Proclamation de la République


Les photos d'Autriche

Le 12 novembre 1918, la république est proclamée et Charles Ier abdique. Réduit aux pays alpins assez pauvres, avec une capitale hypertrophiée, cet État artificiel ne trouvera jamais son équilibre. D’emblée, trois forces politiques s’affirment : les chrétiens-sociaux, conservateurs, catholiques et monarchistes s’appuyant sur le monde rural ; le Parti social-démocrate, dont l’idéologie est connue sous le nom d’« austro-marxisme », s’appuyant sur le prolétariat des villes industrielles ; les pangermanistes, attirés par l’Allemagne. Les antagonismes aggravés par la crise économique mènent à la formation de groupes paramilitaires, le Heimwehr à droite, le Republikanischer Schutzbund à gauche.

Distribution de nourriture (Vienne)
Distribution de nourriture (Vienne)

Vienne reste en majorité socialiste. Le 15 juillet 1927, les socialistes organisent un soulèvement insurrectionnel pour protester contre l’acquittement d’extrémistes de droite, accusés de meurtre. C’est un échec et deux ans plus tard, la Constitution est révisée, en décembre 1929 : un État plus autoritaire et corporatif se met en place, toujours dominé par les chrétiens-sociaux.

La crise de 1929 aggrave la situation économique et c’est vers l’Allemagne que se tourne l’Autriche. En mars 1931, les deux gouvernements s’engagent à réaliser l’union douanière. La menace d’une annexion future par l’Allemagne alarme la Société des Nations.

La montée du nazisme


La montée du nazisme autrichien ajoute un nouveau facteur de déstabilisation. Face à l’amenuisement de son électorat et à l’opposition grandissante de la gauche et de l’extrême droite, le chancelier chrétien-social Engelbert Dollfuss prononce la dissolution du Parlement en 1933 et gouverne par décrets.

Soutenu par l’armée et le Heimwehr (Défense de la patrie), il écrase à coups de canon les émeutes ouvrières de février 1934, interdit le Parti socialiste puis tous les autres partis, hormis le Front de la patrie qu’il a créé. Mais le 25 juillet 1934, victime de ses erreurs politiques, le chancelier Dollfuss tombe sous les balles des tueurs nazis. Le nouveau chancelier, Kurt von Schuschnigg, ne peut enrayer la dérive du régime.

L’Anschluss n’est évité de justesse que parce que Benito Mussolini a mobilisé l’armée italienne. La Wehrmacht n’étant pas prête, le chancelier allemand Hitler recule pour la première et la dernière fois. Schuschnigg, sous la pression d’Adolf Hitler, organise un plébiscite pour ou contre l’Anschluss, le 13 mars 1938. La veille, les troupes allemandes ont occupé le territoire autrichien et le 14 mars, Hitler entre triomphalement dans Vienne. Le 10 avril, Hitler organise à son tour un plébiscite qui consacre le fait accompli. L’Autriche devient l’Ostmark, la province orientale du IIIe Reich. "Autriche" Sources utilisées Encarta

Photos des pays d'Europe à visiter

Photos de Turquie

La Turquie

Photos Infos pays

Photos de l'Autriche

L'Autriche

Photos Infos pays

Images de Pologne

Photos Pologne

Photos Infos pays

Photos de la République Tchèque

Photos Tchèquie

Photos Infos pays

Photos Hongrie

Voyage en Hongrie

Photos Infos pays

Photos d'Espagne

Photos Espagne

Photos Infos pays

L'Ecosse

Photos Ecosse

Photos Infos pays

Photos de Croatie

Croatie

Photos Infos pays

Photos d'Allemagne

Allemagne

Photos Infos pays

Photos du Portugal

Portugal

Photos Infos pays

Photos de Grèce

Photos de Grèce

Photos Infos Grèce

Images de Suède

Images Suède

Photos Infos Suède