Carnet Photographique la Malaisie
Population du Nicaragua
Carnet Photographique Nicaragua

La Constitution adoptée en 1987 a été amendée en 1995 et 2000.

Le pouvoir exécutif est assuré par le président de la République qui assume en outre les fonctions de chef du gouvernement. Il est assisté par un vice-président. Tous deux sont élus en même temps au suffrage universel pour un mandat de cinq ans, renouvelable une fois. La loi électorale stipule que pour être élu au premier tour de scrutin, le candidat doit avoir obtenu au moins 35 p. 100 des suffrages et bénéficier de cinq points d’avance sur le deuxième.

Le pouvoir législatif est détenu par l’Assemblée nationale, composée de 92 membres élus à la proportionnelle pour un mandat de cinq ans. Un siège est réservé pour le président sortant et un siège pour le candidat arrivé en second à la dernière élection présidentielle.

Le tribunal le plus élevé du Nicaragua est la Cour suprême, qui siège à Managua.

Les principaux partis politiques du Nicaragua sont le Front sandiniste de libération nationale (FSLN) du président Daniel Ortega, le Parti libéral constitutionnaliste (PLC, conservateur), l’Alliance libérale nicaraguayenne (droite) et le Mouvement de rénovation sandiniste (MRS).

Au cours des années 1980, pendant la guerre civile, le Nicaragua comptait 80 000 hommes sous les drapeaux. Après le retour de la paix, le gouvernement élu en 1990 a considérablement réduit les effectifs de l’armée. Elle ne comptait plus que de 14 000 hommes en 2004 et le budget de la défense constituait 1,2 p. 100 du PIB en 2003.

"Nicaragua" Encyclopédie Microsoft® Encarta® en ligne 2008
http://fr.encarta.msn.com © 1997-2008 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

Le président du Nicaragua
Le président du Nicaragua
Recherche personnalisée