Carnet photographique Tunis en Tunisie
Canada


Tunis infos - la ville de Tunis

La Tunisie par Carnet Photographique
6/10/15

Tunis - capitale de la Tunisie

Tunis, capitale de la Tunisie, située dans le nord-est du pays, au fond du golfe de Tunis qui s’ouvre sur la mer Méditerranée. Édifiée sur les flancs d’une chaîne de collines longue d’une dizaine de kilomètres et large de deux kilomètres, Tunis s’étend jusqu’au lac du même nom, que prolonge un cordon littoral. Reliée à La Goulette et à la Méditerranée par un canal, desservie par un aéroport international, la ville portuaire est également en relation avec les autres ports d’Afrique du Nord par voie ferrée.


La ville de Tunis : la medina et la ville européenne

La médina, entourée des faubourgs populaires de Bab Souïka et de Bab Djazira, possède un tracé labyrinthique ; ses rues étroites et sinueuses abritent les souks où sont vendus les produits du riche artisanat tunisien. La mosquée al-Zaytuna (ou mosquée de l’Olivier), fondée en 732, centre d’enseignement islamique supérieur, se dresse en son centre. En contrebas se trouve l’ancien quartier « franc », aux maisons de style italien.

La ville européenne, située entre la médina et le lac de Tunis, est construite selon un plan géométrique : le quartier des affaires et des spectacles se prolonge par des quartiers résidentiels au nord et par la zone portuaire à l’est.

Enceinte de medina
Tunis, dont la population s’est considérablement accrue depuis l’indépendance de la Tunisie (acquise en 1956), est ceinturée de banlieues résidentielles sur le littoral. Au sud sont concentrées les usines. La ville moderne est construite sous la colonisation française (voir Empire colonial français), époque de son premier essor commercial et industriel. Occupée par les Allemands de novembre 1942 à mai 1943, Tunis devient la capitale de la Tunisie indépendante à partir de 1956.


Monuments et architecture de Tunis
Photo de la vieille ville de Tunis

De nombreux monuments d’architecture islamique (mosquées dont la Grande Mosquée al-Zaytuna, madrasas et mausolées) témoignent du passé ancien de la ville. Le musée national du Bardo abrite une importante collection d’antiquités, notamment des mosaïques. La ville est le siège de l’université de Tunis, fondée en 1956.

Histoire de la ville de Tunis

Cité punique, l’antique Tunes garde Carthage, avec laquelle elle ne peut rivaliser. En 146 av. J.-C., les deux villes sont conquises par les Romains (voir Rome antique (République)). Tunis connaît un sort plus enviable que sa puissante voisine, dont les ruines se dressent aujourd’hui à seize kilomètres de la capitale, mais ne se développe véritablement qu’après la conquête arabe au viie siècle. Capitale économique de l’Ifriqiya, puis capitale des émirs aghlabides au ixe siècle, Tunis succède comme centre religieux à Kairouan, pillée par les Banu Hilal au xie siècle. Tunis est particulièrement florissante sous la dynastie des Hafsides. La ville donne son nom au royaume de Tunis, fondé en 1229. Les Européens convoitent ses richesses, menant la dernière croisade jusque sous ses murs. Saint Louis, roi de France, y meurt en 1270.

Les Ottomans imposent leur domination au xvie siècle, après la chute de Tunis aux mains du corsaire Khayr al-Din Barberousse, en 1534. La ville devient la base arrière des expéditions de piraterie lancées contre les vaisseaux européens. Charles Quint, en retour, s’en empare en 1535. Demeurée sous domination espagnole jusqu’en 1569, Tunis revient à nouveau aux Ottomans et devient la capitale de la régence de Tunis, jusqu’à sa prise par les Français en 1881.

"Tunisie" © Sources utilisées : Encarta et Wikipedia.