Carnet Photographique infos Suède
Besançon et son économie
Carnet Photographique France

La ville a été pendant longtemps la capitale mondiale de l’horlogerie. Durement concurrencée, cette activité a fortement décliné, mais Besançon reste un centre industriel spécialisé dans la micromécanique ainsi que dans l’agroalimentaire. Également centre tertiaire régional, la ville accueille l’École nationale supérieure de mécanique et des microtechniques, ainsi que l’université de Franche-Comté.

Au cours des années 1970 et 1980 s'opéra en effet un repli de l'industrie, avec la douloureuse fermeture du fleuron de l'horlogerie bisontine qu'était l'entreprise Lip, le départ de Rhône-Poulenc Textiles et les difficultés de nombreuses autres entreprises comme Kelton, Superior ou Weil. Aujourd'hui, Besançon garde quelques positions fortes dans les domaines de l'horlogerie, des microtechniques et surtout du découpage-emboutissage de très haute précision. Au début du XXIe siècle, l'industrie ne représente plus qu'environ 15 % des actifs, contre 18 % pour la France et 30 % pour la Franche-Comté dans son ensemble. Cependant, le principal problème se situe sur le plan qualitatif, avec une insuffisante représentation des emplois stratégiques à haute qualification (recherche, gestion, mercatique).

En revanche, près de 80 % des actifs de la communauté d'agglomération du Grand Besançon travaillent dans le secteur tertiaire. La ville a fortement bénéficié de son statut de capitale régionale, surtout depuis les lois de décentralisation des années 1980. Son université s'est également beaucoup développée, et les responsables politiques et économiques locaux tentent de mieux relier le monde de la production et celui de la recherche : parcs scientifiques (Témis), incubateurs d'entreprises innovantes et autres pôles d'excellence.
Besançon
La ville de Besançon. Encarta
Ces initiatives témoignent d'un incontestable dynamisme mais, comme toutes les petites capitales régionales françaises, Besançon éprouve des difficultés à assurer un développement économique endogène. "Besançon" © Ecrit par et Encarta.
Recherche personnalisée