Berlin - Carnet Photographique
Suivez Carnet Photographique sur les réseaux sociaux
 
Acueil Carnet Photographique Photos Afrique Photos des Amériques Photos de l'Asie Photos Europe Galerie photos Photos de Berlin

Visite de East Side Gallery - Le mur de Berlin

Carnet Photographique en Allemagne - Le voyage pour le plaisir
Dernière mise à jour 6/08/16

Une grande exposition de plein air

En 1989, le mur de Berlin tomba et la ville de Berlin fut réunifiée. Comme très souvent dans les révolutions, les monuments et vestiges de l'occupant sont détruits. Les chaînes de télévision montrèrent la destruction du mur, symbole de la guerre et de l'occupation soviétique en Allemagne.

Il reste peu de traces du mur dans le centre de Berlin. Les autorités gardèrent néanmoins, 1,3km de mur, appelé East Side Gallery.

De très nombreux artistes internationaux (118) réalisèrent alors des fresques dont certaines ont fait le tour du monde.

Des oeuvres connues

La plupart des fresques réalisées en 1990 expriment la joie de la chute du mur et lancent des messages de paix et de fratenité.

Le baiser mortel

Au delà des représentations politiques, vous verrez de nombreuss peintures lançant des messages de paix : la colombe qui libère le prisonnier ; des enfants qui jouent dans un jardin d'eden ; des fresques plus sombres, qui expriment les risques des armes chimiques ; des peintures plus humoristiques avec des couleurs psychédéliques. Vous l'aurez compris, East Side Gallery constitue un vériatble régal pour les yeux et une grande leçon d'histoire contemporaine.

Une exposition photo

Au dos du mur, une exposition de

Le baiser mortel. Photos E. Buchot
Le jardin d'Eden
Le jardin d'Eden. Photos E. Buchot

photos présente les nombreux murs que l'on peut encore trouver à travers le monde. Si un mur tombe, deux sont construits.

La visite est gratuite. East Side Gallery est située Mühlenstraße 10243 à Berlin. La station de metro la plus proche est celle de Warschauer Str. Vous pouvez prendre cette ligne à Alexandreplatz.

Bon voyage en Allemagne. © Photos et texte par