Carnet Photographique infos Suède
Le chien un animal domestique
Carnet Photographique Animaux

Les premières traces de véritable domestication, c’est-à-dire de liens culturels établis entre le chien et l’homme, sont datées de 12 000 ans (sites de Hayonim et Ein Mallaha, en Israël), alors que les plus anciens ossements connus de chiens, mis au jour dans le centre de la Russie, sont vieux de 14 000 ans.

Cependant, la présence du chien auprès de l’homme ne commence réellement à devenir courante qu’il y a 11 000 ans. Les premières relations entre le chien et l’homme devaient être fondées sur l’aptitude de ces animaux à la chasse, aidant les hommes à se nourrir et à se protéger contre les prédateurs (notamment en les prévenant quand un danger survenait). Plus tard, quand l’homme s’est sédentarisé et a appris l’agriculture et l’élevage, le chien lui a servi de gardien de troupeau. Il semble que le chien soit apparu un peu partout dans le monde, en compagnie de l’homme, sous la forme de différentes races adaptées aux conditions climatiques et géographiques.

Dans les civilisations asiatique, égyptienne, assyrienne, grecque et romaine, les chiens étaient des gardiens et des compagnons fidèles, qui accompagnaient les hommes à la chasse et à la guerre. Les soldats sumériens disposaient ainsi de redoutables dogues qu’ils lançaient à la poursuite de leurs ennemis. L’emploi du chien dans les guerres ne s’est d’ailleurs jamais interrompu, mais, à présent, les chiens sont surtout affectés à la surveillance des installations.

À l’opposé, certaines civilisations, en particulier égyptienne, en ont fait des dieux, à l’instar des chats : en Égypte, le dieu Seth était honoré sous l’aspect d’un lévrier et le dieu Anubis, représenté avec une tête de chacal ou de chien.

Le loup
Le loup gris. Encarta
"Chiens" Encyclopédie Microsoft® Encarta® en ligne 2008 http://fr.encarta.msn.com © 1997-2008 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.
Recherche personnalisée