Carnet Photographique
Industries et commerce du Yemen
Carnet Photographique Yemen

En 1986 a été inaugurée la raffinerie de Marib, à proximité du gisement découvert en 1984. Avec une production de 16,7 millions de t en 1994, le Yémen n’occupe que le 31e rang mondial.

Un petit secteur d’industries légères alimente le marché intérieur : agroalimentaire, ciment, peinture, textile, tannage.

Le Yémen est lourdement tributaire des importations, et son commerce extérieur est très déficitaire. Les exportations concernent le pétrole, les cuirs et peaux, le café et le coton. Les principaux produits importés sont les denrées alimentaires, les biens d’équipement et les produits chimiques.

Le Yémen ne possède pas de voie ferrée. Le réseau routier atteignait, en 1999, environ 65 144 km. De nombreuses régions restent encore inaccessibles aux voitures.

Le pays compte, en revanche, six aéroports internationaux. D’autre part, grâce à la situation du pays au carrefour de l’Afrique, de l’Asie et du Proche-Orient, le développement du port d’Aden, ainsi que d’autres ports, a été facilité.

L’unité monétaire est le riyal yéménite (YRI) divisible en 100 fils. Après l’unification, le dinar est demeuré en circulation, concurremment au riyal. Il est aujourd’hui progressivement retiré de la circulation par les autorités. Cette mesure n’a toutefois pas rétabli la confiance dans la monnaie nationale, et un marché parallèle s’est développé.

"Yemen" Encyclopédie Microsoft® Encarta® en ligne 2009
http://fr.encarta.msn.com © 1997-2009 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

Oléoduc du Yemen
Oléoduc du Yemen. Encarta
Recherche personnalisée