Carnet Photographique la Malaisie
Economie du Salvador
Carnet Photographique Salvador

Le produit intérieur brut (PIB) s’élève à 18,7 milliards de dollars en 2006, soit un PIB par habitant de 2 758,50 dollars. Les infrastructures économiques (routes, électricité, secteur bancaire) sont relativement bien développées, mais le pays souffre d’une inflation chronique et d’un taux de chômage élevé, et son économie reste très dépendante des cours du café.

Malgré plusieurs tentatives de réformes agraires, les inégalités restent criantes entre les grands propriétaires terriens, dont les latifundia travaillent surtout pour l’exportation, et les familles d’ouvriers agricoles ou de petits propriétaires, qui pratiquent une agriculture de subsistance. En 2006, le secteur agricole emploie 30,9 p. 100 de la population et représente 10,9 p. 100 du PIB. Le café, cultivé dans les montagnes du Sud, est, avec le coton, la principale richesse du pays.

On cultive également du maïs, de la canne à sucre, du riz, des haricots et de nombreux fruits tropicaux. L’élevage est essentiellement concentré dans la région du plateau central. Le Salvador est un important fournisseur de résine de balsamier (qui permet la fabrication de baumes utilisés en pharmacie). Les crevettes constituent le principal produit de la pêche.

Mines et industries du Salvador
Le Salvador possède peu de ressources en minerais, et l’activité minière est réduite à l’extraction de petites quantités d’or, d’argent, de charbon, de cuivre et de plomb. Cependant, depuis le milieu des années 1960, les industries manufacturières ont connu une croissance assez régulière, ce qui fait du Salvador le pays le plus industrialisé de la région, avec le Guatemala.

Le secteur secondaire emploie ainsi un quart de la population au début des années 2000 et représente un tiers du PIB. Les principales industries sont celles de l’agroalimentaire, suivies par le textile, les industries lourdes (raffinage pétrolier, pétrochimie, ciment), les engrais et le tabac.

Les principales exportations sont le café, le sucre et les crevettes. Les premiers partenaires commerciaux du Salvador sont les États-Unis, le Guatemala, le Mexique et l’Allemagne. Le Salvador est membre du Marché commun de l’Amérique centrale. Il ne possède que très peu de liaisons aériennes internes, mais son aéroport international est desservi par plusieurs compagnies étrangères. La monnaie du Salvador est le colón, divisé en 100 centavos.

"Salvador" Encyclopédie Microsoft® Encarta® en ligne 2008
http://fr.encarta.msn.com © 1997-2008 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

Volcan du Salvador
Volcan du Salvador. Encarta
Depuis 2001, le dollar américain circule parallèlement à la monnaie nationale. Le Salvador est le troisième pays d’Amérique latine à adopter la dollarisation après le Panamá (1904) et l’Équateur (2000). En 2004, il ratifie l’Accord de libre-échange États-Unis-Amérique centrale (CAFTA).
Recherche personnalisée