Carnet Photographique infos Suède
Histoire du Mans
Carnet Photographique France

Lieu fortifié gaulois conquis par les Francs au VIe siècle, Le Mans subit une invasion normande en 1063. Elle passa ensuite sous la domination de l'Angleterre jusqu'en 1481, date de son retour dans le giron français. Enjeu d'âpres disputes durant les guerres de Religion, terrain de combats sanglants sous la Révolution, elle fut prise par les Allemands en 1870 et à nouveau occupée pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le Mans est resté, jusqu'au milieu du XIXe siècle, une ville de taille modeste. Elle garde de son passé pré-industriel un quartier historique, le Vieux Mans, qui a fait l'objet d'une mise en valeur patrimoniale et touristique, autour de la cathédrale Saint-Julien. Le tournant, en matière de développement urbain, intervient en 1854 avec l'arrivée du chemin de fer. Le Mans devient alors la plaque tournante du réseau ferré de l'Ouest français, avec la convergence des lignes de Nantes et de Rennes. La ville s'affirme dans son rôle d'interface entre le Bassin parisien, dont elle occupe les confins occidentaux, et le quart nord-ouest du pays. Ce carrefour ferroviaire, illustré par l'image de l'« étoile du Mans », génère de nombreuses activités : gare de triage, dépôt, ateliers de réparation. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, près de cinq mille employés travaillaient ainsi pour la S.N.C.F. au Mans, chiffre en fort recul depuis lors.

L'avènement du chemin de fer au milieu du e siècle permet le décollage industriel. Aujourd'hui encore, l'industrie marque dXIXe son empreinte la ville, au moins dans les mentalités, car l'économie mancelle est désormais dominée par les services. L'industrie au Mans est d'abord associée à l'automobile, avec la présence de Renault. Si Louis Renault achète, dès 1920, un terrain en périphérie de la ville pour s'éloigner de la frontière allemande tout en restant relativement proche du siège social de Boulogne-Billancourt, c'est en 1936 que l'installation de l'usine deviendra effective. L'identification, au moins partielle, du Mans à l'automobile vient aussi de la réputation internationale de la célèbre
Cathedrale du Mans
Cathédrale du Mans. Encarta
course automobile, les Vingt-Quatre Heures, organisée chaque année depuis 1923 par l'Automobile-Club de l'Ouest, et qui attire entre 150 000 et 200 000 spectateurs, dont un quart d'étrangers. Depuis 1978 sont également organisées au Mans les Vingt-Quatre Heures moto. Parmi les autres branches industrielles présentes au Mans, citons l'électronique avec Philips et l'énergie avec Framatome.
Recherche personnalisée