Carnet Photographique la Malaisie
Histoire de l'Arménie : L’Arménie indépendante, depuis 1991
Carnet Photographique Arménie

En 1988, après un demi-siècle de domination soviétique, les Arméniens manifestent leur volonté d’indépendance. Le 20 février 1988, l’enclave arménienne du Haut-Karabagh, située en Azerbaïdjan, profitant du climat de réformes instauré par Mikhaïl Gorbatchev, réclame son rattachement à l’Arménie. Cela constitue l’un des détonateurs de la « flambée nationale » en URSS. De gigantesques manifestations populaires et des grèves, à Erevan et à Stepanakert (capitale du Haut-Karabagh), marquent le « réveil national » du peuple arménien.

La question du Haut-Karabagh débouche sur un conflit sanglant avec l’Azerbaïdjan. En Arménie, le Comité Karabagh, formé par un groupe d’intellectuels, se fait rapidement le porte-parole des aspirations à la démocratisation, à la liberté et à la souveraineté nationale. En 1989, le Soviet suprême arménien proclame la souveraineté de la République arménienne. Le Mouvement national arménien, issu du Comité, remporte les premières élections législatives libres au cours de l’été 1990. Le Parlement arménien adopte des lois sur les libertés de parole, de presse et d’association, sur le multipartisme et sur la privatisation des terres. Il proclame l’indépendance de l’Arménie en septembre 1991. En octobre, le dirigeant du Comité Karabagh, Levon Ter-Petrossian est élu, au suffrage universel, à la présidence de la République, avec 84 % des votes. En 1992, l’Arménie devient membre de l’Organisation des Nations unies (ONU).

À la fin de 1991, les autorités azerbaïdjanaises répondent aux revendications nationalistes du Haut-Karabagh par l’abolition du statut d’autonomie de l’enclave. Les Arméniens répliquent en proclamant l’indépendance du Haut-Karabagh. Les combats s’intensifient (bombardements, blocus, vagues de réfugiés). Le conflit est marqué, en 1993, par une vaste offensive arménienne qui aboutit à l’occupation de la partie occidentale de l’Azerbaïdjan (séparant l’Arménie du Haut-Karabagh) et provoque le déplacement de centaines de milliers de réfugiés et le départ des Azéris d’Arménie. Un cessez-le-feu entre en vigueur au printemps 1994. Des négociations sur la « république autoproclamée du Haut-Karabagh » s’ouvrent en novembre 1995, mais butent assez vite sur le problème du « couloir » de Latchine qui sépare le Haut-Karabagh de l’Arménie.

"Arménie" Encyclopédie Microsoft® Encarta® en ligne 2008
http://fr.encarta.msn.com © 1997-2008 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

Mikhaïl Gorbatchev
Mikhaïl Gorbatchev
Recherche personnalisée