 1er juin 2001, les événements s’accélèrent de façon tragique. Au cours d’un dîner familial, la quasi-totalité de la famille royale est massacrée : le roi Birendra, la reine Aishwarya, et au moins huit autres personnes. Le prince héritier Dipendra, gravement blessé, sombre dans le coma. Les autorités déclarent qu’il s’agit d’un carnage perpétré par le prince lui-même, à la suite de l’interdiction qui lui aurait été faite d’épouser la femme qu’il aimait, et qui l’aurait conduit à tenter de se suicider. Dipendra est cependant proclamé roi, mais succombe à ses blessures le 4 juin. Son oncle, le régent Gyanendra, frère de Birendra, est alors couronné roi du Népal.

Ce drame inouï engendre une grande confusion dans les rues de la capitale ; la population récuse le récit officiel de l’événement, pleure le roi défunt, très respecté, et exige la vérité. De plus, le nouveau roi, très impopulaire, est accusé d’être opposé au multipartisme accepté par le roi Birendra en 1990, et soupçonné de vouloir rétablir un système de monarchie absolue. Par ailleurs, une rumeur persistante, entretenue par les dirigeants de la guérilla maoïste, parle de complot et accuse Gyanendra d’être impliqué dans la disparition de ses proches — le fait que son fils ait été épargné et que lui-même ait été absent du palais royal ce soir-là alimente les spéculations.

"Népal" Encyclopédie Microsoft® Encarta® en ligne 2009
http://fr.encarta.msn.com © 1997-2009 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

Le roi Birenda

Le roi Birenda
Recherche personnalisée