Carnet Photographique infos Suède
Les institutions de la Lettonie
Carnet Photographique Lettonie

L’actuelle république de Lettonie a succédé légalement à la république indépendante du même nom qui a existé de 1918 à 1940. La Constitution de 1991 fondée sur celle de 1922 est considérée comme l’acte juridique suprême.

Le pouvoir législatif national est représenté par un corps unicaméral constitué de 100 membres, la Saeima. Ses membres sont élus au suffrage universel pour quatre ans. Le corps législatif élit un président à la tête de l’État pour un mandat de quatre ans, essentiellement honorifique, renouvelable une fois. Avec l’approbation du pouvoir législatif, le président désigne un Premier ministre et un cabinet qui s’occupent de la gestion des affaires du pays.

Les lois en matière de citoyenneté et d’éligibilité ont été profondément remaniées au début des années 1990. Tous les résidents, y compris le personnel militaire soviétique, ont eu le droit de voter lors des premières élections du Parlement national en 1990.

Mais, en 1993, des restrictions ont été apportées au droit de vote. Les Lettons qui étaient citoyens avant 1940 et leurs descendants ont encore le droit de voter, sans distinction de groupes ethniques. Les autres habitants doivent répondre à certaines conditions en matière de résidence pour obtenir leur naturalisation. Une nouvelle loi de citoyenneté, qui devrait permettre à un grand nombre de non-citoyens d’être naturalisés, a été adoptée à la Saeima en août 1994.

Les partis politiques représentés à la Saeima à l’issue des élections législatives de 2006 sont le Parti du peuple (TP, centre-droit), du Premier ministre en exercice Aigars Kalvitis, le premier à être reconduit dans ses fonctions depuis l’indépendance en 1991, l’Union des fermiers et des verts (ZZS, centre-droit), Nouvelle ère (JL, centre-droit), le Centre pour l’harmonie (SC), un parti russophone de gauche fondé en 2005 favorable à

Une femme politique de Lettonie
Politique en Lettonie

la diversité linguistique dans l’éducation, la coalition du Premier de Lettonie (LPP, conservateur) et Voie lettonne (LC), l’Union pour la patrie et la liberté (TB/LNNK, nationaliste de droite) et le parti russophone Pour les droits de l’homme dans une Lettonie unie (PCTVL, gauche).

"Lettonie" Encyclopédie Microsoft® Encarta® en ligne 2008 http://fr.encarta.msn.com © 1997-2008 Microsoft Corporation. Tous droits réservés

Recherche personnalisée