Carnet Photographque : la roumanie
Histoire du Mexique : le PRI, de Gustavo Díaz Ordaz à José López Portillo
Carnet Photographique Mexique

Le candidat du PRI, Gustavo Díaz Ordaz, est élu le 5 juillet 1964. Cette même année, le Mexique refuse de se soumettre à une décision de l’Organisation des États américains de suspendre ses relations diplomatiques avec Cuba, et les États-Unis suspendent leur programme d’importation de travailleurs saisonniers mexicains, ce qui met fin à une importante source de revenus pour le pays.

En 1966, le président Díaz Ordaz annonce un plan de développement et de planification économique de cinq ans. Deux ans plus tard, le gouvernement doit faire face à des manifestations estudiantines violentes qui menacent l’organisation des jeux Olympiques de Mexico en octobre 1968, et qui sont réprimées dans le sang. L’agitation se poursuit dans les années 1970.

En 1970, Luis Echeverría Álvarez, candidat du PRI, devient président ; il poursuit une stratégie plus équilibrée de croissance économique et introduit des mesures destinées à réduire le contrôle de l’économie par les étrangers et à accroître les exportations. Les liens avec les États-Unis se relâchent et Echeverría négocie des accords économiques avec plusieurs pays d’Amérique latine, le Canada et la Communauté européenne ;

il négocie également un accord avec le Conseil d’assistance économique mutuelle, parrainé par l’URSS. L’économie mexicaine connaît une croissance annuelle régulière de 6,3 p. 100 entre 1970 et 1974 mais, dès 1975, la croissance diminue et l’inflation augmente. Pour tenter de réduire la dette extérieure du pays, le gouvernement dévalue le peso de plus de 50 p. 100 en 1976. Cette même année, la découverte de larges réserves de pétrole brut dans les États de Campeche, Chiapas, Tabasco et Veracruz représente une source de développement économique potentiel.

Le candidat du PRI, José López Portillo, est élu à la présidence en 1976. Il poursuit une politique d’austérité économique en appelant les travailleurs à modérer leurs revendications salariales et les patrons à maintenir des prix bas et à accroître leurs investissements.

Gustavo Díaz Ordaz
Gustavo Díaz Ordaz. Encarta
Dans le domaine des affaires étrangères, López Portillo resserre les liens avec les États-Unis en 1977 et rétablit des relations diplomatiques avec l’Espagne. La production de pétrole double pendant la seconde moitié des années 1970 et ce résultat, associé à l’augmentation substantielle des prix, permet au Mexique de s’affranchir partiellement de la tutelle des États-Unis. "Mexique" Encyclopédie Microsoft® Encarta® en ligne 2009 http://fr.encarta.msn.com © 1997-2009 Microsoft Corporation. Tous droits réservés
Recherche personnalisée