Carnet Photographique

14 destinations de sports d’hiver pour faire ressortir votre olympien intérieur

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Whistler – Colombie-Britannique, Canada

bigstock.com

Drapeau canadien flottant près du Rendezvous au sommet du mont Whistler

Whistler – Colombie-Britannique, Canada

Whistler a accueilli de nombreux Jeux olympiques de 2010, mondialement connue comme la plus grande station de ski d’Amérique du Nord avec plus de 200 pistes avec quelque chose pour tout le monde, des débutants aux experts. Les deux montagnes, Blackcomb et Whistler, sont reliées par la télécabine Peak 2 Peak, Blackcomb étant le choix préféré des intermédiaires forts et des experts. Il existe des sites de niveau olympique proposant du bobsleigh, du biathlon et même du skeleton, ainsi qu’une patinoire au cœur du village avec vue sur les montagnes environnantes. De plus, vous trouverez une fantastique scène d’après-ski à laquelle participer par la suite, ainsi qu’un large éventail d’hôtels et de centres de villégiature.

South Lake Tahoe, Californie

adrenalinerushdiaries/shutterstock.com

Squaw Valley, Californie

South Lake Tahoe, Californie

Les Jeux olympiques d’hiver de 1960 ont eu lieu dans la région du lac Tahoe, dans le nord de la Californie, à Squaw Valley, et les visiteurs d’aujourd’hui trouveront de nombreuses façons de faire ressortir leur Olympia intérieure. Squaw Valley a récemment lancé ses nouvelles visites du patrimoine des Jeux d’hiver de 1960 qui offrent aux skieurs et planchistes un aperçu des sites alpins des Jeux de 1960. Le musée olympique au sommet d’une montagne à High Camp présente une collection unique de souvenirs, d’articles de presse et de présentations vidéo axés sur les événements de Squaw Valley et l’admission est incluse avec le trajet en tramway aérien. Bien sûr, vous trouverez des occasions de pratiquer à peu près tous les sports d’hiver imaginables, du ski et de la planche au patin à glace, en passant par la glissade sur tube et la motoneige.

Chamonix, France

Chris Biron sur Unsplash

Chamonix

Chamonix, France

L’un des meilleurs endroits d’Europe pour skier, Chamonix a été le site des tout premiers Jeux olympiques d’hiver en 1924, niché dans une vallée entre les Aiguilles Rouges et le massif du Mont Blanc. Il comprenait le hockey sur glace, le patinage artistique, le patinage de vitesse, le bobsleigh, le curling, le ski de fond et le saut à ski. Bien qu’il reste peu de souvenirs de ces jeux, les visiteurs peuvent voir des souvenirs au Musée alpin et profiter de toutes sortes de sports d’hiver. Prenez le téléphérique en deux étapes jusqu’au sommet de l’Aiguille du Midi pour accéder à la piste de ski hors-piste la plus célèbre au monde, la Vallée Blanche. Le ski de randonnée, le ski de randonnée aventure et le biathlon (avec cours disponibles) ne sont que quelques-unes des autres options ici.

Saint-Moritz, Suisse

© Jan Kokes | Dreamstime.com

Saint-Moritz

Saint-Moritz, Suisse

Saint-Moritz a accueilli les Jeux olympiques d’hiver à deux reprises, en 1928 et 1948 en tant que l’une des stations de ski les plus célèbres de Suisse. C’est l’un des plus hauts et des plus fiables pour la neige à 5 900 pieds au-dessus du niveau de la mer et bien qu’il s’adresse à tous les niveaux de compétence, c’est un paradis pour les skieurs les plus avancés avec de nombreuses pistes expertes comme la King Run longue de six milles, ou descendance royale, de Corvatsch via le lac Hahnen et la descente du Lagalb à Diavolezza, considérée comme la piste la plus difficile d’Engadine. Cette station hivernale chic accueille plus de 150 événements hivernaux, allant des matchs de cricket aux courses de chevaux qui se déroulent tous sur la glace. En plus de dévaler les célèbres pistes, les visiteurs peuvent également dévaler la piste olympique de bobsleigh ou le saut à ski.

