Carnet Photographique infos Suède
L'art français : la Renaissance française et le maniérisme
Carnet Photographique France

Le style maniériste, caractérisé par l’idéalisation et l’allongement des formes, se retrouve dans l'œuvre d'artistes français tels que le peintre François Clouet et le sculpteur Jean Goujon. Clouet, peintre à la cour dès 1541, se spécialise dans le portrait — son père, Jean Clouet, probablement né en Flandres, étant déjà l'auteur de portraits peints dans le style de Hans Holbein le Jeune. Goujon, quant à lui, associe le style de Fontainebleau à des éléments purement classiques, dans une approche très personnelle, dont témoignent ses sculptures du Louvre et de la fontaine des Innocents, érigée en 1550.

En architecture, une nouvelle impulsion arrive d'Italie avec la venue, en 1541, de Sebastiano Serlio, auteur d’un traité d’architecture renommé, qui collabore aux aménagements du château de Fontainebleau et réside en France jusqu'à sa mort en 1554. Deux architectes français — Pierre Lescot et Philibert Delorme — contribuent également à répandre en France les principes architecturaux italiens. Lescot est surtout connu pour ses travaux de reconstruction du Louvre, à partir de 1546, et le talentueux Delorme, formé en Italie, réalise, entre autres, le château d'Anet (v. 1550), en Normandie.

Au XVIe siècle, l'art français se développe dans le climat trouble et violent des guerres de Religion (1562-1598) qui opposent protestants et catholiques.

C’est à cette époque qu'entre en scène Jacques Ier Androuet du Cerceau, fondateur d'une dynastie d'architectes active jusqu'à la fin du siècle suivant. Bénéficiant d’un important patronage royal, il a beaucoup construit. Cependant, il est surtout connu pour ses livres de gravure (les Plus Excellents Bastiments de France, 2 volumes, 1576-1579). L'artiste le plus remarquable du XVIe siècle français est le sculpteur Germain Pilon. Ses premières œuvres traduisent l'influence des stucs du Primatice à Fontainebleau, mais son style évolue ensuite vers un réalisme vivant et expressif. Sous la direction du Primatice, il exécute le tombeau de Henri II et de Catherine de Médicis (1563-1570) en la basilique Saint-Denis, dont les gisants sont particulièrement somptueux. Parmi ses dernières œuvres, la Déposition (v. 1580-1585, musée du Louvre), un relief en bronze probablement destiné à la chapelle de René de Birague en l'église

Le chateau de Fontainebleau
Chateau de Fontainebleau. Encarta
Sainte-Catherine du Val-des-Écoliers, à Paris, est remarquable par son intensité dramatique, qui révèle l'influence de Michel-Ange. "français, art" Encyclopédie Microsoft® Encarta® en ligne 2008
http://fr.encarta.msn.com © 1997-2008 Microsoft Corporation. Tous droits réservés
Recherche personnalisée