Carnet Photographque : la roumanie
Histoire de l'Argentine : les coups d’État militaires (1930-1983)
Carnet Photographique Argentine

La crise économique mondiale qui débute en 1929 a de graves répercussions en Argentine. Le chômage et la hausse du coût de la vie suscitent un profond malaise social et politique. C’est à cette époque que commence l’exode rural, qui draine vers les villes des populations démunies.

À la veille de l’élection présidentielle de 1937, les organisations fascistes deviennent de plus en plus actives. En effet, dès le mois de mai 1936, suivant l’exemple de l’organisation de gauche du Front populaire, les partis de la droite argentine s’unissent pour former le Front national.

Cette organisation plaide ouvertement en faveur de l’établissement d’une dictature et soutient, avec succès, le ministre des Finances et futur président, Roberto M. Ortiz. Cependant, contrairement aux attentes de ses partisans, Ortiz prend des mesures vigoureuses dans le but de renforcer la démocratie en Argentine.

La politique de l’Argentine durant la Seconde Guerre mondiale provoque indirectement le retour au pouvoir des militaires. Le gouvernement, qui affiche sa neutralité à l’égard des belligérants, participe cependant à l’approvisionnement des Alliés en denrées alimentaires. Et, en 1943, un groupe d’officiers nationalistes, dirigé par le général Arturo Rawson, s’empare du pouvoir. Parmi les meneurs de ce coup d’État militaire se trouve le colonel Juan Domingo Perón.

Perón, ministre du Travail dès 1943, s’impose sur le devant de la scène politique en 1944. Le 24 février, par crainte d’une guerre imminente contre l’Allemagne, il prend la tête d’une junte militaire pour renverser le président Ramírez. Officiellement acquis à la cause des Alliés, le gouvernement continue à bafouer la démocratie et offre l’asile à des agents allemands. Le 27 mars 1945, alors qu’en Europe la victoire ne peut plus échapper aux Alliés, l’Argentine déclare la guerre à l’Allemagne et au Japon. Le mois suivant, le gouvernement signe l’acte de Chapultepec, un accord entre les nations du continent américain qui prévoit une assistance mutuelle en cas d’agression. En juin, l’Argentine devient signataire de la charte de l’Organisation des Nations unies. Peu de temps après, des élections sont annoncées pour le début de l’année 1946. "Argentine" Encyclopédie Microsoft® Encarta® en ligne 2009 http://fr.encarta.msn.com © 1997-2009 Microsoft Corporation. Tous droits réservés

Juan Domingo et Evita Perón
Juan Domingo et Evita Perón. Encarta
Recherche personnalisée