Carnet Photographique infos Suède
Histoire du Laos : le royaume du Million d’éléphants
Carnet Photographique Laos

Les premiers occupants du Laos appartiennent au groupe ethnique des Kha (littéralement, sauvages, esclaves) qui vivaient déjà sur le territoire de l’actuel Laos au Ve siècle apr. J.-C. Vers le XIe siècle, les Thaï, originaires du royaume de Nan Zhao (aujourd’hui province du Yunnan, au sud de la Chine), émigrent et refoulent peu à peu les Kha. Vers le XIIe siècle, ils ont vraisemblablement établi leurs propres principautés. Parmi ces peuples Thaï, les Lao fondent la principauté de Muong Xa avec pour capitale Xien Tong (Luang Prabang). Cette période de l’histoire du Laos est liée à celle du Cambodge. Le royaume khmer de Funan s’étend sur une grande partie du Laos. Le royaume de Tchen-la, puis le royaume khmer d’Angkor font des Lao leurs vassaux.

Au milieu du XIVe siècle, le roi khmer d’Angkor, Jayavarman Paramesvara marie sa fille à un prince lao exilé : Fa Ngum. En 1353, Fa Ngum fonde le royaume indépendant du Lan Xang (Million d’éléphants). Roi guerrier, Fa Ngum réalise l’unité des principautés lao et est constamment en guerre avec le royaume d’Ayuthya et l’Annam. Son fils lui succède sur le trône et continue la consolidation et l’organisation du royaume. Le royaume de Lan Xang connaît une très forte expansion territoriale au XVIe siècle. Le roi revendique puis annexe le royaume de Chiang Mai. Cela marque toutefois le début d’une longue période de conflits avec les Birmans, période durant laquelle la capitale du royaume est transférée par prudence à Vientiane. La renaissance du Laos se fait sous Suriya Vongsa (1637-1694). Cet âge d’or ne dure que le temps de son règne. À sa mort, les prétendants au trône s’affrontent et le pays se scinde en deux royaumes fratricides ayant pour capitales respectives Vientiane et Luang Prabang.

Les États voisins tentent naturellement de profiter de cet affaiblissement du Laos. Le Siam (Thaïlande), la Birmanie et le Viêt Nam cherchent chacun à placer le Laos sous leur souveraineté. Vientiane, occupée par les Thaï en 1778, doit reconnaître la souveraineté siamoise, Luang Prabang est aussi contrainte de reconnaître la suzeraineté du Siam. Lorsque Vientiane tente de reconquérir son indépendance en 1827, les Siamois détruisent complètement la ville dont la population est déportée. Cette dépendance dure jusqu’en 1887. "Laos" Encyclopédie Microsoft® Encarta® en ligne 2008 http://fr.encarta.msn.com © 1997-2008 Microsoft Corporation. Tous droits réservés
Recherche personnalisée