Carnet Photographique - Partir à Zagreb



Week end à Zagreb - le samedi sous la neige

Partir en Croatie
5/10/15

La Croatie

Un samedi à Zagreb sous la neige

... Je remonte cette rue qui me semble superbe. Les maisons sont colorées avec des tons orangés, rouges, jaunes. Le givre et la glace se posent sur le rebord des fenêtres. Des stalactites se forment. Arrivée au sommet de la rue, je vois une femme assise par terre tenant dans ses bras un petit garçon. Il neige, le vent est de plus en plus fort. Scène que je trouve difficile à regarder. Moi tenant mon appareil photo et cette femme grelottante... Je lui donne quelques pièces, mais je pense surtout qu’il lui faut un toit et un lieu chaud. Je m’éloigne pas très à l’aise. Quelques mètres plus loin je me retourne et découvre cette vue plongeante sur la rue couverte de neige. Franchement splendide !! Des enfants jouent avec la neige, d’autres font de la luge sous l’œil amusé des parents. Je repars dans l’autre sens. L’objectif premier, garder mon équilibre.


Je croise 3 personnes avec comme outils, un sceau et des pelles. Quelle journée!! Mes chaussures commencent vraiment à prendre l’eau. Elles ne sont pas du tout faites pour être dans la neige. Je ne sens plus mes orteils. Je cherche un lieu pour me réchauffer que je trouve du côté d’une place qui sert de marché le dimanche matin. Je rentre dans un tout petit café. Des tables et chaises hautes le long des murs. Et c'est tout. Ouf !! je respire et me colle vers le radiateur. La buée se colle sur les vitres. Un café bien chaud me réconforte.

Après avoir repris des forces, je décide d’affronter le froid et la neige. Je sors du café et me dirige vers la cathédrale de Zagreb, Saint Stéphane. Les abords de l’église sont terribles. Le vent souffle par rafale, impossible de tenir debout ; chacun se protège comme il peut. Je ne vois plus rien et m’enfonce par endroit jusqu’au genou. Je m’arrête et aperçois des silhouettes qui s’engouffrent dans la cathédrale.

Cathédrale de Zagreb sous la neige
Cathédrale de Zagreb. Photo E. Buchot

Le vent soulève la neige tel le blizzard. Je ne connais pas la Sibérie en hiver, mais je m’imagine perdu au milieu de la tempête. Les clochers ne sont pas visibles. Après une lutte contre le vent et le froid, je respire. Je pousse la porte de la cathédrale, me secoue, fait claquer les chaussures sur le sol de pierre, passe le vestibule et découvre une superbe cathédrale gothique. Il est 9h45 et une messe va commencer. Moment de repos et je me laisse porter par ce calme bien mérité.

Il est 10h15, je quitte la cathédrale et part affronter les éléments. Je descends une ruelle qui commence à verglacer. Je refais un tour sur la grand place qui commence à s’animer. Des blocs de neige s’effondrent des toits, des pompiers enlèvent la neige des toits de verre d’un marché couvert ; les passants font leurs courses et le tramway commence à rouler normalement. Mais la neige tombe, tombe, tombe. J’ai les pieds encore gelé et je rentre à l’hôtel me réchauffer.


11h30, mon ventre fait entendre sa voix. Je mets le nez dehors, il neige toujours. Premier objectif : manger. Je trouve sur le chemin, une chaîne de restaurant, dont je tairai le nom. Suffisant pour tenir l’après-midi. Et je repars à la découverte de Zagreb. Je découvre la ville haute avec ses ruelles étroites, ses maisons toujours très colorées. J’avoue avoir du mal à me faire une idée de l’aspect de la ville : tout est blanc... Les cafés en terrasse sont recouverts d’une épaisse couche de neige ; la végétation n’est plus du tout visible. Je croise des chiens qui s’amusent sur ce tapis blanc et qui disparaissent parfois sous ce blanc manteau ; j’aperçois des croates en train de casser la glace pour éviter de glisser ; des statues dont on devine la forme.
Le Père Noël
Le Père Noël dans sa boule. Photo E. Buchot

Puis soudain, le Père Noël apparaît dans une boule à proximité du grand sapin de Zagreb. Les enfants et les adultes se précipitent pour être pris en photo aux côtés de ce vieux monsieur. Beaucoup d’humour et de tendresse transpirent. Un jeune croate s’approche de moi, regarde mon appareil photo et la conversation s’engage. Finalement, il demande à un couple de passants de nous prendre tous deux en photos. Il est content, il a pu rencontrer un parisien. Il est 16 heures, la lumière commence à tomber. Les rues de Zagreb s’illuminent. Des boules rouges, des lumières bleues dans les rues et la musique qui se fait entendre aux côtés du funiculaire. Je prends un escalier et gravit la petite colline sur des marches gelées. La vue de la haut est superbe. Je contemple Zagreb de nuit. La ville est bien mise en lumière. J’entends la musique qui monte des petits chalets installés en contre bas.

Je longe cette colline et redécouvre la cathédrale de nuit. Superbe. La neige s’est arrêtée de tomber. Je profite de ce moment magique. L’ambiance de Noël en Croatie. J’emprunte une rue qui monte. Il est 20 heures et je rentre me reposer. Poursuite des impressions de voyage à Zagreb. © Ecrit par

Photos des villes et pays visités