Carnet Photographique - Carnet de voyage à Vérone



Week end à Vérone

Partir en Italie
28/12/16

Photos de Vérone
Images de Turin

Visite de Vérone sur un week end - le départ vers Vérone

Il est vendredi soir du mois d’octobre et je rejoins l’aéroport de Roissy pour prendre un avion à destination de Vérone. J’étais déjà allé à Vérone il y a quelques années, mais je n’avais visité que les arènes de la ville. Je ne connaissais donc quasiment pas cette cité du nord de l’Italie.

Il pleut au départ de Paris. Comme d’habitude, vous me direz. Je prends pour la 1ère fois un Embraer 145. Il s’agit d’un jet de la compagnie Air France. Je ne le connais pas. Installé confortablement dans l’avion, placé au devant de la cabine je décolle.


Impression très surprenante : Je n’entends rien au décollage et j’ai la sensation de planer. Les réacteurs sont situés à l’arrière de l’appareil. Tout est très calme dans la cabine. Un beau moment. Les virages sont serrés et j’ai parfois l’impression de tomber. J’ai beau prendre l’avion, cela reste toujours un moment unique et extraordinaire. La nuit tombe sur Paris. J’aperçois au loin les lumières des villes puis le noir profond. Nous devons survoler les Alpes.

Que vais-je découvrir à Vérone ? Que visiter ? Je n’ai pas de plan. Je sais seulement qu’il y a les fameuses arènes et le balcon de Juliette. C’est tout. Les seules photos trouvées sur Internet montrent le colisée. Très peu de vues de la ville. Il est 21h30. L’avion atterrit. Je prends un bus pour rejoindre le centre ville de Vérone. J’arrive à la gare ferroviaire. Il n’y a personne. Les rues sont peu éclairées.

Vérone et la tour Lamberti
Tour Lamberti de Vérone. Photo E. Buchot

Bien évidemment je ne trouve pas de plan. Je croise un vieux Monsieur et lui demande mon chemin dans un anglais absolument parfait. (C’est ironique. Je parle l’anglais comme une vache espagnole). Comme prévu, la personne ne comprend pas. Après des gestes et des rires, il m’indique la route. Les abords de Vérone de nuit sont tristes. De grandes voies, quelques voitures, un rond point. Après 10 minutes de marche, je trouve l’hôtel. Plutôt coquet.

Samedi matin à Vérone

7h samedi matin. Après une bonne nuit de sommeil, le réveil. Je passe la tête par la fenêtre et la journée s’annonce superbe. Un ciel bleu, une lumière rasante. Tout ce que j’aime pour faire des photos. Je passe à la réception récupérer un plan de la ville et profite du petit déjeuner pour organiser mes visites de la journée. Comme toujours dans cette chaine hôtelière, les petits dej sont copieux et bons.


Allez, hop c’est parti !!! Il est 8h15, le sac photo sur le dos et je découvre Vérone. Une longue avenue, CORSO PORTA NUOVA s’ouvre à moi. Les immeubles sont bien alignés, proprets, colorés. Peu de monde ce samedi matin dans les rues. Je passe une arche et je découvre
sous une lumière douce et chaude la grand place de Vérone, la Piazza BRA. Splendide !! Les bâtisses aux couleurs rouge, orange, jaune ou blanche ressortent avec force. A droite se dressent les célèbres arènes. Je dégaine l’appareil photo et mitraille. Je ne sais plus où donner de la tête. C’est trop beau. Un vélo traverse la place ; aucune voiture n’y a accès. Que du bonheur !!! Quelques oiseaux me survolent de près. J’entreprends le tour du colisée. Je me prends à rêver et j’entends au loin le bruit de la foule dans les arènes ; les combats de gladiateurs, les courses. L’empire romain est là.

Suite du week end à Vérone © Ecrit par


Photos des villes et pays visités