Carnet Photographique : le Vietnam
Canada


Colonisation française du Vietnam

Carnet photographique - Vietnam
6/10/15

Le Vietnam au 17ème et 18ème siècle

C’est dans les années 1620-1630 que les premiers missionnaires français arrivent en Indochine. Le jésuite Alexandre de Rhodes organise une mission au Tonkin avant d’être expulsé pour avoir fait imprimer un catéchisme en écriture romanisée quôc ngu. La fondation de la Société des missions étrangères, en 1664, amplifie le mouvement. Lorsqu’en 1784 le prince Nguyên Anh se réfugie à Bangkok, il y rencontre Mgr Pierre Pigneau de Béhaine (1741-1799), vicaire apostolique de Cochinchine.

Persuadé de l’intérêt d’aider le prince héritier, le prélat convainc Louis XVI de signer un traité d’alliance (1787) avec Nguyên Anh et revient avec des navires et une troupe de mercenaires. Son aide permet au jeune prince de battre ses adversaires Tây Son.

En 1801, il s’empare de Huê et, en juillet 1802, il entre dans Hanoï et devient empereur sous le nom de Gia Long.

Le Dai Viêt est rebaptisé Viêt Nam en 1804. L’État, épuisé par des décennies de guerres, est restauré par Gia Long et ses successeurs : Minh Mang (1820-1840) et Thieu Tri (1840-1847). La fiscalité, la justice (code Gia Long de 1812), l’armée sont réformées et de grands travaux sont entrepris, comme le percement de la route mandarine reliant la frontière chinoise au Cambodge. Parallèlement s’opèrent les transformations annonciatrices des grands bouleversements que va connaître le Viêt Nam au XXe siècle. Les commerçants et les missionnaires français se réinstallent, mais des persécutions à leur encontre et contre les Vietnamiens convertis se multiplient.

Sous l’impulsion du ministre de la Marine et des Colonies, Chasseloup-Laubat, et des milieux catholiques, le gouvernement de Napoléon III décide une intervention. L’Espagne et la France attaquent alors Đa Nang (Tourane) en 1858 et s’en emparent. Mais un échec devant Huê amène les Espagnols à se retirer. En 1862, par le traité de Saïgon, la cour de Huê cède à la France plusieurs provinces dans le delta du Mékong, dont la Cochinchine orientale. En 1867, la totalité de la province est annexée par la France.

La IIIe République achève la conquête commencée sous le second Empire. Après deux échecs au Tonkin, en 1883, Huê et le delta du Sông Hông (fleuve Rouge) sont occupés,

Sông H?ng
Sông Hồng
et deux traités sont signés en août 1883 et en juin 1884 : le Tonkin et l’Annam deviennent des protectorats français. "Vietnam" © Les sources utilisées sont Encarta, LeMonde et Wikipedia.