Carnet Photographique infos Suède
Economie du Laos
Carnet Photographique Laos

La majorité des ressources naturelles du Laos sont peu ou pas exploitées ou ne sont pas encore recensées. L’économie est agricole, 80 p. 100 de la population vit de l’agriculture. La population des plateaux et des montagnes pratique la culture sur brûlis, le ray.

Le secteur industriel du pays se limite à des unités de production de biens de consommation courante. Le produit intérieur brut en 2006 était estimé à 3,4 milliards de dollars soit 596,80 dollars par habitant. L’économie laotienne reste encore très dépendante de l’aide internationale.

L’agriculture est la première activité économique du Laos. La production de riz, la principale culture, s’élevait à 2,66 millions de tonnes en 2006. Le Laos produit aussi du manioc (51 300 tonnes en 2005), des patates douces (248 000 tonnes), du maïs (210 000 tonnes), des ananas (32 000 tonnes par an), du tabac, du coton, du café, des agrumes, de la cardamome. L’élevage tient également une place prépondérante dans l’économie. En 2005, le cheptel comptait environ 1,8 millions de porcs, 1,1 millions de buffles (kérabaus), 1,3 millions de bovins.

L’exploitation forestière représente une importante source de revenus pour le pays malgré l’absence d’infrastructures de transport modernes. En 2006, 6,1 millions de m³ de bois ont été coupés. En 1991, le gouvernement, préoccupé par la déforestation excessive de certaines régions, a réglementé l’exploitation forestière, sans pour autant pouvoir contrôler les coupes clandestines qui sont dirigées vers la Thaïlande. Le benjoin, utilisé pour la fabrication des parfums et la résine, ingrédient essentiel des vernis, sont d’importants produits d’exportation. Le produit de la pêche (107 800 tonnes en 2005) suffit uniquement à satisfaire la demande intérieure.

"Laos" Encyclopédie Microsoft® Encarta® en ligne 2008 http://fr.encarta.msn.com © 1997-2008 Microsoft Corporation. Tous droits réservés

Marché au Laos
Un marché laotien. Encarta
Recherche personnalisée