Aspen, Colorado

bigstock.com

Tremble

Aspen, Colorado

Aspen est l’un des endroits les plus populaires pour les sports de neige aux États-Unis, ainsi qu’un terrain de jeu hivernal pour de nombreuses célébrités, mannequins, mondains et tous les types de jet setters internationaux. Il accueille les Winter X Games annuels en janvier et l’année dernière a accueilli les championnats du monde pour les trois disciplines de ski et de snowboard et le Grand Prix des États-Unis. La région compte quatre montagnes parmi lesquelles choisir : Aspen Mountain, Aspen Highlands, Buttermilk et Snowmass, ce qui signifie qu’il y a beaucoup de place sur les pistes pour tout le monde. Les visiteurs peuvent également essayer des sports d’hiver plus inhabituels comme le vélo sur neige et le ski de patin, une forme de ski de fond. Économisez de l’énergie pour la scène après-ski animée et la vie nocturne aussi.

Cortina – Bellune, Italie

© Flaviu Boerescu – Dreamstime.com

Piste de ski et cabane à Cortina d’Ampezzo, les Dolomites, d’Italie

Cortina – Bellune, Italie

Les Dolomites italiennes offrent certains des paysages les plus époustouflants des Alpes et la reine de tout cela est Cortina, qui a été sélectionnée pour accueillir les Jeux olympiques d’hiver de 2026. Il est divisé en plusieurs domaines skiables avec les deux options principales, Pomedes, qui est la plus grande, et Tofana, la plus haute. Les deux sont facilement accessibles depuis la ville. De plus, il est possible de skier dans tout le massif de la Sella Ronda en utilisant le Sellaronda carrousel de remontées mécaniques qui transporte les skieurs de montagne en montagne, de village en village. De nombreuses autres activités peuvent également être pratiquées, notamment le patin à glace, le curling, la luge, le vélo sur neige et même le snowkite. Lorsque vous avez besoin de vous réchauffer, faites une pause pour profiter d’un j’ai bombardéun mélange de lait de poule, d’espresso et de brandy garni de crème fouettée.

Hokkaïdo, Japon

TokyoSky/shutterstock.com

Piste Isola de la station de ski de Rusutsu à Hokkaido

Hokkaïdo, Japon

La plus septentrionale des îles du Japon, Hokkaido reçoit beaucoup de neige en hiver, attirant des skieurs de tous types du monde entier pour profiter de son abondance de poudreuse de haute qualité. Rusutsu offre un excellent ski hors-piste et dans les arbres tout en convenant aux skieurs et planchistes de la plupart des capacités. De plus, le seul véritable héliski du pays se trouve sur la montagne adjacente à Rusutsu, Shiribetsu Heli Skiing. La motoneige et les tubes sont également populaires dans la région. Et, si vous venez en février, vous profiterez de certains des meilleurs festivals du Japon, dont le Sapporo Snow Festival qui se déroule sur 12 jours à Sapporo. Il présente des centaines de statues de neige et de sculptures de glace ainsi que des attractions telles que des glissades sur neige et du rafting sur neige.

Calgary – Alberta, Canada

Bigstock.com

Parc olympique Winsport, Calgary

Calgary – Alberta, Canada

Hôte des Jeux olympiques de 1988, Calgary compte toujours cinq sites olympiques en service, ce qui en fait sans doute la meilleure destination pour les sports d’hiver dans les limites de la ville. L’arène principale, le parc olympique du Canada, abrite un complexe de glace de 500 000 pieds carrés avec quatre patinoires de hockey sur glace, des pistes de ski épiques et le musée du Temple de la renommée olympique. Les visiteurs peuvent également faire un tour sur le Winter Bobsleigh Ride, où les participants sautent sur un bobsleigh piloté par un professionnel, expérimentant les forces 5G et des vitesses allant jusqu’à 75 miles par heure. L’Association canadienne de luge offre une introduction au sport olympique et une descente en luge palpitante.

Jackson Hole, Wyoming

Commons.wikimedia.org

Gros rouge

Jackson Hole, Wyoming

Jackson Hole a donné naissance à un certain nombre d’olympiens, comme Betty Woolsey, membre de la première équipe olympique féminine de ski des États-Unis, et Tommie Moe, le premier skieur américain à remporter deux médailles en un seul JO d’hiver. C’est l’un des berceaux du ski extrême dans le pays et en prenant le tram d’hiver jusqu’au sommet de Rendezvous Mountain, les skieurs avancés trouveront un éventail impressionnant de bols, de chutes, de falaises et de sous-bois. Le couloir légendaire de Corbet a été surnommé « la piste de ski la plus effrayante d’Amérique », nécessitant une chute de 20 pieds sur une corniche et une fois que vous avez sauté, il n’y a pas de retour en arrière. Les visiteurs peuvent également faire de la motoneige, du snowkite, du ski joëring, de l’escalade sur glace, etc.

