Carnet Photographique : le Canada
Histoire des Comores : l'instabilité gouvernementale aux Comores
Carnet Photographique Comores

En 1975, Abdallah est renversé par Ali Soïlih, appuyé par des mercenaires. Les Comores s’alignent alors sur la Tanzanie socialisante. En 1978, Abdallah revient au pouvoir, toujours grâce à l’intervention des mercenaires de Bob Denard. Mais il est assassiné en 1989 en présence des mercenaires et de Bob Denard dans des circonstances mal élucidées.

Le nouveau pouvoir, élu en 1990, ouvre le gouvernement à une partie de l’opposition. En 1992, des élections législatives sont organisées, mais l’Assemblée est dissoute l’année suivante. En décembre 1993, un nouveau scrutin est organisé, qui donne la victoire, contestée par l’opposition, au camp présidentiel.

L’instabilité gouvernementale, les grèves qui marquent les deux années suivantes, sont à l’origine d’un nouveau coup d’État, en septembre 1995, sous la houlette de Bob Denard, provoquant une intervention française. La France, dont les autorités ont décidé en janvier 1995 de rétablir l’obligation de visas pour les Comoriens se rendant à Mayotte, île d’immigration pour les Comoriens qui y trouvent un niveau de vie plus élevé, a montré, en intervenant dans la crise politique, que les Comores, situées sur la route du pétrole, demeurent un pôle géostratégique dans l’océan Indien.

"Comores" Encyclopédie Microsoft® Encarta® en ligne 2009
http://fr.encarta.msn.com © 1997-2009 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

Ali Soïlih
Ali Soïlih
Recherche personnalisée