Carnet Photographique infos Caen

Economie de Caen

Carnet Photographique France

Caen est un port maritime, un centre agricole et une ville industrielle. Ses industries sont la sidérurgie, le textile, l’industrie alimentaire et d’équipements électroniques. Autrefois, la ville possédait une importante fabrication de dentelle et la région recelait de nombreuses mines de fer.

La reconstruction de Caen fut suivie, jusqu'à l'aube des années 1980, par trois décennies de grande croissance où la ville bénéficia à plein de la proximité de Paris, vite accessible par le train puis par l'autoroute (A13). Ses fonctions de capitale régionale, la présence de l'université, son rayonnement culturel et, surtout, de grandes opérations de décentralisation industrielle changèrent très profondément la physionomie de la ville et de son agglomération. Caen est maintenant flanqué de grands ensembles immobiliers et par la cité nouvelle d'Hérouville-Saint-Clair (24 000 habitants en 1999) ainsi que d'une ceinture pavillonnaire de plus en plus étendue. Mais la crise des activités contemporaines marque très profondément une ville qui cherche maintenant sa voie.

Industries de Caen
La décentralisation dota Caen de quelques grandes usines de main-d'œuvre : Philips, Moulinex, Jaeger, Citroën, la S.A.V.I.E.M. (groupe Renault, devenue Renault Trucks) auxquelles s'ajoutait la Société métallurgique de Normandie (S.M.N.), sur le plateau de Mondeville, créée en 1917 pour valoriser la présence des minerais de fer de la plaine de Caen. Au total, dans les meilleures années, quelque 20 000 ouvriers. Mais toutes ces industries, dirigées de l'extérieur, ont été très affectées par la crise des années 1980-1990, la S.M.N. et Moulinex allant jusqu'à la fermeture, nouveau traumatisme majeur pour l'agglomération. Le taux de chômage s'élève à 13,6 %, au-dessus des moyennes nationales et régionales. Une période d'euphorie caennaise semble bien terminée. Pour autant, Caen ne manque pas d'arguments dans des perspectives renouvelées.
Caen
Caen. Encartra
Un cadre de vie de grande qualité s'étend depuis le centre reconstruit jusqu'aux bocages verdoyants et au littoral tout proche. Maintenant organisé en communauté d'agglomération avec les communes voisines (28 communes et une population de 221 000 habitants), un « Grand Caen » contemporain se développe de plus en plus, jusqu'à animer une zone d'emploi de 486 000 personnes, couvrant la plus grande partie du Calvados et regroupant plus du tiers de la population de Basse-Normandie. Un solide réseau de transport affirme sa fonction de capitale régionale en élargissant ses horizons, vers Le Havre par le pont de Normandie (depuis 1995), vers Rouen et Paris depuis longtemps, vers Rennes plus récemment par autoroute, vers l'Angleterre (Portsmouth) depuis Ouistreham par car-ferry, vers l'Europe par l'aéroport de Caen-Carpiquet. La vieille université affiche une belle vitalité avec un effectif de 24 000 étudiants et des relais dans les villes moyennes de Basse-Normandie. Un pôle de recherche scientifique s'appuie sur les ressources universitaires et sur les impulsions régionales, particulièrement dans les sciences du littoral et de la mer, la biologie végétale et animale, la monétique, les sciences sociales, les sciences médicales, la matière et le rayonnement avec la présence du G.A.N.I.L. (Grand Accélérateur national d'ions lourds). Caen s'affirme comme une ville de services, à un niveau élevé, appuyés sur des établissements publics ou des réseaux de P.M.E.-P.M.I. rayonnant sur la région. Une coopération plus étroite avec les deux grandes villes voisines, Le Havre et Rouen, au sein d'une métropole normande, s'impose de plus en plus sur la carte et dans les schémas d'aménagement mais pas encore dans les esprits. "Caen" © Ecrit par et Encyclopedia Universalis
Recherche personnalisée