Mayrhofen, Autriche

bigstock.com

Domaine skiable de Mayrhofen, Autriche

Mayrhofen, Autriche

Au bout de la longue et plate vallée de Ziller se trouve le village tentaculaire de Mayrhofen. Les options de ski sont bien, bien plus grandes que la plupart avec la zone de forfaits de remontées mécaniques de Zillertal couvrant un nombre impressionnant de 174 remontées mécaniques et 417 miles de pistes. Il abrite la piste damée la plus raide du monde, Harakiri, présentant un défi à l’olympien intérieur de quiconque. La course classée noire est courte mais la verticale est de 78% et a entraîné un certain nombre de décès, d’où son nom, un mot japonais qui se traduit par suicide. Vous voudrez peut-être vous joindre à la foule qui se rassemble pour encourager les experts qui osent s’y attaquer plutôt que de le tenter vous-même. Il existe de nombreuses possibilités moins audacieuses pour le ski et le surf, ainsi que la luge et le tubing.

Park City, Utah

© irene skvorzowa – Dreamstime.com

téléski et montagnes enneigées à Park City

Park City, Utah

À Park City, les visiteurs peuvent participer au programme Ski with a Champion où vous skierez avec l’un des six athlètes olympiques de sports d’hiver lors d’aventures exclusives d’une demi-journée ou d’une journée complète au Deer Valley Resort. De plus, pendant que vous êtes ici, vous pouvez dévaler une randonnée de bobsleigh et descendre un saut nordique au parc olympique de l’Utah où des événements ont eu lieu pendant les Jeux d’hiver de Salt Lake 2002. Les visiteurs peuvent également découvrir l’histoire des sports de neige et les Jeux de 2022 dans le musée gratuit.

Garmisch-Partenkirchen, Allemagne

Zoltan Major/shutterstock.com

Piste de ski à Garmisch-Partenkirchen sur misty valley

Garmisch-Partenkirchen, Allemagne

Les villes jumelles allemandes de Garmisch-Partenkirchen ont accueilli les Jeux olympiques d’hiver de 1936 et continuent d’accueillir les meilleurs athlètes d’hiver du monde entier lors du saut à ski annuel du Nouvel An. Les visiteurs peuvent faire une visite guidée du saut à ski olympique du mont Gudiberg pour revivre les événements de 1936 et admirer des vues spectaculaires sur le mont Zugspitze et la gorge en contrebas depuis la plate-forme d’observation AlpspiX. Tout, du ski et de la planche à neige à la raquette, peut être apprécié ici aussi.

Lillehammer, Norvège

Wikimédia Commons

1994 Jeux d’hiver de Lillehammer, athlète australien M. Milton

Lillehammer, Norvège

C’est à Lillehammer que se sont déroulés les Jeux olympiques d’hiver de 1994 et cinq sites olympiques sont ouverts aux visiteurs pour des activités telles que la luge et le ski alpin. Il existe également plus de 2 000 km de pistes de ski de fond et il est même possible de dézoomer la piste d’origine sur la piste de bobsleigh et de luge sur un bobsleigh à quatre à une vitesse de 120 km/h. Le Musée olympique norvégien retrace l’histoire des Jeux de la Grèce antique à nos jours.

Lac Placid, État de New York

wikimedia.org

Patinage sur glace à Lake Placid

Lac Placid, État de New York

Lake Placid est un paradis hivernal dans les Adirondacks qui a accueilli les Jeux olympiques de 1932 et 1980. Son héritage olympique est encore visible aujourd’hui et il reste l’un des meilleurs sites d’entraînement pour les olympiens d’hiver. Les visiteurs peuvent se procurer un passeport pour les sites olympiques et profiter d’une promenade panoramique en gondole jusqu’au sommet de Little Whiteface ou skier sur la montagne olympique Whiteface, qui possède le plus haut dénivelé à l’est des Rocheuses. L’anneau olympique de patinage de vitesse est un incontournable pour les patineurs sur glace, tandis que l’incroyable tour de saut à ski de près de 400 pieds de haut et le musée olympique peuvent également être visités. Des intros sont fournies dans le biathlon et on peut même faire l’expérience de la ruée vers le bobsleigh dans une goulotte à des vitesses allant jusqu’à 55 milles à l’heure. Les plus audacieux peuvent également essayer le skeleton ou la luge certains jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.