Carnet Photographique technique photographique Tunisie
La Vénétie région d'Italie
Carnet Photographique : Italie

La Vénétie comprend les provinces de Belluno, Padoue, Rovigo, Trévise, Venise, Vérone et Vicence. Elle s’étend sur trois régions étagées du nord au sud. La zone alpine, formée par les Alpes vénitiennes et les Dolomites, est sillonnée par les larges vallées du val d’Ampezzo, du Cadore et du Comelico (vallée supérieure de la Piave). Elle domine une étroite zone préalpine formée de basses collines pierreuses. Au sud s’étend la plaine vénitienne, partie nord-orientale de la plaine padane (plaine du Pô), constituée d’alluvions fluvio-glaciaires. C’est une zone très humide, drainée par de nombreuses rivières dont l’écoulement est entravé par une très faible pente. Les principales rivières sont l’Adige, la Piave et le Pô. Celui-ci forme, à partir de Ferrare, un grand delta. La côte est bordée de lagunes. Le climat continental est atténué par l’influence de la mer.

L'économie de la Vénétie

L’économie de la région est diversifiée. La fertilité des sols alluviaux et l’abondance de l’eau rendent l’agriculture prospère et variée. La plaine est le domaine de la céréaliculture, de la betterave à sucre (province de Rovigo), et des cultures maraîchères. Les collines sont couvertes de vignobles et de vergers (pêchers, pommiers, poiriers, cerisiers), notamment dans la province de Vérone. L’élevage bovin et porcin est très répandu. L’exploitation forestière et la pêche sont également des ressources importantes de la Vénétie. L’industrie est en plein essor. Elle se concentre dans la zone portuaire de Venise-Marghera-Mestre et le long de l’axe reliant Venise à Milan. Les principaux secteurs industriels sont le raffinage pétrolier, la sidérurgie, la métallurgie de l’aluminium, la mécanique, l’agroalimentaire (raffineries de sucre) et la chimie (engrais).

Histoire de la Vénétie

L’artisanat de luxe (verrerie, cristallerie, céramique) reste très prospère. Il se concentre à Venise et dans les îles voisines, dont Murano. Le tourisme est particulièrement développé dans une région riche en sites naturels (Dolomites, lac de Garde), balnéaires (côte adriatique), historiques et culturels, notamment dans les villes de Venise, Vérone, Padoue, Vicence et Trévise.

La Vénétie, région administrative, ne recouvre aujourd’hui qu’une partie de la région historique de la Vénétie, en Italie du nord-est. La Vénétie historique se compose de la Vénétie julienne à l’est, qui forme avec le Frioul et la province d’Udine une seule région administrative, de la Vénétie tridentine au nord, correspondant aux Dolomites et rattachée à la région du Trentin-Haut-Adige, et enfin de la Vénétie euganéenne. La région historique doit son nom aux Vénètes qui l’occupent dès le Ier millénaire av. J.-C. Ceux-ci sont soumis par Rome au iie siècle av. J.-C. Les Romains fondent la colonie d’Aquilée, dans l’actuelle province d’Udine, en 181 av. J.-C. La Vénétie souffre des invasions barbares : elle est occupée par les Ostrogoths et les Huns au ve siècle av. J.-C. puis par les Lombards au vie siècle. À partir du xe siècle, les cités de Vénétie se constituent en communes libres, mais, à la fin du xve siècle, la plupart d’entre elles sont passées sous la domination de la République de Venise. Cédée à l’Autriche, en 1797, par le traité de Campoformio, la Vénétie est par la suite intégrée au royaume d’Italie (1805-1814). Incorporée en 1815 au royaume lombard-vénétien, elle retombe sous domination autrichienne. Séparée de la Lombardie, devenue italienne,

Fruits et légumes en Vénétie
Fruits et légumes de Vénétie. Photo E. Buchot
en 1859, la Vénétie n’est rattachée au nouveau royaume d’Italie qu’en 1866. En 1947, l’Italie cède la partie orientale de la Vénétie julienne à la Yougoslavie. La partie occidentale est transformée en une région autonome, le Frioul-Vénétie Julienne. "Venise" Encyclopédie Microsoft® Encarta® en ligne 2007
http://fr.encarta.msn.com © 1997-2007 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.
Recherche personnalisée