Carnet Photographique la Malaisie
Economie de la Bolivie
Carnet Photographique Bolivie

La Bolivie est l’une des nations les plus pauvres d’Amérique du Sud. L’économie a terriblement souffert de l’instabilité politique chronique et de l’absence d’accès à la mer du pays. Si elle a enregistré une croissance satisfaisante et une inflation modérée dans la première moitié des années 1990, liées en partie à un programme de privatisations, elle est entrée en crise dès la fin des années 1990. Alors que la société est déchirée par de profondes inégalités sociales, les politiques favorisant les investissements étrangers provoquent au début des années 2000 un fort mouvement de contestation au sein de la population.

Au cœur de cette crise socio-économique figure la question de la renationalisation des gisements de gaz et de pétrole, contrôlés par des compagnies internationales depuis les années 1990, et les revendications pour une gestion sociale des revenus gaziers. Le produit intérieur brut (PIB) de la Bolivie s’élevait à 7,9 milliards de dollars en 2003. Pour la période 1990-2003, la croissance du PIB atteint 3,5 p. 100.

Agriculture en Bolivie

L’agriculture est la première activité de l’économie bolivienne. Elle emploie pratiquement la moitié de la population active du pays et représentait environ 14,9 p. 100 du PIB en 2003.

Bien que la Bolivie soit aujourd’hui autosuffisante en ce qui concerne la production de sucre, de riz et de viande, elle doit encore importer certaines denrées alimentaires. Les principales cultures boliviennes sont les pommes de terre, la canne à sucre, le coton, le café, le maïs, le riz et le blé.

À côté de ces cultures légales, il existe un autre type de production : une grande partie du revenu agricole provient, en effet, de la culture et de la transformation illicites des feuilles de coca, à partir desquelles est fabriquée la cocaïne. Le gouvernement bolivien a essayé de substituer aux plantations de coca d’autres cultures, grâce à l’aide des États-Unis, mais ce plan a soulevé de nombreuses difficultés et la coca demeure une des principales sources de revenus du pays. Elle représentait environ un dixième du PIB à la fin des années 1980 et, dix ans après, cette part a été réduite à 3 p. 100. Malgré les oppositions qui ont provoqué de violents affrontements en avril 1998 (8 morts et une

Des ouvriers agricoles en Bolivie
Des ouvriers agricoles en Bolivie. Encarta
centaine de blessés) le président Hugo Banzer a lancé une politique d’éradication totale. Au mois de janvier 2002, de violents affrontements se sont à nouveau produit. "Bolivie" Encyclopédie Microsoft® Encarta® en ligne 2009
http://fr.encarta.msn.com © 1997-2009 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.
© Ecrit par et Encarta.
Recherche personnalisée