Les grandes religions présentes aux Etats Unis


Les principales religions sont le protestantisme (52 %), le catholicisme (24 %), le mormonisme (2 %), le judaïsme (1 %) et l’islam (1 %). 10 % de la population déclare une autre religion et 10% n’en déclare aucune (estimation de 2002). Les principales Églises protestantes sont baptistes ou méthodistes. Au début de la colonisation, les colonies anglaises d’Amérique du Nord constituent un refuge contre l’intolérance religieuse en Europe. Un grand nombre de sectes et de croyances s’y épanouissent, comme celle fondée en Pennsylvanie par le quaker anglais William Penn. En Nouvelle-Angleterre se développe, à partir de 1620, le congrégationalisme, fondé par des séparatistes et des puritains, dissidents de l’Église anglicane.

Un temple mormon aux Etats Unis
Temple Mormon aux USA

Jusqu’en 1691, la colonie de Plymouth, fondée par les Pères Pèlerins, est une théocratie. Son intolérance religieuse à l’égard des non-congrégationalistes, tels que les baptistes et les quakers, amène l’un d’eux, Roger Williams, à quitter la colonie, en 1636, et à fonder la colonie de Providence (Rhode Island), ouverte à toutes les croyances religieuses. En 1639, Roger Williams y établit la première Église baptiste d’Amérique.

Les communautés religieuses aux Etats Unis


Les premiers juifs débarquent, dès 1654, à La Nouvelle-Amsterdam (aujourd’hui New York), fondée en 1625 par les Hollandais, qui y maintiennent les croyances et les pratiques de l’Église réformée. Le luthéranisme se développe en Pennsylvanie, dans la colonie de New York et au Delaware tandis que, plus au sud, c’est le presbytérianisme qui connaît une grande diffusion, à la fin du xviie et au début du xviiie siècle. L’Église anglicane reste, en revanche, l’Église officielle dans les colonies du Sud. Elle est imposée plus tard au Maryland, qui a été colonisé au xviiie siècle par des catholiques sur l’initiative de la famille Calvert.

Le mouvement « Revival of Religion » (ou « Réveil »), prônant un retour à la foi originelle, exerce, au milieu du xviiie siècle, une grande influence sur les différentes religions protestantes des colonies américaines. Les principaux « réveils » aux États-Unis sont le méthodisme et le « Grand Réveil », fondé en 1740 par le congrégationaliste Jonathan Edwards et qui se diffuse dans les églises baptistes. Jusque dans la première moitié du xixe siècle, la population des États-Unis reste majoritairement protestante.

À partir des années 1820, le nombre de catholiques s’accroît rapidement avec l’arrivée massive d’immigrants irlandais (plus de 1 million entre 1845 et 1855), puis, au cours de la seconde moitié du xixe siècle, avec les vagues d’immigration en provenance des pays du sud et de l’est de l’Europe (Italie, Autriche, Hongrie, Pologne). L’afflux massif d’immigrés d’origine latino-américaine (+ 700 000 par an au milieu des années 2000), qui constituent depuis la fin du xxe siècle la première minorité ethnique des États-Unis, renforce la présence du catholicisme puisque ceux-ci sont catholiques à 70 %. "Etats Unis" © E. BUCHOT. Sources utilisées Encarta, Wikipedia et lemonde. "Etats Unis" . Sources utilisées Encarta, Wikipedia et lemonde.

Photos des pays d'Amérique à visiter

Photos des Etats Unis

Photos des Etats Unis

Photos Infos Etats Unis

Photos du Canada

Le Canada

Photos Infos Canada