Carnet Photographique infos Suède
Histoire de Bulgarie : le 1er empire bulgare
Carnet Photographique Bulgarie

Initialement peuplée par les Thraces, la région accueille à partir du viiie siècle av. J.-C. des colons grecs qui s’installent sur le littoral. Au ier siècle av. J.-C, les Romains, maîtres de la zone, y fondent la province de Mésie, qui entre partiellement dans l’empire d’Orient par la suite. Dès le début du vie siècle apr. J.-C., les tribus slaves font leur apparition dans la région, assimilant progressivement les populations locales. À la même époque, les Bulgares, tribus d’origine turco-mongole conduites par le khan Asparuch, s’installent entre le Danube et le Balkan. En 681, l’Empire byzantin reconnaît leur souveraineté, et par là même l’existence d’un État bulgare qui est doté de bases solides sous le règne du puissant khan Krum (803-814). Les successeurs de Krum, qui prennent le titre de « tsar », agrandissent leur territoire, principalement en direction de la Serbie, de la Macédoine et de l’Albanie, mais n’atteignent ni Byzance ni la mer Égée.

Converti au christianisme grec en 865, Boris Ier fait reconnaître par Byzance l’existence d’une Église semi-autonome de langue slave dans son royaume.

Brillant administrateur et grand chef militaire, son fils Siméon Ier le Grand (893-927) se fait proclamer empereur des Grecs et des Bulgares en 925 ; il agrandit le territoire bulgare au détriment de la Serbie (926), après avoir battu les Magyars et remporté une série de victoires sur l’Empire byzantin : il devient alors le monarque le plus puissant de la région. Sous l’influence de Cyrille et de Méthode, les « apôtres des Slaves », la liturgie en slavon et l’alphabet cyrillique sont adoptés en 897 en remplacement du grec ; la Bulgarie connaît alors un véritable âge d’or culturel.

Au xe siècle, le royaume bulgare est affaibli par les incursions des Magyars mais surtout par les dissensions internes : une révolte amène les Serbes à s’affranchir (931) et l’hérésie bogomile, mouvement religieux doublé de revendications sociales, divise durablement la population. Envahie par les Russes dès 969, la Bulgarie tombe sous la coupe de l’Empire byzantin en 972. La révolte de la population, conduite par le tsar Samuel, est un temps victorieuse et permet de reconstituer un empire qui s’étend du Danube à l’Adriatique. Mais les armées bulgares sont anéanties en 1014 par l’empereur Basile II, dit le Bulgaroctone (« tueur de Bulgares ») : la Bulgarie redevient une province de l’Empire byzantin. "Bulgarie" Encyclopédie Microsoft® Encarta® en ligne 2008 http://fr.encarta.msn.com © 1997-2008 Microsoft Corporation. Tous droits réservés
Recherche personnalisée