Carnet Photographique la Malaisie
Faune et flore de la Birmanie
Carnet Photographique Birmanie

La forêt couvre près de 48 p. 100 du territoire (68 p. 100 il y a trente ans). Les régions très exposées à la mousson abritent ainsi de vastes réserves de tecks (70 p. 100 des réserves mondiales), de bois de fer ou d’hévéas.

Mais le reste du pays compte également de nombreuses autres essences, comme l’acacia, le bambou, le palétuvier, le cocotier, le chêne ou le pin et plusieurs variétés de rhododendrons. Les agrumes, les bananes, les mangues et les goyaves poussent dans les régions côtières.

Une faune sauvage habite les plateaux de haute Birmanie. On y trouve des éléphants (souvent domestiqués), des rhinocéros, des buffles sauvages, des sangliers et plusieurs espèces de cerfs et d’antilopes. Mais le pays possède également une multitude de singes, de tigres, de léopards, de chats sauvages et de tapirs, plus de 1 200 variétés d’oiseaux (perroquets, paons, faisans, corbeaux, hérons, etc.), de nombreuses espèces comestibles de poissons d’eau douce, sans oublier les crocodiles, les lézards, les cobras, les pythons et les tortues.

Ressources naturelles de la Birmanie

Les principales ressources naturelles sont agricoles et minières. La forêt, avec ses quelque 250 essences, présente un intérêt commercial certain, et la région de basse Birmanie offre des conditions climatiques exceptionnellement favorables à la culture du riz. Le sous-sol est riche et le pays compte d’importants gisements de plomb, zinc, argent, tungstène, charbon, pétrole, mais également rubis, jade et saphir.

"Birmanie" © Ecrit par et Encarta.

Ville de Birmanie
Végétation en Birmanie.
Recherche personnalisée