Carnet Photographique la Malaisie
Le Paraguay indépendant de 1811 à 1940 : entre guerre et paix
Carnet Photographique Paraguay

En suivant l’exemple de l’Argentine, le Paraguay proclame à son tour son indépendance, le 14 mai 1811, ratifiée par le Congrès deux ans plus tard. Le pays connaît alors une succession de régimes dictatoriaux sous la direction de José Gaspar Rodríguez Francia (1814-1840), de son neveu, Carlos Antonio López (1840-1862), puis de Francisco Solano López (1862-1870).

En 1865, López lance le pays dans une guerre contre l’Argentine, le Brésil et l’Uruguay : la guerre du Paraguay ou guerre de la Triple-Alliance (1865-1870), qui provoque la ruine du pays. La population passe de 1 100 000 habitants à 300 000 et l’armée brésilienne occupe le pays jusqu’en 1876. En outre, le Paraguay est contraint de céder la région des Missions, le territoire situé au nord du río Apa au Brésil, ainsi qu’une partie du Chaco à l’Argentine.

Après la guerre, l’histoire paraguayenne s’oriente principalement vers un effort de reconstruction du pays. À partir de 1912, des périodes de stabilité politique et de révoltes se succèdent. Si le pays reste neutre durant la Première Guerre mondiale, la frontière avec la Bolivie, dans la région du Chaco, engendre de nombreux conflits, en particulier à cause de la présence de pétrole.

Ainsi, en 1928, la guerre du Chaco éclate, suite à l’invasion de la région par la Bolivie. Après l’armistice de 1935, le Paraguay récupère, par le traité de 1938, environ les trois quarts de la région disputée. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le Paraguay déclare la guerre à l’Allemagne et au Japon le 7 février 1945. Par la suite, le pays devient un membre signataire de la charte de l’Organisation des Nations unies (ONU).

"Paraguay" Encyclopédie Microsoft® Encarta® en ligne 2008
http://fr.encarta.msn.com © 1997-2008 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

Francia, José Gaspar Rodríguez
Francia, José Gaspar Rodríguez
Recherche personnalisée