Carnet Photographique
Géographie du Yemen
Carnet Photographique Yemen

Dans le sud du Yémen, la plaine côtière, étroite et sablonneuse, s’étend sur 1 906 km le long du golfe d’Aden. Parallèlement à celle-ci s’étire sur 150 à 200 km, la vallée fertile du Hadramaout. La plaine côtière occidentale de la Tihamah, partagée entre le Yémen et l’Arabie saoudite et large de 30 à 70 km, longe, sur 450 km, la mer Rouge.

Sablonneuse et désertique, elle est surplombée par les plateaux occidentaux et les montagnes qui culminent au Djebel Hadus Nabi Chu’ayh (3 700 m). Entre cette chaîne et les montagnes orientales se trouvent les hauts plateaux où se concentrent l’essentiel de la population. Le massif oriental, moins élevé que la chaîne occidentale, s’abaisse vers la frontière du nord-est, pour laisser place au grand désert de l’Ar Rub‘ al Khali (« le quartier vide »).

Il n’existe pas de cours d’eau permanents dans les régions montagneuses, mais de nombreuses rivières se forment, pendant la saison des pluies, dans les vallées et les gorges, qui se jettent dans la mer ou vont se perdre dans les sables.

Sous-sol du Yemen

D’importants gisements de cuivre ont été découverts en 1969 près de Taïz. Le sous-sol du Yémen contient par ailleurs du gaz naturel, du nickel, du fer, du cobalt et du zinc. Ces ressources ne sont pas mises en valeur. En outre, la plus grande partie de la République du Yémen reste encore géologiquement inexplorée. En revanche, les importants gisements de pétrole qui ont été découverts au milieu des années quatre-vingt commencent à être exploités. Ils sont toutefois situés sur un territoire revendiqué par l’Arabie saoudite.

"Yemen" © Ecrit par et Encarta.

Paysage du Yemen
Paysage du Yemen
Recherche personnalisée