Carnet Photographique : le Canada
L'indépendance du Sri Lanka
Carnet Photographique Sri Lanka

Après avoir reçu un statut d’autonomie (1931), Ceylan accède à l’indépendance en février 1948 dans le cadre du Commonwealth. Dès cette année, des élections libres sont organisées, qui donnent le pouvoir au Parti national uni (UNP), d’obédience conservatrice ; celles de 1956 sont remportées par le Parti de la liberté du Sri Lanka (SLFP, gauche).

Son dirigeant, Solomon Bandaranaike est assassiné en 1959 ; sa veuve, Sirimavo Bandaranaike, lui succède, quelques mois plus tard à la tête du SLFP et au poste de Premier ministre, qu’elle conserve jusqu’en 1965. Ces deux formations politiques se succèdent dès lors à la tête du pays.

Dès l’accession à l’indépendance, les Cinghalais exercent leur suprématie sur tous les rouages de l’État (politique, justice, administration, armée, économie, etc.). En 1960, l’adoption d’une loi déclarant le cinghalais unique langue officielle provoque le soulèvement de la minorité tamoule ; exclue de la vie politique, celle-ci réclame une plus grande autonomie vis-à-vis au gouvernement central. En 1972, une nouvelle Constitution est promulguée. Le pays devient une république et prend le nom de Sri Lanka.

Sirimavo Bandaranaike
Sirimavo Bandaranaike Encarta
"Sri Lanka" Encyclopédie Microsoft® Encarta® en ligne 2009
http://fr.encarta.msn.com © 1997-2009 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.
Recherche personnalisée