Canada - Carnet Photographique

Suivez Carnet Photographique sur les réseaux sociaux

Relief du Quebec - Géographie du Québec

Canada - Carnet Photographique

27/07/16

Le relief de la province de Quebec

Le Bouclier canadien, qui couvre environ 90 p. 100 du Québec, est formé essentiellement de granite et de gneiss anciens. Généralement plat et parsemé de lacs, il rejoint les eaux peu profondes de la baie d’Hudson. Le relief très accidenté de la partie sud englobe les hautes terres du Saint-Laurent, dont le point culminant est le mont Tremblant (968 m).

En raison de températures très basses, le sol est gelé en permanence dans le quart nord du Bouclier.

La région appalachienne de Québec

Les chutes de Chaudière à Quebec
Les chutes de Chaudière à Quebec

La région appalachienne, extension des Appalaches américaines, est essentiellement formée d’arêtes parallèles, constituées de roches sédimentaires plissées et érodées, qui suivent une direction nord-est, vers la Gaspésie, à travers la partie sud-est du Québec. Les monts Notre-Dame et les monts Otish constituent les principaux massifs de la région. De profondes vallées, recouvertes de sables et d’argiles glaciaires, offrent un terrain propice à l’agriculture. Le mont Jacques-Cartier (1 268 m) est le point culminant de la région appalachienne.

La plaine du Saint Laurent

Entre le Bouclier canadien et la région appalachienne, se trouve l’étroite plaine basse du Saint-Laurent. C’est dans cette région, fortement peuplée, que se trouvent les villes de Montréal et de Québec. Autour de Montréal, les plaines basses butent sur les collines Monteregiennes, ensemble de sommets isolés, dont le plus haut est le mont Brome (553 m). La région possède des terres arables de très bonne qualité. La province québécoise se caractérise par deux grands ensembles géographiques : la région du Grand Nord, ou Nouveau-Québec, avec un climat très froid, peu d’infrastructures et une population peu nombreuse, essentiellement composée d’Amérindiens ; et le bassin du Saint-Laurent qui draine la région à plus forte concentration humaine du Québec, dotée de plusieurs centres urbains.

Les fleuves et lacs du Québec

Lac Manicouagan, Québec
Le lac de Manicouagan dans la province de Quebec

Le réseau hydrographique du Québec peut être divisé en deux systèmes, l’un coulant vers l’est, en direction de l’océan Atlantique via le Saint-Laurent, l’autre vers l’ouest, le nord et l’est, en direction de la baie James et des baies d’Hudson et d’Ungava. Classé parmi les plus grands fleuves du monde, le Saint-Laurent prend sa source à l’ouest des Grands Lacs ; son réseau s’écoule sur près de 4 000 km.

Au Québec, ses principaux affluents septentrionaux sont la rivière des Outaouais, le Saint-Maurice, le Saguenay et le Manicouagan, tandis que ses principaux affluents méridionaux sont le Richelieu, le Saint-François et la Chaudière. La voie maritime du Saint-Laurent a été aménagée afin d’accueillir des navires de haute mer.

"Québec"© et Encarta. Plus d'infos sur le Quebec et le Canada sur le site Bonjour Quebec. Vous pouvez aussi découvrir des photos de la région de Québec.