Carnet Photographique - Belgique


La Belgique aujourd'hui - Les scandales liés à l’affaire Dutroux

Carnet Photographique - Belgique
3/10/15

L'Affaire Dutroux

L’« affaire Dutroux » vient souligner la fragilité des rapports entre les élites et les simples citoyens : le dessaisissement du juge chargé de l’enquête sur ce réseau de pédophilie déclenche une vague de protestations qui culmine lors de la « marche blanche » du mois d’octobre 1996, spectaculaire manifestation qui rassemble plus de 300 000 personnes (Flamands et Wallons). À la suite de ce mouvement, le Premier ministre annonce la mise en place d’une réforme du système judiciaire, ainsi que la constitution d’une commission d’enquête sur les dysfonctionnements des services de police et de justice.


Le rapport de cette commission, remis à la fin de l’année 1997, révèle la profondeur de la déliquescence de l’appareil d’État, confirmée en avril 1998 par la brève évasion de Marc Dutroux, qui suscite une vive émotion et la démission de plusieurs ministres du gouvernement. S’ajoutant aux scandales liés au financement illicite des partis politiques, aux révélations sur l’attitude de la Belgique au Rwanda, au durcissement du conflit linguistique dans la périphérie de Bruxelles, touchant notamment les « communes à facilités », l’affaire Dutroux contribue à aggraver la crise de confiance des citoyens envers l’État.

Cette crise politique s’accompagne d’un malaise économique et social, lié à la perte de compétitivité de l’industrie belge (fermeture de l’usine Renault à Vilvorde en septembre 1997, restructuration en cours de la sidérurgie wallonne).

Les élections européennes qui suivent en juin 1999 sanctionnent la coalition au pouvoir, tandis que les partis écologistes font une percée remarquée (Ecolo obtient 22,7 % des voix en Wallonie et 3 sièges et Agalev, 2 sièges). Aux élections législatives, qui se déroulent le même jour, la coalition au pouvoir (sociaux-chrétiens et socialistes flamands et wallons) perd la majorité et les partis qui la constituent sont devancés par les libéraux (PRL et VLD). En outre, les partis écologistes remportent là aussi un grand succès en totalisant 20 sièges (+9). Ces résultats entraînent la démission de Jean-Luc Dehaene de son poste de Premier ministre.© "Belgique"


Photos des pays et villes visités