Carnet Photographique infos Suède
Histoire de Lille
Carnet Photographique France

Ville frontalière, Lille est convoitée et conquise tour à tour par les Flamands, les Français, mais aussi par les Espagnols et les Autrichiens, et connaît une histoire mouvementée. C’est en 1066 qu’apparaît pour la première fois le nom de Lille, ou plus exactement de « l’Isle », pour désigner un château appartenant au comte de Flandre et construit sur une avancée de terrains secs dans la Flandre humide.

C’est autour de ce château et du port sur la Deûle que se développe progressivement la ville, capitale du comté de Flandre. Celui-ci relève théoriquement du royaume de France, mais tourne plutôt ses ambitions, économiques notamment, vers l’Angleterre et le Saint Empire.

Au xiiie siècle, la tutelle française se renforce, en particulier sous le règne de Philippe Auguste. Le comté de Flandre forme alors une coalition rassemblant l’Angleterre, le Saint Empire et les comtés de Boulogne et du Hainaut. La guerre entre la coalition et le royaume de France s’achève en juillet 1214 par la victoire française de Bouvines. En 1369, Lille appartient aux ducs de Bourgogne, après le mariage de Marguerite de Flandre avec le duc de Bourgogne, Philippe le Hardi. C’est encore un mariage qui décide du passage de Lille aux Habsbourg.

En effet, Marie de Bourgogne, fille du duc Charles le Téméraire, épouse Maximilien d’Autriche et fait ainsi entrer, outre la ville, l’ensemble des possessions bourguignonnes dans la maison des Habsbourg. Conquise par la branche espagnole sous le règne de Charles Quint, la ville subit les guerres de Religion et n’échappe à la dévastation par les bandes de gueux, appelés « Hurlus », que grâce à la résistance de ses habitants.

Au xviie siècle, Louis XIV, marié à Marie-Thérèse, infante d’Espagne, fait valoir les droits de son épouse sur la succession d’Espagne. Il réclame ainsi les Pays-Bas et, en 1667, met le siège devant Lille. Au terme d’un siège qui dure seulement neuf jours, le roi vainqueur fait son entrée dans la ville qui devient alors la capitale des Provinces du Nord. De 1708 à 1713, elle appartient brièvement à l’Autriche, qui la rend à la France par le traité d’Utrecht. En septembre 1792, Lille supporte victorieusement le siège de l’armée autrichienne, malgré un bombardement d’artillerie intense.

Au cours du xixe siècle, la ville connaît, à l’instar d’une grande partie du nord de la France, un intense développement industriel, et s’étend aux agglomérations voisines.

Lille
Lille. Encarta
Cette prospérité est interrompue pendant la Première Guerre mondiale lorsque la ville est occupée par l’armée allemande, puis à nouveau lors de la Seconde Guerre mondiale, durant laquelle, en mai 1940, une petite garnison française tente vainement de la défendre contre sept divisions allemandes, dont les unités blindées commandées par le général Rommel. Située au cœur d’une région frappée dans les années 1960-1970 par la crise du textile, de la métallurgie et du charbon, Lille se convertit au secteur tertiaire au début des années 1980. Au cœur du triangle formé par Paris, Londres et Bruxelles, elle est désignée capitale culturelle européenne en 2004. Encarta
Recherche personnalisée