Carnet Photographique : le Canada
Architecture allemande : le gothique allemand
Carnet Photographique Allemagne

Le style gothique, qui s’affirme en Île-de-France vers 1140, se diffuse tardivement en Allemagne. C’est seulement au début du XIIIe siècle que sculpteurs et tailleurs de pierres allemands commencent à se rendre régulièrement dans le nord de la France pour se former au nouveau style. L’élégance, les lignes verticales et élancées, la légèreté du vocabulaire architectural français ne sera cependant jamais totalement assimilé par la sculpture et l’architecture allemande, laquelle continue à privilégier des formes ramassées et cubiques héritées de la tradition romano-ottonienne.

 

Malgré l’élévation des structures, l’utilisation des arcs et des voûtes à ogives, les églises gothiques allemandes conservent leur caractère imposant.

Toutefois, la cathédrale de Cologne (commencée en 1248) se distingue de l’architecture de l’époque. Grâce à l’adoption de l’arc rampant, qui permet de déplacer une grande partie du poids vers l’extérieur, les piliers situés entre les nefs s’affinent. Les fenêtres se multiplient et, pour la première fois, apparaissent des vitraux polychromes divisés en panneaux narratifs. Les cathédrales de Meissen (commencée en 1270), d’Ulm (commencée en 1377), d’Erfurt et de Ratisbonne font parties des plus hauts édifices du gothique allemand.

Les églises-hall sont typiques de cette époque. Elles sont dotées des trois nefs de hauteur égale, divisées par des piliers au sommet desquels rayonnent des nervures se propageant sur tout le plafond. Les exemples les plus significatifs se trouvent à Nuremberg, Marbourg et Landshut.

"Art allemand" Encyclopédie Microsoft® Encarta

Cathédrale de Cologne
Cathédrale de Cologne.