Carnet de voyage Corée du sud - Carnet Photographique



Visite de la ville de Busan - Carnet de voyage

Partir en Corée du sud
3/10/15

Marché aux poissons (6)

Le marché aux poissons de Busan

Lundi matin. Il fait beau à Busan. Les températures sont agréables. Il est 6h et je pars découvrir le plus grand marché aux poissons de Corée du Sud. Il est situé à proximité du port. J'avais découvert la très grande halle aux poissons de Tokyo. Il semblerait qu'à Busan, il y est surtout des centaines de petits marchands dans les rues de la ville.

Je sors du métro. Je repère le bord de mer, ou devrais-je dire des parasols qui m'indiquent le bord de mer. Peu de monde encore à cette heure. Je croise surtout des coréennes venues faire leurs emplettes.

Une immense rue longe le port. Je n'aperçois pas la mer, mais des centaines de petits stands protégés par des parasols. Le poisson est partout. L'odeur est forte, mais agréable.


Des femmes préparent le poisson à même le sol. Elles sourient et sont fières de montrer ce qu'elles font. D'autres travaillent sur des tables en fer qui paraissent peu stables.

Je suis issu du monde des villes et je n'ai aucune connaissance du monde des poissons, et encore moins ceux qui son pêchés sur les côtes coréennes. Je suis surpris par la beauté des poissons. Toutes les tailles et toutes les couleurs. Les poissons sont soigneusement lavés

Image du marché aux poissons de Busan. Le plus grande de Corée
Marché aux poissons de Busan. Photo E. Buchot

puis les arêtes enlevées. Certains sont mis sur une de grands filets sous le soleil. Ils sont bien alignés. D'autres sêchent en hauteur. Ils ont la forme de cerf volant triangulaire, de couleur jaune et accrochés sur des files. Ils flottent au vent. L'odeur du poisson sêché est très forte et vous remplit bien les narines. Même en s'éloignant, vous êtes imprégné de l'odeur.

Je poursuis mon chemin. Une odeur de poisson grillée titille mes narines. Ils préparent déjà le repas du midi. De petits restaurants sont installée au milieu des vendeurs de poissons. Cela à l'air plus qu'appétissant. Il est 9h30 et j'avoue ne pas pouvoir manger du poisson si tôt le matin.

Une fumée s'échappe des petits restaurants.

Je quitte le marché de rue pour pénétrer dans les halles couvertes de Busan. D'immenses aquariums sont alignées sur toute la longueur du bâtiment. J'aperçois de petits requins. Du moins, je pense. Je reste méduser. Je suis seul à déambuler. Il semblerait que l'animation se déroule très tôt le matin. Dommage.

Restaurant de poissons à Busan
Restaurant à Busan. Photo E. Buchot

Tout est propre. Le contraste est saisissant avec le marché aux poissons dans les rues de Busan.

Les rues de Busan

Après plusieurs heures de déambulations, je marche à la rencontre de Busan. Je découvre une architecture contemporaine avec les grands magasins du centre de la ville. Les Galeries Lafayette de Paris sont ridicules à côté de ces paquebots de la consommation. Je ne compte plus les étages, les escalators. Tout est à profusion. La foule se presse. Un policier fait la circulation. J'aperçois au coin d'une rue des allées piétonnes. De nombreux petits magasins jalonnent le chemin. Chaque rue est dédiée à un type de vente : les chaussures, les ustensiles de cuisine, le jardinage, les jouets. Les piétons se promènent. L'ambiance est bonne enfant. J'ai le sentiment d'être une toute petite ville.


Les immeubles ne font que 2 ou 3 étages. Ils cachent les grands ensembles que je sais à proximité. Absolument suprenant. Par endroit la lumière du ciel se reflète sur les façades de verre. La lumière déclinante réchauffe l'espace. Busan revêt une allure agréable et douce. L'Asie offre des visages totalement différents. Superbe. © Ecrit par
Photos des villes et pays visités