Carnet Photographique infos Suède

L'économie bulgare

Par Carnet Photographique Bulgarie

Jusqu’en 1947, la Bulgarie est un pays à dominante agricole. Après la Seconde Guerre mondiale, toutes les industries sont nationalisées et l’économie, soutenue financièrement par l’URSS, est régie par une série de plans économiques quinquennaux donnant la priorité à l’industrie lourde. Cependant, au milieu des années 1950, le tourisme est favorisé : des complexes hôteliers visant à attirer des visiteurs étrangers sont construits au bord de la mer Noire, en partie par des investisseurs privés.

La privatisation et les réformes devant permettre le passage à l’économie de marché commencent en 1992. Elles sont plus lentes à se mettre en place que dans la plupart des anciens pays du bloc de l’Est mais sont aujourd’hui en bonne voie : dès 1995, la moitié de l’économie bulgare peut être considérée comme libérale. Le pays est touché par une très grave crise économique au cours de l’hiver 1996-1997, mais le plan de redressement économique mis en place sous l’égide du FMI à partir de juillet 1997 porte ses fruits puisque le taux d’inflation est ramené autour de 7 p. 100 en 2000 et que le pays présente un budget en équilibre en 2006, pour la première fois depuis la transition vers l’économie de marché. Toutefois l’économie bulgare continue de pâtir de la corruption et du crime organisé, d’une industrie à faible valeur ajoutée, d’une main d’œuvre peu formée et de la persistance de fortes inégalités sociales.

En 2004, le chômage touchait 12,1p. 100 de la population active. En 2006, le PIB de la Bulgarie était estimé à 31,5 milliards de dollars. Le 1er janvier 2007, la Bulgarie est devenue membre de l’Union européenne (UE).

"Bulgarie" © Ecrit par et Encarta

La plaine du Danube en Bulgarie
Une église bulgare. Encarta
Recherche personnalisée