Carnet Photographique : le Canada
L'art bouddhique et la céramique chinois sous les Qin et Han
Carnet Photographique Chine

Le bouddhisme marque profondément l’art des Six Dynasties du Sud. Il parvient en Chine depuis l’Inde voisine, via l’Asie centrale et les voies maritimes. Les petites statues apportées par les bouddhistes indiens sont les premiers témoignages de l’art bouddhique en Chine. Vers le IVe siècle, un apport extérieur de styles et de sujets façonne un art et une architecture bouddhiques spécifiquement chinois. Les peintures murales des grottes de Mogao (près de Dunhuang, en Chine occidentale) racontent les histoires sacrées du bouddhisme.

 

La sculpture monumentale des bouddhas et des bodhisattvas, en provenance du nord de l’Inde, se répand jusqu’aux grottes de Yungang (près de Datong, dans le Shanxi) et de Longmen (près de Luoyang, dans le Henan).

À cette époque, la pagode en bois tire sa forme architecturale du stupa indien, mais également de la tour de la dynastie Han. Il s’agit d’un apport architectural essentiel de cette période : au VIe siècle, le bouddhisme a imprégné presque tous les aspects de la vie culturelle chinoise.

Sous les Six Dynasties du Sud, le peintre Gu Kaizhi, considéré comme le père de la peinture de paysage, fait évoluer les traditions taoïstes et profanes dans l’art. Trois œuvres, probablement des copies, lui sont attribuées : deux versions de la légende de la Nymphe de la rivière Luo (Freer Gallery of Art de Washington, et musée du Palais de Pékin), ainsi que le rouleau intitulé Recommandations de la monitrice impériale aux dames du palais (British Library de Londres).

L’attitude hiératique des personnages et la rigidité du paysage n’excluent pas la délicatesse et le caractère irréel qui vont se perpétuer dans la tradition paysagiste de l’art chinois.

La Chine du Nord se présente comme le premier centre de l’influence bouddhiste ; dans le même temps, la Chine du Sud (dite des Six Dynasties) est également gagnée par ce mouvement. Elle progresse, en outre, dans le domaine de la céramique. Le premier type de poterie reconnaissable, un grès vernissé de vert nommé Yue-yao (ou « céladons de Yue »), est fabriqué dans les fours de la province du Zhejiang. Cette céramique, souvent façonnée en bols et en jarres, est par la suite exportée jusqu’aux Philippines et en Égypte.

Sculptures en jade
Sculptures en jade. Encarta
"Art chinois" Encyclopédie Microsoft® Encarta® en ligne 2009
http://fr.encarta.msn.com © 1997-2009 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.
Recherche personnalisée