Carnet Photographique : Jamaïque

L'économie jamaicaine

Carnet Photographique Jamaique
30-Sep-2015

Traditionnellement agricole (sucre, banane, cacao), l'économie jamaïcaine repose de plus en plus sur l'exploitation minière (bauxite), plus lucrative que l'agriculture, ainsi que sur l'industrie et le tourisme. La Jamaïque reste un pays relativement pauvre et le chômage y est endémique, l'industrie ne permettant pas d'absorber une main-d'œuvre suffisante. En 2006, le produit intérieur brut (PIB) de la Jamaïque s'élevait à 10 milliards de dollars, soit un PIB par habitant de 3 757,90 dollars (en France 36 699,60 dollars).

L'agriculture, qui emploie plus de 20 p. 100 de la population active, est encore marquée par ses origines coloniales (grandes et moyennes exploitations tournées vers l'exportation).

La canne à sucre constitue la culture principale avec une production annuelle de 1,9 millions de tonnes (2006), suivie par la banane, le cacao, le café, la noix de coco, les piments et le coprah. L'agriculture jamaïcaine est peu modernisée et pâtit de la forte densité des campagnes.

La bauxite, exportée brute ou transformée sur place en alumine, constitue une ressource importante et représente environ 60 p. 100 du total des exportations annuelles. La Jamaïque est le troisième producteur mondial de bauxite. Les autorités ont tenté de favoriser le développement des activités industrielles, notamment par des avantages fiscaux, mais celles-ci restent encore assez limitées (agroalimentaire, confection, machines agricoles, ciment, électronique).

La monnaie nationale est le dollar jamaïcain, divisible en 100 cents. La majorité des échanges commerciaux se font avec les États-Unis, le Royaume-Uni, le Venezuela et le Canada. Le revenu des exportations (fruits, sucre non raffiné, bauxite, alumine) est insuffisant pour compenser les importations (produits d'origine animale, produits chimiques, textile, biens d'équipement et pétrole). Le tourisme, qui s'est surtout développé dans le nord de l'île, représente désormais la deuxième ressource en devises du pays. La Jamaïque possède un petit réseau ferroviaire (340 km au total) et une compagnie d'aviation, la Trans-Jamaican Airlines, qui assure les vols intérieurs. L'île est également desservie par la Jamaica Airlines et les compagnies aériennes étrangères. © Ecrit par et Encarta.

Pêcheur de la Jamaique
Pêcheur de la Jamaique
Recherche personnalisée